fbpx

Best of interviews sur Influence: Marg Helgenberger: Oui je quitte les Experts!

Marg Helgenberger est notre première invitée exceptionnelle de 2010 sur Influence et c’est un honneur de pouvoir débuter cette nouvelle saison avec une telle actrice. Nous aurons encore d’autres invités prestigieux sur Influence au cours de cette nouvelle année qui commence.

L’actrice qui fait les beaux soirs de TF1 avec la série, Les Experts, répond à nos questions et nous parle de son envie de quitter le cop show en 2011.

Merci d’être sur Influence, Marg Helgenberger, travailler sur la série la plus regardée au monde, ça doit être ennivrant?

Ca demande beaucoup de travail, du stress aussi mais nos scénaristes trouvent des idées originales. C’est un plaisir de jouer dans une série de qualité, appréciée dans le monde. Je crois que nous sommes diffusés dans 170 pays ou un peu plus, c’est une fierté. Maintenant, on ne pense pas qu’à ça. On essaye de rester lucide et de faire notre travail au mieux.

Travailler sur une telle série demande des sacrifices, je suppose?

Il faut faire des choix et composer avec. On peut tourner d’autres choses lors de l’interruption des tournages mais ça demande alors d’accepter de mettre sa vie privée sur le côté et ce n’est pas toujours facile. Je reçois des scripts pour tourner des films mais je n’ai pas réellement envie de faire autre chose. Les Experts m’occupent 10 mois par an, je ne cherche donc pas à tourner pour le cinéma à tout prix. Je veux réserver du temps à mon fils, je ne le vois pas assez. Il a 19 ans, et j’ai l’impression de ne pas l’avoir vu grandir.

Lors de la saison 9, Catherine, votre personnage devient chef des Experts, une belle promotion pour elle?

C’est une belle évolution pour le personnage. Quand on pense qu’elle était danseuse. Elle s’est accrochée et battue pour devenir une véritable experte. Elle a du caractère. Elle devient responsable du service au départ de Grissom. Ce n’est pas non plus facile à gérer pour elle.

La série a perdu quelques acteurs principaux depuis le début, ça ne doit pas être évident pour ceux qui restent?

 

Nous formons vraiment une belle équipe. Vous savez il n’y a pas de conflits entre nous. L’ambiance est bonne alors c’est vrai que lorsqu’un d’entre nous s’en va, il y a toujours un pincement au coeur. Ce qu’il faut souhaiter à chacun c’est de pouvoir s’épanouir. William tournait en rond, il voulait profiter aussi de passer du temps avec son épouse. Gary Dourdan a formé un groupe et Jorja Fox est de retour pour plusieurs épisodes. Ca me fait plaisir qu’elle soit de retour. Après le départ de Jorja, Gary et ensuite William, il m’a fallu trouver de nouveaux repères.

Pour remplacer William Petersen, le casting s’est enrichi de Laurence Fishburne, ses débuts n’ont-ils pas été difficiles?

 

Il ne remplace pas William Petersen mais lui succéde. Il a donc un rôle différent à jouer, il n’a pas les mêmes idées ou les mêmes attitudes que Grissom. C’est un nouveau personnage qu’il faut apprendre à découvrir et qui n’a rien à voir avec Grissom. Ca  a pu décontenancé les téléspectateurs mais les scénarios ont permis de le faire s’intégrer à l’équipe avec ses qualités comme ses défauts. Son personnage n’est pas parfait et il commet des erreurs. C’est un être humain. Laurence est un magnifique acteur, on a vraiment de la chance de pouvoir jouer avec lui.

Pourtant l’audience décline aux USA?

 

Nous tournons la 10ème saison et les audiences restent très bonnes. Biensur il y a une baisse d’audience mais après autant d’années rester à l’antenne et continuer à plaire à autant de millions de téléspectateurs est un privilège. La série s’essouffle, oui, mais nous tenons bon. Tous les départs ont déstabilisé les fans mais ça permet aussi de donner une nouvelle énergie à la série. il ne faut pas enterrer les Experts trop vite.

Justement, n’y aurait-il pas trop d’experts à la TV. On vous retrouve dans Las Vegas mais il y a également ceux de Miami et ceux de Manhattan?

J’ai pensé au début des Experts Miami, qu’il n’y aurait pas de place pour les deux équipes. Que les Experts Miami allaient faire de l’ombre à notre équipe. Lorsque la troisième série à vu le jour, nous étions aussi angoissés mais au fond les trois équipes ne se marchent pas sur les pieds et les enquêtes sont traitées d’une manière diférente que l’on se trouve à Las Vegas, à Miami ou à Manhattan. Les gens regardent les trois séries; il y a donc place pour les différentes équipes.

 

Vous avez provoqué des ulcères aux dirigents de CBS en annonçant votre futur départ de la série, vous allez réellement partir?

