fbpx

Mylène Farmer, le visuel de son nouveau single, Oui…mais Non

 

La star française sait remuer la toile et cette fois encore, Mylène Farmer a enflammé l’Internet. Un simple communiqué de presse a suffit pour faire monter la température…

 

Mylène Farmer, qu’on attendait en duo avec Ben Harper, annonce un single inédit, Oui…mais Non, écrit par elle mais composé par Red One, responsable des plus grands succès de Lady Gaga.

 

Depuis l’annonce s’est emparée du net et tout le monde attend d’écouter en exclusivité demain, mercredi 29 septembre 2010 à 7h30 sur NRJ, le nouveau single. Un titre qui annonce un nouvel album à paraître prochainement…

 

Ah Mylène, toujours fidèle à vous-même, inaccessible et secrète…Sur ce coup là, vous avez fait fort!

 

Le visuel de la pochette est déjà disponible, il pourrait s’agir du visuel promo envoyé aux radios.

Oui mais non…Le nouveau single de Mylène Farmer

Photo de Simon Hawk

 

Le secret aura été bien gardé, aucune fuite sur la toile…mais un communiqué de presse qui annonce l’incroyable nouvelle pour les fans de la chanteuse française, Mylène Farmer. Un single inédit, Oui mais non…sera envoyé aux radios dès demain, mercredi 29 septembre 2010.

 

Ce single annonce la sortie d’un nouvel album…Mylène aime surprendre son public et avec ce titre inédit, elle ne va pas se gêner pour étonner et déconcerter certaines personnes. En effet, pour la première fois, Laurent Boutonnat n’est pas associé aux mots de la chanteuse. C’est le producteur du moment, Red One, chouchou de Lady Gaga, qui a composé la musique de ce single énigmatique. Il en est également le co-producteur.

 

Si le duo avec Ben Harper est pour l’instant en plein flou artistique, il n’y a plus aucune nouvelle à ce propos. Mylène sera présente sur le nouvel opus de Line Renaud, Rue Washington, qui sortira le 08 novembre prochain. Les deux chanteuses se sont retrouvées en studio pour le titre inédit, C’est pas l’Heure. Mylène en a écrit le texte et Laurent Boutonnat a composé la musique.

 

A l’heure actuelle, c’est l’effervescence dans l’univers des fans de la star rousse…Que réserve bien Mylène dans les jours qui viennent?

 

Quentin Mosimann à l’Olympia….un artiste en son royaume

  

Une adresse à l’aura sans frontière, une salle vibrant d’ondes illustres, un fronton où tout artiste se voit déjà affiché, voyelle après consonne en lettres écarlates….un passage si ce n’est obligé, a minima incontournable pour se mesurer à la reconnaissance. C’est cela l’Olympia pour un tout jeune homme, avec son cortège de questionnement, de doute et de trac.

 

Nous vous avions promis de ne pas manquer cet événement parisien….et bien oui nous pouvons en témoigner…..bienheureux ceux qui comme nous ont vécu ces moments privilégiés. Quentin Mosimann sur scène , ça se vit , ça s’écoute , ça se danse , c’est un élixir festif de tonus partagé , un aimant qui vous capte , vous attire et ne vous lâche . Résister est une gageure tant sa fougue sa voix et son charme opèrent et s’emparent de vous .

 

 

Générateur d’énergie pure , animé d’envie et de passion , mué par un évident plaisir il enchaine sans temps mort . Côté cour ou côté jardin la scène est le terrain de son jeu artistique . Il en occupe la moindre planche soumise à ce feu follet si frêle et pourtant si grand.

 

Parce qu’il est immense Quentin en cet Olympia qu’il domine et possède avec une aisance stupéfiante , déconcertante sous le regard d’un public tour à tour saisi , recueilli ou explosif au gré d’un répertoire éclectique ciselé en orfèvre et maîtrisé à la perfection . D’Exhibition en électro en passant par Duel il donne , il offre sans restriction .

 

 

 Il chante…et quelle voix ! Juste, chaude, sensuelle, suave, miel et épices mêlés, du platine d’ou jaillit le cristal de sa voix de tête. Il bouge…et de quelle manière ! Élastique, laxe, virevoltant, bondissant de la batterie aux caissons de basse, des percu au piano.

 

Il joue…..non il caresse, il tutoie , il cajole les instruments à l’image de ce remarquable piano voix sur les mots de Pierre Palmade, éxécuté dans un silence de cathédrale quand la voix se pose douce et puissante à la fois sur les notes . A l’exemple opposé de ces déhanchements débridés tout en groove et en tempo lors d’un mini set électro magistral quand au synthé il propulse la salle à la dimension d’un dance floor . Parce que c’est aussi cela Quentin Mosimann…mi crooner mi virtuose des platines, sage ou insolent ,un cocktail raisonné de concentration extrême et de joyeuse folie, pétri de notes et de sons , toujours audacieux , sans cesse innovant. Quel métier déjà assurément !

