fbpx

Jess YTI, est un artiste que nous aimons retrouver sur Influence. Transformiste, il a quitté un beau jour son Alsace pour monter à Paris et déposer ses valises, oh pas n’importe où mais dans un célèbre cabaret, celui de Michou. Jess nous fait le grand honneur de nous raconter un peu de sa vie au Cabaret et ses projets. Il nous parle également de ce confinement imposé dans le monde. 

Il y a plus ou moins trois ans tu accordais une interview à Influence, depuis ces quelques années que deviens-tu?

Exact ! Depuis j’ai été engagé au cabaret Michou en août 2016, j’ai quitté l’Alsace pour faire mon petit bout de chemin à Montmartre. J’ai vécu une expérience extraordinaire pendant 4 ans !

 

Tu t’es retrouvé au Cabaret de Michou, parle-nous de cette aventure incroyable?

Oui Oscar le directeur artistique m’a contacté en avril 2016 afin d’intégrer le cabaret, j’ai auditionné le 25 juin 2016 et j’ai commencé au cabaret le 29 août 2016. Ce fut une expérience incroyable, j’ai eu la chance de travailler avec Michou et de le côtoyer chaque jour pendant 4 ans. Des rencontres inoubliables également, je ne regrette vraiment pas ce beau chapitre de ma vie d’artiste.

 

Michou était un homme extraordinaire qui aimait le show, qui aimait « ses » vedettes. Comment prenait vie un numéro? Il disait ce soir on va mettre Celine Dion? comment se déroulait un spectacle au cabaret pour ceux qui n’auraient jamais été voir un numéro?

Michou validait chaque numéro, même si ce n’est plus lui qui faisait passer les auditions comme auparavant, il nous regardait chaque soir et si quelque chose ne lui allait pas il en faisait part à oscar le directeur artistique, si un numéro ne lui plaisait pas il demandait à le retirer du show, ce qui est normal, c’était son spectacle! Chaque soir, une conduite était établie par Oscar avec les numéros en fonctions des artistes présents car nous n’étions pas tous présents chaque soir. Il y avait un prologue, les numéros et le final «  avec des fleurs «  à la fin du show pendant lequel nous étions présentés.

 

Michou t’a t ‘il donné de précieux conseils sur ta carrière?

Il m’en a donné oui ! Mais je les garde dans ma petite boîte à secrets …

 

Avait-il des regrets?

Je ne pense pas … je ne sais pas …

Toi en tant que transformiste dans la peau de quelle personnalité te sens-tu le mieux?

Je me sens bien dans tous les personnages que j’incarne, parce que je les admire je les aime et je les respecte. Je ne pourrais pas incarner un ou une artiste que je n’aime pas , il faut qu’il y aie un « feeling ».

 

A la mort de Michou avez-vous eu peur que son cabaret ferme définitivement ses portes?

Oui il y a eu une période de doutes… et des craintes…

 

Tu as, si je ne me trompe pas, décidé de quitter le cabaret de Michou, c’est une décision que tu as prise après son décès? tu avais déjà envisagé de quitter ce cabaret? Pourquoi?

Oui c’est cela … j’y pensais déjà pour la simple et bonne raison que je m’ennuie vite dans une routine, et travailler dans un cabaret 6 jours sur sept en est une … je suis comme ça, il me faut toujours de nouveaux objectifs et de nouveaux défis… mais je pense en effet que sa disparition a accéléré le processus de ma décision, pour moi quelque chose était terminé quand il est parti … je pense que je suis parti au bon moment …

 

Je te sais très perfectionniste comme une artiste que tu apprécies, Mylène Farmer, c’est le genre de carrière que tu aurais aimé avoir si tu avais été par exemple chanteur?

Quel artiste ne rêverait pas d’une carrière comme celle de Farmer ? La différence est que je n’aimerait pas être connu et surtout reconnu dans le rue, être obligé de se cacher etc Ce n’est vraiment pas attirant pour moi. C’est pour cela que j’ai toujours aimé ce côté anonymat, dès que je me démaquille je redeviens un garçon comme un autre ….c’est appréciable !

 

Le confinement, voilà encore une épreuve pour tout ce qui touche au monde du spectacle, comment ressens-tu les décisions prises par le gouvernement français, penses-tu que les artistes sont pris en considération?

Lors du premier confinement je n’avais pas à me plaindre, au cabaret nous étions en cdi donc nous avions droit à l’activité partielle. Il est certain que j’ai pensé et je pense encore aujourd’hui à mes collègues intermittents et aussi aux patrons d’établissements… Pour moi le premier confinement m’a fait réaliser ce que je voulais faire de ma vie et m’a aidé aussi à prendre des décisions importantes pour mon avenir. C’était pour moi le côté positif de cette décision du gouvernement. Étant à la base aide soignant , j’ai pendant le premier confinement, remis ma blouse blanche et je suis allé aider les services hospitaliers. Cela m’a permis de m’occuper et d’aider les équipes et les patients.

Les mesures sanitaires face à cette crise sont-elles assez fortes selon toi?

Je ne sais pas … la critique est facile … je n’aimerais pas être à la place de ces personnes qui doivent prendre ces décisions …

 

Etre amoureux, partager des moments à deux dans des instants compliqués tels qu’on le vit aujourd’hui c’est important pour avancer? pour garder le moral?

OUI ! Il est vrai que si j’avais été seul pendant ces moments je n’aurais peut être pas été aussi positif … c’est très important.

 

Quels sont tes projets, si tu peux nous en dire plus?

Mon projet premier était de retourner en Alsace, ma région de cœur. C’est chose faite et j’en suis très heureux. Ensuite j’ai plein de projets en tête, des petits et des très grands … je ne peux pas trop en dire pour l’instant , je crois et j’ai peur des « mauvaises ondes » … En tout pour la plupart ils pourront se réaliser une fois cette crise terminée … Sinon je souhaite retourner à la rencontre des gens … comme avant repartir sur les routes pour leur présenter mon travail d’artiste, en France et à l’étranger …

 

La covid 19 pourrait-il mettre en péril ces nouveaux projets?

Oui … mais j’essaye de mettre à profit ce temps de pause imposé pour fignoler mes idées, travailler de nouvelles choses … il faut toujours tirer du positif d’une situation, si on le cherche bien on le trouve 😉

 

Influence te soutiendra bien évidemment, que peut-on te souhaiter pour le moment?

C’est très gentil … me souhaiter de remonter sur scène bientôt ! Ça me manque …

%d blogueurs aiment cette page :