 

Oui, je veux faire encore une saison et puis quitter les Experts à la fin de la saison en 2011. C’est un but que je me suis fixé. Je crois qu’en 2011, Catherine, aura fait le tour des expertises et qu’elle aura besoin d’aller en vacances. Je veux m’arrêter afin de ne pas me lasser et pouvoir aller explorer d’autres chemins. En même temps, je pourrais profiter de mes moments de liberté et j’en ai aussi besoin.

 

Cette déclaration a fait l’effet d’une véritable bombe. On dit que cette déclaration est faite pour que votre salaire soit revu à la hausse?

Une telle déclaration est toujours sujet à rumeur…Peut-être n’aurais-je pas du en parler maintenant mais je n’imaginais pas non plus une telle ampleur. Je n’ai pas annoncé mon départ pour la fin de cette saison mais pour la saison prochaine.Ca laisse du temps pour les scénaristes d’offrirent à Catherine une belle sortie. Pour le reste, je ne peux pas interdir les gens et plus particulièrement les médias de penser que mon annonce est avant tout une stratégie pour refinancer mon contrat.

 

Pourriez-vous changer d’avis si la production vous offre une augmentation?

Je ne vais pas dire non à votre question car d’ici 2011, je n’aurais peut-être plus le même discours. Mais mon envie de partir de la série n’est pas liée à un problème financier. Ca part d’une réelle envie de partir. Jorja a eu la même envie et elle est revenue donc je ne sais pas quel sera mon état d’esprit en 2011 mais je confirme bien que mon intention est de quitter la série.

 

Pensez-vous que votre départ pourrait tuer la série?

Ce serait me donner beaucoup de pouvoir. Je n’ai pas non plus la prétention de croire que je suis indispensable. De bons scénarios, de bons personnages peuvent donner une nouvelle orientation à la série. Ce sont les enquêtes et les méthodes d’investigations qui font le succès de la série. Une nouvelle équipe pourrait aussi bien nous remplacer et connaître le même succès.

Moi, en tout cas, sans vous, je ne regarderais plus la série de la même manière

Vous êtes très gentil. Mais vous savez, je suis encore là pour un an et demi donc continuez à regarder la série.

 

Merci à l’actrice Marg Helgenberger pour cette interview. Les Experts: Las Vegas vous donnent rendez-vous les dimanches soirs sur TF1 à partir de 22h30 et sur RTL TVI, pour nos amis belges, le lundi à 20h20 avec la 9ème saison inédite.

 

Best of Interviews d’Influence: JOAN COLLINS (Alexis de Dynasty)

Photo: All Posters

Elle fut la Garce des séries américaines, l’équivalent féminin de JR dans Dallas. Alexis Carrington Colby a tenu des millions de fans en haleine durant 8 ans. Dynasty s’étant achevée après 9 saisons. Il y aura eu de nombreux cliffhangers, un chalet en flammes,des arrestations, des meurtres, des suicides, des accidents, du luxe, des magouilles, des infidélités, le lot des sagas américaines. Aujourd’hui, Influence reçoit la Reine des Sagas familliales, la redoutable Alexis. Joan Collins lui a donné ses traits, un rôle qui a marqué définitivement l’actrice d’origine anglaise.

Bonjour Joan Collins, vous êtes superbe!
Oh merci, c’est très gentil

Quels sont vos secrets de beauté car permettez-moi de dire que vous ne faites pas votre âge (NDR 76 ans)?
Il faut prendre soin de soi. Je ne bois pas, je fais pas d’excès. Je mange sainement et je fais de la natation. J’essaie de rester en forme et puis il faut continuer à faire l’amour…(Rires).

En vous regardant, je ne peux pas m’empêcher de penser à Alexis Carrington, c’est un rôle qui a marqué votre vie et votre carrière?
Oui tout à fait. Ma carrière était au point mort avant Dynasty. J’avais du prendre du recul pour être près de ma plus jeune fille qui avait eu un accident. Après plusieurs jours dans le coma, on ne savait pas comment elle allait s’en sortir ni si elle garderait des séquelles. Durant la période où elle était hospitalisée, je me suis installée dans une roulotte sur le parking. J’ai donc mis le cinéma et ma carrière sur le côté. La vie de mon enfant était plus importante. Quand ma fille a été mieux, le rôle d’Alexis Carrington est arrivé comme une grande chance.

Pourtant, vous n’étiez pas le premier choix de la production?
Non c’est exact. Ils voulaient une actrice très connue. Une actrice comme Elisabeth Taylor ou Sophia Loren. Angie Dickinson a également été contactée. Toutes ont dit non. Je pense qu’elles ont eu peur que la série soit annulée et qu’elle porte préjudice à leur carrière. Moi, je n’avais rien à perdre. Alexis était le genre de personnage à ne pas laisser indifférent. Le seul soucis, était de quitter Londres pour les USA pour une période indéterminée.

Lors de sa première saison, c’est Blake Carrington qui est censé rivaliser avec JR Ewing dans la série rivale Dallas?
Absolument. Un homme face à un autre homme. A l’époque, ce fut judicieux de proposer le personnage de la méchante à une femme. Petit à petit, j’ai vu la popularité d’Alexis grandir quand j’ai lu dans la presse  » La femme qui va donner des complexes à JR ». C’était gagné pour Dynasty, pour Alexis et donc pour moi.

Le dernier épisode de cette première saison voit débarquer Alexis au procès de son ex-mari (accusé du meurtre de l’amant de son fils). On ne voit pas le visage d’Alexis, pourquoi?
Mais tout simplement parceque pour cette scène, aucune comédienne n’avait encore le rôle. C’est donc un homme qui joue le rôle. Pour découvrir le visage d’Alexis, il fallait regarder l’épisode d’ouverture à la rentrée suivante.

Alexis a sauvé la série qui reconnaissons le ne fonctionnait pas très bien face à Dallas?
Je crois qu’avec l’arrivée d’Alexis, l’ambiance s’est transformée et on a parlé beaucoup plus de la série. On aimait opposer JR et Alexis. Dynasty était déjà beaucoup plus luxueux que Dallas. Tout avait été calculé pour que les Ewing soient plus fades que les Carrington. Dynasty c’était la démesure et le personnage d’Alexis en représentait bien l’esprit.

Comment se déroulait le tournage?
Vous savez, c’était comme dans tous les tournages. Il y avait des moments difficiles, des moments où tout le monde était solidaire et puis des moments où vous étiez plus fragilisés. Lorsqu’une série est un succès mondial, la pression est énorme aussi. Tout n’a pas été rose durant ces 8 années. Parfois il y a des prises de becs avec les gens autour de nous mais il n’y a jamais eu de bagarre.

Linda Evans, la blonde Krystle Carrington, était également très populaire. On vous disait rivales?
Dans la série, la blonde représente la gentillesse et la brune est le diable. Les deux personnages se détestaient dans la série donc pour la presse nous devions nous détester aussi. Ce qui n’était pas le cas. J’ai d’ailleurs retrouvé Linda il y a quelques années sur les planches pour jouer une pièce de théatre et ce fut de très bons moments.

Que pensez vous d’Alexis Carrington en tant que mère? femme?
C’était une femme d’affaires redoutable. L’argent est son moteur. Elle n’hésite pas à détruire qui ose se mettre au travers de sa route et comme son ex-mari, Blake est souvent sur sa route, il est souvent la proie de sa colère. Elle aime Blake et c’est pour ça qu’elle est si dure avec lui. Elle veut le détruire car elle le tient responsable de certaines choses. Krystle et tout cet amour qu’elle voue à Blake ne facilite pas la situation. Elle aime aussi ses enfants mais à sa manière, elle ne fait aucune concession.

Pour vous, le vrai amour d’Alexis c’est Blake ou Dex Dexter?
Ce sont les deux hommes qui ont le plus compté pour elle. Blake lui aura donné 4 enfants. Dex est certainement l’homme qui lui ressemble le plus. En tout cas celui qui s’approche davantage de son caractère.

Lors du cliffhanger de la saison 5, le mariage royal tourne en bain de sang. Tous les personnages principaux sont laissés dans une situation de vie ou de mort. A cette époque on parle de vos caprices, vos demandes d’augmentation et que vous pourriez être la victime de choix de cet attentat sanglant. D’ailleurs lors du premier épisode de la saison 6, votre personnage a disparu. Vous pensiez ne pas revenir?
Il était normal de renégocier son contrat. Je n’étais pas d’accord avec les propositions faites donc je ne savais pas si je devais reprendre le rôle. Je savais qu’Alexis avait encore des choses à vivre dans Dynasty donc je savais qu’on ne la tuerait pas. Il n’y a d’ailleurs pas eu de victimes dans le casting original.

Cet épisode est d’ailleurs considéré comme le déclin de la série?
Je crois que les gens ont été déçus. Ils se sont dits, il y a eu une fusillade pour peu de perte. La presse n’arrêtait pas de titrer  » Qui a survécu au massacre de la Moldavie? ». Tout le monde imaginait que 5 ou 6 personanges se relèveraient et le reste non. Ensuite, la saison a été difficile. Les cliffhangers ont été trop recherchés. Dans Dallas, la réssurection de Bobby Ewing a porté un mauvais coup à toutes les séries du genre. Dynasty y compris.

Lors de la 9ème saison, on sent une lassitude chez vous?
Mon personnage tournait en rond. Je ne tournais plus tous les épisodes et l’audience souffrait du départ de Linda Evans. Il y avait de plus en plus d’incohérences. On n’a pas été réellement surpris de l’annulation de la série. Par contre, on espérait pouvoir donner une réelle conclusion par respect aux téléspectateurs.

Vous avez tourné cette conclusion plus tard?
Oui mais le budget n’était pas à la hauteur d’où des acteurs qu’on n’a pas pu faire venir comme Michael Nader (Dex). Au moins on a pu donner aux gens l’image que la série avait une fin heureuse.

