Et de 4 albums pour l’ex élève de la Star Académy, il est loin le temps ou le finaliste malheureux de la troisième saison résidait au château de Dammarie les Lys.
Du chemin a été fait, peuplé d’expérimentations notamment avec le projet electro pop SELF CONCEPT en 2010.

A 31 ans, Michal KWIATKOWSKI revient en ce début d’année avec un projet ambitieux et classique baptisé CHOPIN ETC.
Exit donc la Pop dance de ses derniers titres, et place au piano, à l’émotion.
On est étonné à la première écoute, voir dérouté, on se dit cet album est d’un autre temps, d’une autre contrée ; mais finalement la magie opère, on se laisse séduire par l’accent Polonais de Michal.

On retrouve un duo sublime avec Elodie FREGE intitulé RIEN AUTOUR, 11 ans après leur première collaboration sur le titre VIENS JUSQU'A MOI top 5 en Belgique et top 8 en France, un beau gage d’amitié entre les deux inséparables.
On aurait peut être préféré le titre DES ILES en guise de premier single au lieu du titre MON AME qui est trop théâtral, trop dépressif, ou le trop mièvre MAMA.
Toute la musicalité de l’artiste s’exprime sur le titre LE VENT DE POLOGNE interprété dans sa langue maternelle.
On regrettera les reprises inutiles LEMON INCESTLE TEMPS QUI COURT et JANE B trop faciles et qui n’ont pas vraiment place dans cet album, bien qu’elles soient correctement interprétées, elles sont hors sujet.

Rappelons que CHOPIN ETC a pour vocation de construire un spectacle musical autour de l’œuvre de CHOPIN son concitoyen en mêlant à la fois musique classique et compositions modernes.
Sur un album empli de sincérité et d’émotions, il aurait été plus judicieux de ne pas verser dans l’attrait commercial avec des reprises même si c’est la grande mode.

En conclusion, ce retour d’un point de vue musical est réussi et intéressant, Michal nous prouve ses talents de virtuose, après en revanche le contenu est inégal, il y a de belles choses et des moins bonnes.
On peut trouver le projet pompeux, d’autres s’ennuieront, une grande partie des auditeurs apprécieront, en tout cas on ne peut rester insensible.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :