C’est le retour de Ricky Martin.

Ricky Martin A quien quiera escuchar deluxe - DR

 

Qu'il est loin le temps où Ricky Martin faisait partie du boys band, Menudo. C'était en 1984. Plusieurs années plus tard, en 1996, il allait signer son premier gros tube en solo, Un Dos Tres (Maria).

 

Le 10 février prochain, il sortira son nouvel opus, A quien quiera escuchar. Le premier extrait est le titre, Adios, qu'il chante en partie en français.

 

Tracklisting de l'album:

 

01. Adiós

02. Disparo el corazón

03. Isla bella

04. Perdóname

05. Naufrago

06. La mordidita

07. Cuanto me acuerdo de ti

08. Matame otra vez

09. Nada

10. A quien quiera escuchar

11. Mátame otra vez (version acoustique)

12. Náufrago (version acoustique)

13. Nada (version alternative)

 

 

Publicités

I Bet, le nouveau single de Ciara.

Ciara fait son grand retour avec le single « I Bet » !

 

Arrivée en 2004 sur la scène du RnB, Ciara, s'est placée à 8 reprises dans le Top 10 US. Elle fut même classée numéro 1.

 

Alors qu'elle prépare son nouvel album, la jeune femme vient de dévoiler son premier extrait, I Bet.

 

Peu d'information sur ce nouvel opus mais on s'imagine bien qu'elle s'est entourée de collaborateurs intéressants.

A visiter: Lucky Records: Le temple de la musique dans le quartier du Marais à Paris!

Photo: Steph musicnation

5 questions express posées à Maurice de Lucky Records, le temple de la musique, situé dans le quartier du Marais, à Paris.

 

Photo: Steph musicnation

 

 

Depuis quand existe Lucky Records ?

Lucky vient de fêter ses 23 ans.
A l’époque en 1992, l’équipe était formée de Maurice, Georges et Christophe.
Ce dernier, malheureusement décédé il y a bientôt 11 ans co réalisait également le magazine SPOTLIGHT sur Madonna, qui est toujours édité.

 

Beaucoup viennent ici en tant que collectionneurs, est ce que l’émergence du téléchargement pirate à changé le mode de consommation de la clientèle de Lucky ? 

Pas du tout, les clients sont restés fidèles, Lucky possède une clientèle internationale, il y a même de plus en plus de collectionneurs surtout par rapport à Madonna.

 

 

Si on te demande ton top 10 des icônes pop, quelles seraient elles ?

1. Madonna

2. Mylène Farmer

3. Kylie Minogue

4. Britney Spears

5. Lady GaGa

6. Sylvie Vartan

7. Sheila

8. Jeanne Mas

9. Vanessa Paradis

10. Dalida

Nb à l’origine la question était posée pour 5 artistes, mais le fait d’étendre le top à 10, montre le fait que des icônes des années 60-80 restent éternelles.

 

D’où vient cette passion pour Madonna ? 

Travaillant dans le milieu de la musique depuis 40 ans, c’est lorsque je travaillais à Discoparnasse dans les années 80 , que j’ai rencontré Christophe qui lui était fan et collectionneur que cela a débuté.
Puis cela a pris de l’ampleur après son concert au Parc de Sceaux en 1987, et aussi par rapport à son engagement dans la lutte contre le sida, ses looks, ses chansons bien sur, et sa façon unique de gérer sa carrière, et son intelligence débordante.

 

Quel est ton meilleur souvenir lié au magasin ? 

La visite de Kylie MINOGUE fin 94 , un moment inoubliable.
Il y a d’ailleurs le vinyle dédicacé de, Where is the feeling, qui trône en bonne compagnie entre des dédicaces des Pet Shop Boys et de Madonna.
Kylie habitait alors dans le quatrième arrondissement.
Lucky lui avait envoyé une carte de vœux, et quelques jours après Kylie est venue à la boutique avec un ami , tout simplement, discuter avec l’équipe, très naturelle.
Début 95, nous avons reçu une carte de vœux manuscrite de la part de Kylie.
C’est une très belle personne, en dehors de sa qualité d’artiste.

 


Photo: Steph musicnation

 

L'adresse:

66 rue de la Verrerie

75004 Paris

 

Envie de les contacter:

info@lucky-records.com

 

Le site:

http://www.lucky-records.com/

 

Merci à l'equipe de Lucky Records pour son chaleureux acceuil et cet excellent moment partagé entre passionnés.

 

Heidi fait son grand retour en Allemagne.

 

Chez nous, Belle et Sébastien ont fait des ravages dans les salles obscures en 2013. Plus de 3 millions de spectateurs ont vu le film. Avec un tel score, les deux héros seront de retour pour une seconde histoire, l'aventure continue…

 

Chez nos amis allemands, c'est une autre héroïne de notre enfance qui amorçe son retour, Heidi. Cette petite fille des montagnes qui partage son temps entre son grand-père, son ami Peter et ses chèvres, se retrouvent dans un autre monde lorsqu'elle est placée dans une riche famille à Francfort pour tenir compagnie à une jeune fille en fauteuil roulant…

 

La nouvelle version d' Heidi au cinéma est attendue pour le mois de décembre 2015. C'est le réalisateur, Alain Gsponer qui est chargé de nous faire partager les aventures d'Heidi. Celle-ci aura les traits de Anuk Steffen.

 

Impossible de dire si le film sera distribué chez nous mais espérons le pour le temps d'un film nous replonger dans nos souvenirs d'enfant.

Hardwell sort son premier opus, We Are United.

 

 

ROBBERT VAN DE CORPUT de son vrai nom est un jeune prodige néerlandais de 27 ans, il est classé depuis 2013 parmi les meilleurs djs mondiaux, et il n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il a déjà sorti bon nombre de singles depuis 2006 ; et collaboré avec beaucoup d’artistes de la scène electro comme R3HAB, TIESTO, NICKY ROMERO, SHOWTEK, LAIDBACK LUKE

 

Toujours très bien classé dans les charts clubs, son nom est sur toutes les lèvres des clubbers à travers la planète dance ! 2015 signe enfin son arrivée dans les bacs avec un premier album dont ont déjà été extraits 5 singles qui ont fait leurs preuves depuis l’été dernier à savoir ARCADIA, YOUNG AGAIN, DON’T STOP THE MADNESS, ECLIPSE et le dernier en date l’excellent SALLY.

 

WE ARE UNITED est truffé de collaborations prestigieuses et parfois inattendues, on retrouve aux côtés de HARDWELL entre autres JASON DERULO, TIESTO, FATMAN SCOOP, MR PROBZ… Le jeune artiste met donc toutes les chances de son côté pour réaliser un coup de maître.

 

Après écoute intégrale de l’album, on a le sentiment que c’est vraiment l’album idéal pour danser, se préparer à sortir, se booster ; dans la lignée des productions de DAVID GUETTA. On regrettera parfois les beats saturés qui viennent un peu dénaturer certains titres, mais pour un galop d’essai, c’est réussi, et justement on sent une réelle envie de faire du commercial dans le bon sens du terme, afin d’attirer un plus grand nombre, et d’ouvrir sa musique à une autre population que les clubbers ou ravers.

 

Un album a découvrir d’urgence.