Vous regrettez Alexis?
J’y pense parfois. Ce fut une belle époque qui m’a apporté beaucoup de belles choses après bien des déboires. Ce fut le rôle de ma vie et ça m’a permis de faire plein d’autres choses. J’écris et je tourne encore parfois.

La tradition veut qu’on laisse à nos invités le mot de la fin?
Je profite pour vous remercier de m’avoir invité et pour votre sympathie à mon égard. Je remercie aussi le public qui continue de se souvenir de Dynasty et d’Alexis.

Best of Interviews sur Influence David Proux: Mannequin et ex-Etienne de la série « Hélène et les Garçons »

 33la

 

David Proux a surtout été connu pour son rôle dans la sitcom de TF1  » Hélène et les Garçons« , il y jouait Etienne avant de quitter la série. 68 épisodes au total et un départ un peu précipité avant d’être remplacé par un autre acteur. Si David a continué son métier de mannequin, l’expérience de la sitcom lui aura surtout appris à travailler à un rythme rapide. Hélène et ses garçons n’auront par contre pas permis à David de se voir ouvrir avec facilité toutes les portes du show-biz, bien au contraire mais sans baisser les bras, il a su poursuivre son bonhomme de chemin et se construire une carrière mais aussi une famille.

Pour Influence, il revient sur son parcours et sur ses projets:

 

Lorsque vous étiez enfant à quelle carrière rêviez-vous?

Je voulais diriger une usine gigantesque pour nourrir tous les chiens et chats abandonnés

Vous avez commencé votre carrière de mannequin à quel âge?

J’ai commencé quand j’étais à l’université suivant un ami qui voulait faire ce métier !

Comment est-ce que ça s’est passé? Vous êtes allé à un casting?

Premier casting premier job ! Je m’en souviens encore c’est drôle (comme souvent pour les premières fois) une campagne anti-tabac !

Votre famille vous a toujours soutenu dans vos choix?

Je dirais plus qu’ils ont toujours respecté ma vie et mes envies !

 

On se souvient de vous pour votre rôle dans la série « Hélène et les Garçons » où vous étiez Etienne, quel regard portez-vous au jour d’aujourd’hui sur cette série?

Je souris en y repensant… beaucoup moins à l’époque… je dirais que j’ai éliminé les mauvais souvenirs et n’ai gardé que le positif ! J’ai été étonné par l’ampleur que ça a pris, il faut croire que c’est arrivé au bon moment…pour le reste si vous savez l’expliquer, je vous écoute ! 🙂 (NDLR : On ne l’explique pas non plus)

Vous n’étiez pas comédien, comment vous a-t-on proposé un rôle?

Effectivement j’ai fait ce casting via mon agence de mannequin et j’y suis allé et je suis reparti avec la certitude d’être engagé, cette intuition qui vous laisse cette idée que vous avez le job.

On ne peut pas dire que les scénarios et le jeu des acteurs étaient originaux. Pourtant la série va connaître un phénoménal succès. Est-ce que vous pouvez expliquer ce succès?

Je dirais qu’il y a eu un phénomène d’identification comme souvent mais surtout je crois que cette série rassurait et apaisait par son coté tout le monde s’aime … les gens à cette heure de diffusion avait besoin d’un truc pour se vider la tête… mais peut être étaient ils subjuguer par la « simplicité étonnante » de son contenu… il faut leur demander ! Perso je n’ai pas regardé…

Vous avez quitté la série assez vite, pourquoi? Lassitude?

En fait, je suis parti pour plusieurs raisons, au niveau professionnel, n’étant pas comédien à l’époque j’ai plus subi qu’autre chose et ai éprouvé du mal à m’amuser et m’épanouir en tant que comédien et au sein du groupe (l’ambiance était somme toute très moyenne), peut être aussi que le rythme de travail était trop élevé pour faire quelque chose de qualité.

Au niveau personnel, j’étais en couple avec ma partenaire et il était devenu très difficile de TOUT faire ensemble et d’être 24 heures sur 24 collé l’un à l’autre et j’ai donc décidé de quitter la série… et de privilégier ma relation de couple !

Aucun regret?

Aucun

Lorsque vous avez décidé de quitter la série, est-ce que vous avez été mal compris? Est-ce qu’il y a eu des réactions face à votre départ?

J’avais posé ma démission au bout de 6 mois de tournage quand suite à une journée ou certains comédiens ont eu un comportement inadapté du à une ambiance très tendue, la production a décidé de me virer pour servir d’exemple et j’ai donc été interdit de plateau du jour au lendemain.

Et même si ils ont demandé à ce que je revienne peu de temps après, le producteur était en voyage à l’époque, j’ai pu lui expliquer par la suite ma version des événements et nous sommes restés en bons termes.

Le fait d’avoir joué dans cette sitcom est-ce qu’il y a eu des répercussions sur votre carrière?

Suite à ce départ, j’ai commencé par prendre des cours de théâtre en prenant soin surtout de me faire oublier pendant les années qui suivaient … travailler pour AB à l’époque était assez mal considéré par les gens de la profession !

 

Etes-vous resté en contact avec vos anciens camarades?

 

Le seul contact que j’ai gardé est ma partenaire Cathy avec qui j’ai eu deux merveilleux enfants.

 

Dans votre métier de mannequin est-ce que ça vous a défavorisé de jouer dans « Hélène et les Garçons »?

J’ai appris à travailler vite et avec la pression sinon cela ne m’a en rien favorisé.
Cependant je constate depuis quelques années un changement de comportement des gens (qui ont grandi depuis) et finalement un certain respect qui n’existait pas à l’époque.



Vous êtes papa, vos enfants vous ont-il déjà vu à la TV? Est-ce qu’ils ont envie de faire une carrière artistique? Si c’était le cas que leur conseilleriez-vous?

Mes enfants me voient de temps en temps ça les fait marrer mais c’est plus ce qu’en disent les copains qui fait que ça devient intriguant pour eux.
Sinon je me souviens d’une pub pour une marque de colle ou on pend quelqu’un au plafond (ou j’avais imaginé que ça les ferait rire de voir leur père ainsi !)
En fait, ils s’en moquaient complètement.
quand à ce qui concerne leurs choix je les soutiendrai quelque soit leur envie ou décision… et si j’ai un conseil à leur donner c’est de ne laisser personne dicter leur vie justement… si je suis là c’est pour leur montrer le monde … à eux de faire leur choix.


Etant mannequin, vous avez certainement beaucoup voyagé, quels endroits vous a le plus marqué? 

Si j’ai fait ce métier c’est principalement pour voyager.
Je retiens deux lieux magiques : l’Afrique du sud et le Groenland
Le 1er pour ses paysages et son énergie incroyable.
Le 2ème pour un moment inoubliable de descente intérieure avec le désert de glace devant moi et le soleil qui ne se couche pas et passe à l’horizontal…!

 

Vous est-il arrivé de défiler sur un podium?

Oui tout à fait … j’ai fait de nombreux défilés avec les plus grands couturiers entre Paris , Milan et Barcelone.
Je plains d’ailleurs ceux qui commencent car c’est encore plus dur qu’avant, peu arrivent à vivre correctement.

 

Un mannequin homme peut espérer travailler jusque quel âge? 

La population vieillit je dirais donc qu’il est possible de travailler de plus en plus tard, le tout est de faire autre chose à coté pour combler les vides car comme pour tout, cela fonctionne par vagues… avec des périodes plus fastes que d’autres, le tout est d’en avoir conscience et de ne pas flamber.

Faire carrière dans l’univers de la mode ne doit pas être facile et encore moins se faire un nom?
Je vous remercie mais je n’ai pas le sentiment d’avoir un nom dans ce métier… cependant je constate que les gens qui m’engagent me reprennent l’année suivante… je dois donc bien travailler !
Je crois beaucoup aussi à la notion de respect dans la vie comme dans le travail !
concernant la concurrence et étant donné qu’ il y a des gens qui sont prêt à faire tout et n’importe quoi pour être pris, cela n’a pas aidé.
Cependant pour durer, seuls restent les plus pros !

 

Quelle est la rencontre qui vous a le plus apporté?

Dans ce métier chaque rencontre avec son histoire m’a apporté et c’est pareil dans la vie en dehors… les gens se rencontrent, échangent et se croisent, cependant celle de mes enfants est la plus belle que je puisse vivre.

Quels sont vos projets?

Je compte me réorienter vers la comédie et si la vie le permet alors j’aurai un brin de chance pour redémarrer une vraie carrière !
Je suis en préparation d’un projet artistique et d’une expo de mes dessins et je fais en ce moment les bonnes rencontres pour cela.

Aujourd’hui David quelle est votre ambition?

J’ai l’ambition de vivre au maximum chaque instant et d’emmener ceux qui veulent avec moi

 

Si vous pouviez revenir en arrière, aimeriez-vous changer quelque chose?

La maturité aidant on peut toujours se dire que ça aurait été mieux comme ça ou autrement… alors je vous réponds que tout ce que j’ai fait avant me permet d’en être là maintenant, donc non !

C’est votre mot de la fin pour vous sur Influence ?

J’aimerai vous joindre un dessin SVP donnez moi une adresse mail (NDLR : Ce que nous avons fait)
en vous remerciant.


 davidprouxmannequinexetienneserieheleneL2

C’est nous ici à Influence qui vous remercions d’avoir participé à cette interview. Et merci pour le joli dessin.

 




 

Best of des interviews sur Influence: Patrick Duffy (Bobby Ewing) de Dallas

duffy2

 

Dallas, ton univers impitoyable…voilà comment débutait l’un des générique de série les plus populaire. Aujourd’hui, l’univers sera toujours aussi impitoyable à Dallas puisque la série renaît de ses cendres pour nous proposer en 2012 une suite. Pas question de remake mais de reprendre l’histoire avec quelques nouveautés. On s’intéressera donc à la nouvelle génération, aux enfants des Ewing et plus particulièrement aux fils de l’ignoble J.R et du gentil, Bobby.