 

 

Que retenir d’autre qu’une prodigieuse débauche de lumières, un sur mesure réglé pour lui par Jacques Rouveyrolis, couturier en la matière. Des musiciens remarquables à la complicité évidente, jouant dans tous les sens de ce terme, en totale osmose avec

L’artiste. Un duo simple et si beau avec Chimène Badi , noce de deux voix exceptionnelles magnifiées et unies pour le meilleur dans un hymne à Jacques Brel . Sans oublier la toute jeune et charmante Alys dont la voix fraiche et acidulée posée sur de ravissantes mélodies a enchanté la première partie.

 

Des instants d’émotion intense aussi lorsqu’il « Ose «, aveu coeur à nu et larmes à fleur de paupière ou lorsque qu’éclosent dans la salle des centaines de roses blanches en écho à ses « Je t’aime et je t’aime « .Ou encore au moment où de chaque fauteuil surgit une boule lumineuse et colorée en hommage à un artiste inspiré et inspirant.

 

Alors en effet nous pouvons affirmer tête haute que nous avons eu raison de croire en Quentin Mosimann , de le soutenir sans relâche , quelquefois non sans douleur mais toujours avec la même sincère conviction . Parce qu’il en a rêvé il n’a jamais cessé de travailler pour le vivre, beaucoup, intensément. Il s’est nourri de ses influences et de ses références pour façonner son identité propre sans renier ses choix. Il s’est perfectionné, a grandi encore, éperdument jusqu’à être en ce jour digne de ce prestigieux rideau rouge.

 

A ceux qui frappés de préjugés doutent sans preuve nous disons « franchissez le pas d’un de ses prochains concerts « puisqu’on ne parle jamais mieux que de ce que l’on connaît. Quel spectacle vous nous avez offert Monsieur Mosimann ! l’équipe d’Influence vous applaudit debout.

Kylie Minogue, son prochain single?

 

Le succès ne se dément pas pour la star australienne, Kylie Minogue et son album, Aphrodite. La chanteuse toujours aussi sexy est revenue en force avec un single éclaireur, All the Lovers, qui a connu un véritable carton mondial. Kylie a donc décidé de poursuivre l’exploitation de son album avec le titre up-tempo, Get Outta My Way.

 

Un single efficace, qui malgré son fort potentiel, peine à s’imposer face au premier titre issu de l’album. Même si il faut laisser le temps aux radios de le programmer, la chanteuse semble déjà penser au prochain single et il se pourrait que son choix se soit arrêté sur le titre, Better Than Today.

 

En effet, le groupe, Monarchy, a laché le morceau en avouant avoir remixé cette chanson. De là à dire que ce sera le prochain single, il n’y a qu’un pas à franchir.

 

Découverte dans les années 80, Kylie Minogue, a su développer sa carrière et prouver qu’elle n’avait rien à envier aux autres stars telles que Madonna, Britney Spears, Pink et autres…Sa prochaine tournée mondiale, Aphrodite Les folies Tour 2011, passera par la France à 3 reprises dont le 15 mars à Paris-Bercy (Le concert n’est pas complet).

 

Le nouveau single partage les fans de la chanteuse, qui pour sa part, vient d’enregistrer un duo avec un jeune groupe anglais, Hurts, dont l’album est disponible dans les bacs.

 

En écoute, le potentiel nouvel extrait d’Aphrodite, Better Than Today

 

Christophe Maé joue les prolongations à Paris

 

La popularité de Christophe Maé n’est plus à prouver, l’artiste qu’on a découvert grâce à son rôle dans la comédie musicale, le Roi Soleil, poursuit sa route d’une bien belle façon. Son second opus, On Trace la Route, s’est classé numéro 1 des ventes et a été certifié quadruple disque de platine pour 450.000 exemplaires mis en vente.

 

Alors que ses deux concerts à Paris-Bercy sont quasi-complets (il reste encore quelques places en vente), Christophe jouera les prolongations dans la capitale française en ajoutant deux dates à l’Olympia, les 17 et 18 novembre prochain.

La vente pour ces concerts est ouverte depuis lundi dernier.

 

Le nouvel extait de l’album a été choisi, ce sera, Pourquoi c’est beau. Une nouvelle édition de l’album est déjà disponible dans les bacs avec des titres bonus.

 

En tournée depuis le 21 septembre 2010, Christophe participera également au retour de Line Renaud puisqu’il a écrit un texte pour son album, Rue Washington, qui sera disponible le 08 novembre 2010.

 

En écoute, le nouvel extrait de Christophe Maé: Pourquoi c’est Beau