fbpx

Les 25e Victoires de la musique ont consacré Benjamin Biolay et Olivia Ruiz, qui ont chacun remporté deux trophées dont ceux des artistes masculin et féminin de l’année.

Benjamin Biolay partait favori pour ces Victoires, avec trois nominations. Il a empoché celle d’artiste interprète masculin de l’année’ et celle de « l’album de l’année » pour « La superbe ». Nominé dans la catégorie « chanson originale de l’année », décernée par le public, Benjamin Biolay s’est vu passer cette Victoire sous le nez. Elle a été remportée par « Comme des enfants » de la jeune Québécoise, Coeur de Pirate.

Pour Benjamin Biolay, c’est enfin la reconnaissance. « La superbe », son cinquième album, a été salué à sa sortie comme un des meilleurs disques de l’année par la critique. Ce double-album ambitieux est également un succès public, certifié disque de platine, avec plus de 100.000 exemplaires vendus. Biolay y aborde une nouvelle fois son thème fétiche en disséquant un amour déliquescent sur fond de pop-songs virtuoses, d’arrangements jazzy, de touches d’électro et même de rap. Un très bel album.

Autre grande favorite de la soirée avec trois nominations (artiste féminine, album de l’année et vidéoclip de l’année), Charlotte Gainsbourg est repartie sans aucune récompense. C’est Olivia Ruiz qui lui a été préférée tant pour la Victoire de l’artiste féminine de l’année que pour celle du vidéoclip avec « Elle panique ». La pétillante petite brune du sud-ouest, est sacrée pour la deuxième fois de sa jeune carrière artiste féminine de l’année, après la Victoire empochée en 2007 dans la foulée du succès de « La femme chocolat« .

Agée d’à peine 19 ans, Izia, la fille de Jacques Higelin, s’est imposée comme un des jeunes espoirs de la scène rock française. Elle a succédé à son frère Arthur H en remportant la Victoire de l’album rock de l’année pour son premier disque « Izïa » et a également raflé la Victoire de la révélation scène. Johnny Hallyday a, quant à lui, remporté la huitième Victoire de sa carrière en remportant le trophée du « spectacle musical, concert ou tournée de l’année ». N’étant pas présent, il a tenu à adresser un message au public afin de remercier tout le monde pour l’avoir soutenu dans son épreuve.

De cette très longue soirée, monotone et sans grande originalité, on retiendra la prestation de l’Invité de marque de cette 25e édition, le pianiste et chanteur américain Stevie Wonder qui a reçu une Victoire d’honneur, après avoir fait se lever le public en interprétant un medley de ses plus grand succès de « Free » à « Superstition ».

%d blogueurs aiment cette page :