 

 

 

En parlant de Bobby, Influence est fier de recevoir son interprète, le sympathique Patrick Duffy.

 

I. Vous voilà à nouveau dans la peau de Bobby Ewing, ce personnage vous colle à la peau?

 

Oui c’est incroyable n’est ce pas? Je serai Bobby jusqu’à la fin de ma vie.

 

213842

 

 

I. En 1978, comment s’est déroulé le premier jour de tournage?

 

Vous savez, je m’en souviens fort bien. Nous avons été tous réuni dans une pièce et on ne se connaissait pas. Nous avons lu le scénario et ensuite nous sommes devenu une famille.

 

I. Vous attendiez vous à un tel succès mondial?

 

Non on ne s’imaginait déjà pas que la série marcherait aux USA. Nous devions juste tourner 5 épisodes et puis attendre pour voir si on aurait une commande pour d’autres épisodes. Très vite, on nous a demandé de prolonger nos contrats et l’aventure débutait pour 14 saisons.

 

dallass4haut

 

I. On le sait peu, mais à la base, J.R devait être un personnage secondaire. La série se focalisait sur le personnage de Pamela Barnes Ewing?

 

Absolument, Pamela était le personnage clé qui allait réunir deux familles rivales et réactiver la haine entre ces deux familles. Quand Bobby, le gentil fils de la famille se marie avec la fille des ennemis, il ne peut pas s’attendre à être reçu les bras ouverts et sa femme non plus. Petit à petit, le caractère de Pamela va s’imposer au sein de cette famille et elle sera acceptée même si les Ewing continueront à faire la guerre aux Barnes. JR va prendre alors de l’ampleur et devenir le personnage central, le méchant est généralement le plus à l’honneur mais il n’y avait pas de jalousie,nous avions tous notre place dans la série.

 

193646

 

I. Bobby/Pamela est un couple devenu culte. Comment expliquez-vous l’amour du public pour ce couple?

 

Ils étaient jeunes et modernes. Pamela est une femme étonnante pour une série dans les années 70. C’est pas un faire-valoir ni un tromphé. Il y avait une réelle alchimie entre Victoria Principal et moi. Nous nous entendions bien.

 

I.Victoria Principal n’a jamais repris son rôle, pas déçu?

 

C’est son choix. Vic, a toujours été un peu à part, déjà au début de l’aventure mais c’est une femme formidable et une excellente actrice. Quand elle a quitté la série, elle a fait une croix sur son personnage et on peut la comprendre. C’est une femme d’affaires.

 

I. Vous avez encore des contacts avec elle?

 

Peu. Nous nous sommes revus pour une émission spéciale « retrouvailles » avec plusieurs des acteurs de la série mais elle est très occupée par ses affaires.

 

I. Par contre, vous êtes proche de Larry Hagman (JR) et de Linda Gray (Sue Ellen)?

 

Ce sont des amis. On ne s’est jamais perdu de vue à l’arrêt de Dallas. Nous sommes très liés.

 

I. Il paraît que vous avez failli ne jamais être acteur?

 

Effectivement. Dans les années 70, j’ai eu une rupture des cordes vocales et je me suis orienté vers le mime. On ne me proposait rien. J’ai quand même un peu tourné. On m’a vu dans un épisode des « Drôles de Dames » mais rien de très intéressant. Il fallait bien nourrir ma famille alors j’ai fait plusieurs jobs: menuisier, livreur de fleurs, peintre en bâtiment et puis on m’a proposé le rôle principal dans la série « L’homme de l’Atlantide ». En 1978, on me proposait « Dallas » et ma vie allait changer.

 

I. Vous êtes depuis devenu un pilier du soap « Amour, Gloire et Beauté », est-ce le même rythme de tournage que dans une série?

 

Non et je dois bien dire que c’est le job le plus dur de ma carrière. Il arrive que nous tournions 3 épisodes par jour et je me retrouve parfois avec 30 pages de dialogues à mémoriser. Vous imaginez bien que c’est beaucoup plus que sur un seul épisode de Dallas (il rit). Mais ça me permet de faire fonctionner ma mémoire. En plus je ne suis acteur qu’à mi-temps dans ce soap.

 

I. Vous êtes un homme simple, fidèle, un vrai Bobby Ewing?

 

(Il rit) Vous comprennez pourquoi ce rôle me colle à la peau? On va dire que Bobby me ressemble beaucoup alors! mais sa vie a été plus mouvementé que la mienne. Je suis marié depuis 37 ans à Carlyn et j’ai 2 fils.

 

I. Pourquoi avoir eu envie de revenir dans cette suite de Dallas?

 

J’ai accepté après la lecture du script. On nous avait déjà proposé d’autres choses mais je ne voulais pas être associé à ces projets. Dans cette version, les scénaristes ont tenu compte de l’esprit général de la série et c’est important.

