Christophe Maé: Il tracera la route avec sa tournée sur deux saisons

Sorti depuis ce lundi, 22 mars 2010, le nouvel album de Christophe Maé, On Trace la Route, a déjà deux tubes à son actif, le premier single, Dingue Dingue Dingue, qui s’est classé numéro 1 du Top Singles et le nouveau, J’ai Laissé.

L’artiste annonce par ailleurs une longue tournée qui s’étalera sur deux saisons. En effet, Christophe sera en tournée estivale et de nouvelles dates s’ajoutent à la tournée qui le mènera jusqu’à l’automne 2010. Il sera impossible de passer à côté de lui. Christophe Maé devrait occuper les ondes et la scène en 2010. Les places pour les nouvelles dates sont déjà en vente depuis lundi.

Voici les dates estivales de Christophe:

mardi 1er juin 2010 : Elispace de Beauvais
mercredi 2 & jeudi 3 juin 2010 : les Docks du Havre
vendredi 4 juin 2010 : Gayant de Douai
samedi 5 juin 2010 : Kursaal de Dunkerque
mardi 8 juin 2010 : Prisme de Aurillac
mercredi 9 juin 2010 : Le Scarabée de Roanne
jeudi 10 juin 2010 : Le Summum de Grenoble
vendredi 11 juin 2010 : Parc Expo de Chalon sur Seine
samedi 12 juin 2010 : Micropolis de Besançon
mardi 15 juin 2010 : Zénith de Paris   complet
mercredi 16 juin 2010 : Zénith de Paris  complet
jeudi 17 juin 2010 : Zénith de Paris   complet
vendredi 18 juin 2010 : Zénith de Paris
complet
samedi 19 juin 2010 : Zénith de Paris
complet
jeudi 24 juin 2010 : Palio de Boulazac
vendredi 25 juin 2010 : Angouleme Espace Carat
samedi 26 juin 2010 : La Rochelle Parc expo
mardi 29 juin 2010 : Epernay Millesium
mercredi 30 juin 2010 : Troyes Le Cube
Dimanche 25 Juillet 2010: Arènes de Nîmes
Lundi 26 juillet 2010: Arènes de Béziers
Mercredi 29 Juillet Arènes de Bayonne
Jeudi 12 Août Théâtre Antique de Orange

Et les nouvelles dates:

mardi 21 septembre 2010 : Zénith d’Amiens
mercredi 22 septembre 2010 : Zénith de Lille
mercredi 29 septembre 2010 : Zénith de Rouen
jeudi 30 septembre 2010 : Zénith de Caen
vendredi 1er octobre 2010 : Antarès au Mans
samedi 2 octobre 2010 : Zénith d’Orléans
mardi 5 octobre 2010 : Tarmac de Châteauroux
mercredi 6 octobre 2010 : Parc Expo de Tours
jeudi 7 octobre 2010 : Zénith de Nantes
vendredi 8 octobre 2010 : Musikhall à Rennes
samedi 9 octobre 2010 : Amphitea à Angers
jeudi 14 octobre 2010 : Halle T.Garnier à Lyon
vendredi 15 octobre 2010 : Phare de Chambéry
samedi 16 octobre 2010 : Zénith de St Etienne
mercredi 20  octobre 2010 : Bercy à Paris
mardi 26 octobre 2010 : Zénith de Dijon
mercredi 27 octobre 2010 : Axone de Montbéliard
jeudi 28 octobre 2010 : Zénith de Strasbourg
vendredi 29  octobre 2010  : Les Arènes de Metz
mercredi 3 novembre 2010 : Zénith de Clermont Ferrand
jeudi 4 novembre 2010 : Zénith de Limoges
vendredi 5 novembre 2010 : la Patinoire de Bordeaux
samedi 6 novembre 2010 : Zénith de Pau
mercredi 10 novembre 2010 : Zénith de Toulouse
vendredi 12 novembre 2010 : Dôme de Marseille
samedi 13 novembre 2010 : Nikaia de Nice

Sans oublier que Christophe rendra visite à nos amis suisses et belges.

