fbpx

 

En juin dernier est sorti « Sexa » le nouvel opus de Michel Delpech. Un album qu’il a pris le temps de passer en revue pour nous malgré son immense carrière et le fait qu’il n’ai plus forcément besoin de promotion pour continuer, à ce titre nous le remercions vraiment.

Pour découvrir ses nouvelles chansons sur scène, vous retrouverez les dates de la tournée en fin d’interview.

 

Vous venez de sortir un nouvel album qui s’intitule « Sexa », est-ce un jeu de mot par rapport à votre tranche d’âge ?

C’est surtout un mot qui permet beaucoup de lecture, juste une légère insinuation avec un clin d’œil, oui sexa / sexagénaire / sexy …

Comment qualifier cet album par rapport aux autres, on sent une petite évolution

Je ne le qualifie pas, on a travaillé 2 ans là dessus sans trop d’idées préconçues

Le premier single est « Je passe à la télé », une collaboration avec Ben Ricour, comment est née cette rencontre ?

C’est grâce à Pierre Grillet qui je crois écrit ses textes, pour moi Pierre c’est un camarade d’écriture, je l’apprécie beaucoup et ils ont écrit ensemble ce morceau pour moi et Pierre est venu me le présenter. J’ai rencontré ensuite Ben qui est quelqu’un de très agréable, sympa et élégant.

Cette chanson parle de télé réalité, quel regard avez-vous là dessus ?

En fait, je ne fait que constater le phénomène, les émissions en elles-mêmes je ne les regarde pas, je sais qu’elles existent mais ce n’est pas fait pour moi. La chanson n’est pas un jugement, ni ironique, c’est un fait de société sur lequel je pose le doigt.

Vous pourriez éventuellement aller chanter dans une de ces émissions pour promouvoir l’album ?

Ah non (rires), non car faire de la promo dans ces émissions serait d’un mauvais goût extrême pour moi surtout avec cette chanson là. En revanche je regrette qu’il n’y ait pas plus d’autres émissions où l’on puisse chanter.

Il y a également sur cet album une chanson qui s’intitule « Mon ange », vous y croyez ?

Oui absolument, ça parait naïf mais je crois à l’existence des anges gardiens

On peut écouter aussi « Johnny à Vegas », ça part d’une histoire vrai ce fan qui va si loin pour le concert ?

Pas pour moi non, ça peut m’arriver d’aller voir un concert de Johnny ca m’est arrivé. Si on m’y avait invité au concert de Vegas je ne sais pas ce que j’aurais fait, ca aurait dépendu du moment etc, j’aime bien Johnny. En l’occurrence la chanson parle de ses vrais fans les plus proches, les plus fidèles, moi ce qui m’intéressait s’était d’écrire sur leur authentification avec leur idole.

On a l’impression que ce qui se dégage de « Sexa » ce sont des thèmes comme l’amitié et le partage, ce sont des valeurs importantes pour vous ?

Oui comme pour tout le monde je pense, la fraternité c’est un but en soi. C’est ce qu’il nous faudrait à tous je crois.

Une autre signature est visible pour vos textes c’est celle de Dominique A, le fait que des « jeunes » auteurs viennent vers vous quel effet ça fait ?

Et bien oui Dominique A je crois à « ouvert » son catalogue puisqu’il a écrit pour moi, pour Calogero et d’autres. Il ouvre une nouvelle ère à son travail, la chanson était très bonne j’ai été ravi de la faire. Je ne peux rien dire de plus car je ne le connais pas pour tout vous dire. C’est très touchant de savoir que des jeunes gens ont de l’estime pour ce qu’on fait.

Profitons d’être sur la jeune génération pour parler de votre album de duos sorti l’année dernière, qui avait était chercher qui pour ce projet ?

Y a eu l’idée qui a été lancée par ma maison de disques et y a eu des premières réactions venues de tout bord. Après j’ai appelé moi-même quelques personnes, la maison de disques en a appelé, d’autres se sont manifestées spontanément. Tout s’est fait de contact en contact c’était agréable.

Pour revenir a « Sexa », il y a beaucoup de cuivres et de violons dessus, très bien orchestrés, est-ce des choses qu’on pourra retrouver sur scène ?

Vous savez on ne va pas être nombreux sur scène donc ca sera pas trop le but du jeu, on essayera d’en restituer l’esprit mais en formation réduite. On ne peut plus partir en tournée avec 25 violons et cuivres, d’ailleurs c’est amusant d’en faire aussi autre chose. Encore un autre exercice, ca sera prêt pour prendre les routes en janvier.

Il y aura aussi des anciennes chansons sur scène ?

Ah oui oui bien sur, il y aura une grande séquence réservée aux anciennes chansons tout en jouant quasiment l’intégralité de cet album là.

Avant de vous remercier, on laisse généralement le mot de la fin donc c’est à vous

Ecoutez de la bonne musique même si ce n’est pas forcement la mienne (rires)

 

Michel Delpech est sur les routes, voici les dates, il devrait passer près de chez vous.

27/09/2009 – Festival de Loire, ORLEANS (45) (France)

03/10/2009 – Théâtre, Perros Guirec (22) (France)

10/10/2009 – Salle Ravel, Levallois Perret (92) (France)

24/10/2009 – Théâtre, Louvres (95) (France)

21/11/2009 – L’Odyssée, Dol de Bretagne (35) (France)

26/11/2009 – Bourse du Travail, Lyon (69) (France)

27/11/2009 – Théâtre, Le Puy en Velay (43) (France)

28/11/2009 – Espace Culturel du Brionnais, Chauffailles (71) (France)

04/12/2009 – Théâtre de Saumur, Saumur (49) (France)

05/12/2009 – L’étincelle, Rosporden (29) (France)

15/12/2009 – Le Colisée, Roubaix (59) (France)

19/12/2009 – Théâtre, Bussy en Othe (89) (France)

15/01/2010 – La Sucrerie, Coulommiers (77) (France)

08/03/2010 – Le Grand Rex, Paris (75) (France)

09/03/2010 – Le Grand Rex, Paris (75) (France)

13/03/2010 – Théâtre Claude Debussy, Maison Alfort (94) (France)

19/03/2010 – Théâtre Georges Gali, Sanary sur Mer (83) (France)

25/03/2010 – Espace Carpeaux – Festival de Marne, Courbevoie (92) (France)

26/03/2010 – Salle, Séclin (59) (France)

23/04/2010 – Théâtre du Casino, Nice (06) (France)

28/04/2010 – Théâtre de l’hôtel de Ville, Le Havre (76) (France)

30/04/2010 – Théâtre de la Licorne, Olonne sur Mer (85) (France)

21/05/2010 – Centre culturel de Bergerac, Bergerac (47) (France)

28/05/2010 – Salle Jacques BREL, Pontault-Combault (77) (France)

29/05/2010 – Salle Aragon, St Dizier (52) (France)

05/06/2010 – La Forge, Le Chambon Feugerolles (42) (France)

 

%d blogueurs aiment cette page :