 

I. Vous êtes donc ravi de retrouver Bobby?

 

Oui et je vais vous dire que je m’étonne de l’avoir retrouvé avec autant de facilité.

 

I. L’ambiance est-elle la même sur le tournage du soap « Amour… » qu’à l’époque de Dallas?

 

Et bien oui, nous formons une famille et c’est ça qui est bien. C’est agréable de travailler dans ces conditions. J’ai de la chance.

 

3578405817dallaslafamilleewingsortduplacard

 

I. Comment expliquez-vous le succès de Dallas?

 

La série est arrivée au bon moment quand il y avait une attente pour ce genre de série. Les scénarios étaient bons et il y avait une alchimie entre tous les acteurs. On était réellement comme une grande famille.Et les gens aimaient voir des riches connaître les pires ennuis. 

 

I. Vous souvenez-vous de l’épisode « Qui a tiré sur JR »?

 

Quel épisode! ce fut un des premier cliffhanger à remporter autant de succès et finalement à instaurer le genre dans une série. Les gens étaient comme fous pour connaître la suite. Nous étions tous sollicités pour répondre et tous nous étions suspects. Pour connaître le nom de celui ou celle qui avait tiré, des médias proposaient des sommes folles. Nous étions obligés de nous taire et puis on ne savait rien. La production avait fait tourner plusieurs solutions. Nous étions tout aussi intrigués à savoir qui avait osé tiré sur JR.

 

I. Regardez-vous la TV et que pensez-vous des séries comme les Experts, par exemple?

 

Je regarde peu la télévision. Je regarde les infos et me consacre à mon ranch. Pour les Experts, j’ai déjà vu mais je me dis que la série est formidable, elle est moderne, accrocheuse et utilise bien les moyens de la technologie. Par contre, quand une série à du succès, on ne peut s’empêcher de la cloner: Ainsi il y a les Experts à Las Vegas, Manhattan et Miami. Beaucoup de séries sont ainsi clonées. Le public se lasse. C’est ce qui va arriver avec Glee. La série rencontre un formidable succès alors que voit on apparaître quelques mois plus tard d’autres séries du même genre. C’est la même chose avec les séries sur les vampires et à chaque fois le même problème, les gens finissent par se lasser.

 

I. Où on est votre carrière de chanteur?

 

(Il rit) Je vois que vous voulez me parler de mon duo avec Mireille Mathieu. Je n’avais jamais chanté et je trouvais l’idée spéciale. C’est encore grâce à Dallas si j’ai pu faire ce disque avec une aussi grande chanteuse. Mireille était enthousiasmée moi un peu moins car je croyais être ridicule. Le succès du disque m’a rassuré mais je n’ai plus envie de poursuivre cette aventure. Il fallait bien se rendre à l’évidence que je n’étais pas chanteur.

 

 

autographepatrickduffy

 

 

Merci à Patrick Duffy pour cette interview.

 

 

 

Best Of interviews sur Influence: Sébastien Courivaud (ex-Hélène et les Garçons)

Sébastien Courivaud avait rejoint l’équipe de la sitcom française, Hélène et les Garçons, après le départ de David Proux (Etienne). Son personnage, Sébastien, trouva vite ses marques dans la petite bande jusqu’à son départ, un peu brutal lors de la série, Le Miracle de l’amour. Deux sitcoms plus tard, Sébastien s’éclipsa…

 

On le retrouvera quelques années plus tard, sur TF1, dans la série, Seconde Chance. Une série qui s’est arrêtée après 180 épisodes. Aujourd’hui, sur Influence, Sébastien Courivaud revient sur son parcours. Il nous parle de ses débuts avec Hélène Rollès, de la série Seconde Chance, de ses projets…

 

MG7186

 

I. On vous avait retrouvé dans la série, Seconde Chance, que faites-vous depuis l’arrêt de cette série?

 

Je prends le temps de choisir les rôles qui m’inspirent et que je sens pouvoir défendre avec envie et plaisir. Prochainement, je tournerai dans un épisode de « Joséphine ange gardien », un beau petit rôle de médecin.

 

I. Lors de la diffusion de la série sur TF1, les médias ont beaucoup parlé que la chaîne misait sur Seconde Chance pour concurrencer le succès de Plus Belle La Vie, sur France 3. Pensez-vous que cette « publicité » a joué en défaveur de votre série?

 

Non absolument pas. La série faisait d’ailleurs des scores d’audimat tout à fait honorables compte tenu des objectifs définis au départ. Nous avons enregistrés 180 épisodes comme il était prévu. La reconduction ou non d’une deuxième saison était une décision inhérente à la politique de la chaîne qui a opté pour l’arrêt de la série. Il faut par ailleurs savoir que « Seconde Chance » est vendu dans de nombreux pays et rencontre un beau succès à l’étranger.