Publicités

Julie Zenatti: Quand la Diva se fait Geisha

Le nouvel album de Julie Zenatti, Plus de Diva, est disponible en téléchargement légal et dans les bacs des disquaires depuis quelques jours. Porté par un premier single, L’Herbe Tendre, qui sera passé inaperçu sur les ondes, Julie a décidé de proposer un second extrait de cet album concept, il s’agit de la chanson, Comme une Geisha.

Julie Zenatti souffre d’une image souvent très glaciale, froide a l’inverse de ce qu’elle montrait à l’époque de son succès, Si je m’en Sors, en 2001. Cette image faussement confectionnée n’est pas un atout pour la chanteuse qu’elle est. Son nouveau disque témoigne de sa richesse artistique. Un disque aux influences pop et classique. Un mélange détonnant.

Julie avoue aimer les mots et lire beaucoup le dictionnaire. C’est d’ailleurs en feuilletant ce dernier qu’elle est tombée par hasard sur le mot  » Geisha » et qu’elle a souhaité que Pascale Schembri, lui concocte une chanson avec ce mot. Julie prétend avoir une culture de la phrase. Le nouvel extrait permettra-t-il à Julie Zenatti d’imposer son nouvel opus audacieux auprès du grand public, qui pour le moment semble passer à côté de ce petit bijou.

Regardons quelques images du clip:
 

 

Solidays 2010: Des invités de choix dont Vanessa Paradis

Depuis 12 ans, le festival de lutte contre le Sida, Solidays, s’installe à l’Hippodrome de Longchamp. Cette année, c’est une liste d’invités de choix que les organisateurs dévoile. Ainsi on peut annoncer officiellement la présence de M, Olivia Ruiz, BB Brunes, Archive, Wax Tailor, Ghinzu, Izia, Hocus Pocus et Vanessa Paradis dans un set acoustique.

Le festival se déroulera les 25,26 et 27 juin 2010. Il est placé cette année sous le signe de la fécondité des rencontres humaines et musicales « In Vivo ».

Ce festival pas comme les autres rencontre un vif succès depuis sa création, il y a 12 ans. Il fait rimer musique avec solidarité. Le festival compte généralement plus de 160.000 spectateurs, plus de 200 artistes et 100 associations qui se mobilisent pour faire de ces 3 jours, un véritable évènement.

L’Association, Solidarité Sida, mettra en vente le 01er avril 2010, 10.000 Pass ‘Pass J3″ au prix de 39 euros. En 2009, les 10.000 Pass s’étaient écoulés en moins de trois heures. Après cette offre, les Pass J3 seront vendus à 49 euros et les Pass J1 seront au prix unique de 32 euros.

Michael Bublé: Un EP sur iTunes

Le Crooner canadien, Michael Bublé, a sorti sur la plateforme de téléchargement légal, iTunes, un EP spécial. Non commercialisé dans les commerces, ce disque est destiné à la vente digitale. Il contient le titre, Dream a Little Dream. Une chanson datant de 1931 et qui à l’époque était interprêtée par Ozzie Nelson et son Orchestre.

Evidemment la version proposée par Michael Bublé est remise au goût du jour et il la chante d’une façon jazzy. Le EP, baptisé, Special Delivery, est disponible sur iTunes depuis le 9 février 2010. Il contient également 5 autres grands classiques ingénieusement réinterprétés.

Michael connaît pour le moment un grand succès avec son 4ème opus, Crazy Love. Cet album, porté par le single, Haven’t met you Yet, s’est classé sans difficulté numéro 1 dans plusieurs pays: Le Canada, Les USA, L’Angleterre, L’Italie, l’Australie et les Pays-Bas. Il est certifié disque de platine en France. Sorti en octobre 2009, l’album s’est déjà vendu à plus de 4 millions d’exemplaires dans le monde.

J ai vu pour vous …: La rafle

Le film français « historique » a attisé ma curiosité . C’ est armé de bonne volonté que je suis donc allé voir ce film dit « de mémoire » .De plus, accompagné de deux générations différentes, pour avoir un panel  plus large .Dès le début du film , nous sommes plongés dans la réalité puisqu’on nous signale que les faits et personnages décrits ont réellement existés ce qui accroit l’ émotion suscitée plus tard .Quelques images d’archives nous font pénétrer dans l’époque décrite et on va de suite s’atteler aux personnages principaux à savoir les enfants .

Le parti pris de la réalisatrice (Roselyn Bosch)  est donc celui-là. Pourquoi ne s’accrocher qu’aux enfants? Parce qu’ils vont à coup sur provoquer des émotions plus intenses ? Est ce pour accentuer la cruauté de cette histoire  déjà difficile? Ça  m’a un peu dérangé ce parti pris car on se sent prisonnier de devoir éprouver de l’ empathie pour ces pauvres enfants .A trop vouloir émouvoir ou faire pleurer , on lâche un peu le sujet. Par contre , pour les autres générations (jeune(19 ans) et plus âgée(69ans) ), elles ont de suite répondues à ce postulat de départ et ont été apitoyés et plus émues que si l’on s’ intéressait aux adultes(surtout le personnage du petit « Nono ») .

Bien sur , l’histoire ne prête pas à rire et souvent on retient ses larmes surtout pour la scène de la rafle ou celle de la fin .Mais , nous ne sommes pas tout le temps à la recherche de la larme , la réalisatrice est restée digne sur ce plan et ne cherche pas à en faire trop, ni dans la violence ni dans le misérabilisme.

Étant donné que le film a une notion historique , il aurait été judicieux de décrire un peu plus les personnages historiques  comme Pétain , Laval ,Bousquet car pour la jeune génération à moins d’avoir un bouquin d’ histoire sur les genoux, on ne comprend pas très bien les relations entre les différents protagonistes historiques français ..Le contraste est subtilement fait entre les prisonniers du Vel d’ Hiv et plus tard du camp de Beaune La Rolande et les séjours d’ Adolf Hitler en compagnie d’ autres enfants et d’Eva Braun. Le trait n’est pas trop forcé non plus entre les bons et les mauvais Français , certes la boulangère est un peu cliché(même si ce genre de personnes a du existé) mais on comprend aussi la difficulté de se révolter pour les militaires français de l’époque.

Je reprocherais aussi de ne pas avoir un peu plus creusé la psychologie des personnages adultes  qui ,de ce fait, ont du mal à s’ imprégner et avoir un impact fort sur nous !Gad Elmaleh , Jean Reno , Sylvie Testut ont certes, une interprétation excellente mais je trouve qu’on les survole  un peu .Par contre , c’est encore un parcours sans faute pour Mélanie Laurent (qui s ‘avère de plus en plus excellente dans ses rôles et dans ses choix ).On comprend pourquoi elle s’est battue pour obtenir ce rôle qui est celui dont on se sent le plus proche puisqu’elle évoluera tout au long du film .Elle est le fil conducteur des spectateurs ,on  accroche tous  vraiment à son personnage et son interprétation est un sans faute ! Bien sur , les jeunes acteurs sont également excellents sans trop forcé le trait même si ca frise quelquefois la caricature mais ils ont des bonnes bouilles, ces gosses !

Conclusion , un bon film ou on apprend bien sur des choses et qui émeut aussi beaucoup .Les yeux à la fin de la séance étaient un peu rougis mais je m’attendais à beaucoup plus de scènes « lacrymales » (ce qui est bénéfique au film , le sujet étant assez fort pour ne pas en rajouter) Les décors sont également très impressionnants , le Vel d’Hiv particulièrement , ou le camp .Je vous le conseille , ne serait ce que pour le sujet fort qui donne à réfléchir même ,et, pour  Melanie Laurent .On en ressort secoué de voir à quel point la nature humaine peut être à l’origine de tant de cruauté envers son prochain .On se demande pourquoi les juifs ont été si crédule face à ces situations extrêmes , pourquoi pas de rébellion quand ils ont été parqués dans ce vélodrome ou ce camp. Cela fait toujours du bien de mettre en image des faits historiques , beaucoup plus parlant pour les jeunes générations .Un devoir de mémoire pour ne pas oublier ce qui s’est produit il y a un peu plus de 65 ans mais hélas moins prenant que « La liste de Schindler ». 

                                             NOTE : 15/20

                                                                  Et vous qu’en avez-vous pensez ?