 

I. Comment expliquez-vous que la série n’a pas trouvé son public?

 

Mais la série a trouvé son public. Je le repète, les parts de marchés sur les tranches d’âges des téléspectateurs ciblés ont parfaitement atteints leurs objectifs.

 

I. On vous a découvert dans la sitcom, Hélène et les Garçons, comment vous-êtes vous retrouvé dans cette aventure?

 

Tout simplement à la suite d’un casting.

 

I. Avant de jouer dans la série, aviez-vous vu des épisodes? Connaissiez-vous le phénomène, Hélène et les Garçons?

 

Non, et surtout, lorsque j’ai commencé, la sitcom n’était pas encore un « phénomène ». « L’explosion » de l’audimat s’est produite environ six mois plus tard.

 

I. Un tel succès est assez étonnant, comment l’avez-vous vécu ?

 

J’ai surtout pensé que ce succès risquait de marquer les comédiens dans une image dont il serait ensuite difficile de se « débarrasser ». J’ai pu le constater après avoir quitté les tournages de ces sitcoms. Bien sûr on peut se réjouir de rencontrer un succès mais la gestion de l’image est une autre chose.

 

I. Vous avez quitté brutalement la série, Le Miracle de l’Amour, Pourquoi?

 

Parce qu’on m’a proposé un nouveau rôle, dans « le studio des artistes », qui me semblait intéressant.

 

I. Après l’annulation des deux sitcoms d’AB dans lesquelles vous avez joué, vous-êtes vous rendu compte que la suite de votre carrière allait être difficile? Selon certains de vos anciens collègues, il n’est pas évident de trouver d’autres rôles après avoir fait un passage dans les productions AB?

 

Comme je le disais précédemment, je savais que la sortie des sitcoms serait difficile. En commençant ces tournages, personne ne pouvait imaginer le « phénomène » qui allait se produire. L’image sitcom associée à un succès phénoménale n’ont évidemment pas facilité les choses pour obtenir d’autres rôles par la suite. Ce qui est tout à fait logique puisque les comédiens étaient marqués par cette image. mais quoi qu’il en soit, ce métier doit être aborder avec patience et persévérance. Pour répondre à votre deuxième question, en ce qui me concerne, je n’ai aucun soucis quant à mes échanges avec les directeurs de castings.

 

I. Avez-vous gardé des contacts avec vos anciens partenaires?

 

Oui avec certains.

 

I. On ne vous a jamais proposé de reprendre votre rôle dans Les Vacances de l’amour, ou récemment dans la suite, Les Mystères de l’amour?

 

Si. Mais je n’ai pas souhaité y participer. C’est un choix artistique. J’aspire à d’autres rôles, d’autres univers.

 

I. Est-ce facile de vivre moins exposé quand on a été aussi aimé que vous l’avez été avec votre personnage de Sébastien?

 

Oh oui!

 

I. Quel est votre meilleur souvenir de tournage durant la période « Hélène »?

 

Le premier jour et le dernier jour

 

I. Et le pire?

 

Idem.

 

I. Pensez-vous que les gens vous identifient encore au Sébastien d’Hélène et les garçons? Est-ce gênant pour le comédien que vous êtes?

 

Il faut le demander au public. Gênant? Certainement pas. Je suis mon chemin qui n’est heureusement pas influencé par le regard des autres.

 

I. Avez-vous des regrets?

 

Jamais.

 

I. Que regardez-vous à la télévision?

 

L’émission « Empreintes » sur France 5

 

I. Etes-vous nostalgique de ces années-là quand vous tourniez pour AB?

 

Non. Ce passé est un bel album de photos.

 

I. Etre père ça a changé votre vision du métier d’acteur?

 

Non. Etre père c’est pour la vie. Acteur c’est un métier.

 

I. Vous avez fait du doublage, est-ce un exercice facile pour un acteur?

 

Oui, c’est une activité qui demande une habilité propre à l’acteur (diction, voix…) même si c’est une technique particulière. A vrai dire je n’ai pas fait de doublage à proprement parler mais des narrations et voice over pour des documentaires.

 

I. Dans quelle série française, pourriez-vous jouer un rôle récurrent si on vous le proposait?

 

Aucune idée. Cela dépend essentiellement du rôle.

 

I. Pourriez-vous faire une télé-réalité comme certains de vos anciens collègues de sitcom?

 

Non

 

I. Hélène, le Miracle, sont des séries rediffusées. les dvds sortent. Est-ce que vous touchez quelque chose sur ces rediffusions et les ventes de DVD?

 

Oui, il y a une redistribution des droits à l’image calculé sur la base d’une convention coolective.

 

I. Quels sont vos projets actuels?

 

Le tournage d’un épisode de « Joséphine ange gardien »

 

I. Avez-vous regardé vos amis dans Les Mystères de l’amour?

 

Pas encore.

 

I. Que peut-on vous souhaiter Sébastien?

 

Tout ce que je ne connais pas encore et que j’ai hâte de découvrir.

 

IMG10032

 

Merci à Sébastien Courivaud pour cette interview ainsi que pour les photos.