fbpx

JULIE THOMPSON DEVOILE SON SECOND OPUS EYE OF THE STORM

 

Six années se sont écoulées depuis la parution de son premier album FEELING FOR CORNERS , l’artiste nous revient avec un opus taillé pour les clubs.

C’est certain EYE OF THE STORM n’est pas fait pour s’en servir de berceuse, mais bel et bien pour se donner du peps.

Musicalement parlant, les titres ressemblent à des productions de LASGO ; MILK INC ; FRAGMA ; ou KATE RYAN.

Julie est bien connue des amateurs de musiques électroniques puisqu’elle a collaboré avec les plus grands noms du genre TIESTO, FREEMASONS, SEAN TYAS ou encore THE FREESTYLERS.

L’Anglaise réussi un coup de maître en proposant 11 pistes de très haute qualité, de la Dance comme on l’aime, de la Dance avec une âme, les titres sont classes, ce n’est pas que du Boom Boom invitant à bouger.

Le plus de Julie qui fait la différence ; ses capacités d’écriture et sa voix !

L’album lui a pris 20 mois, entre la composition et l’enregistrement.

Au final, on se retrouve avec un beau bijou à la fois introspectif et festif.
 

CITY OF O ; LE SECOND ALBUM DE POLLYESTER

POLLYESTER -

 

C’est le 30 Janvier dernier qu’arrivait dans les bacs, le deuxième album du groupe POLLYESTER, baptisé CITY OF O.

A l’origine le groupe était un duo formé par la Biélorusse Polina LAPKOVSKAJA ( à la basse et aux chants) et Manuel DA COLL ( à la batterie) en 2007.

Ils ont été rejoints depuis par Benjamin BRACHTEL aux claviers.

La musique du groupe est un doux mélange de sons pop – electro – retro à la croisée entre les RITA MITSOUKO, SCISSOR SISTERS et The B52’S.

CITY OF O est un bon projet que l’on pourrait d’avant-gardiste, il faut le prendre comme un voyage intersidéral à travers une galaxie de beats hallucinants.

Dès le premier titre de l’album, CUT DIAMOND on est propulsé dans leur univers, et ça donne une énergie incroyable.
Le titre CATRINA est assez dejanté et rappelle les succès des ARMY OF LOVERS.

Parmi leurs fans prestigieux, ils comptent FRANZ FERDINAND, Alex KRAPANOS et James MURPHY.

 

Leur premier opus intitulé EARTHLY POWERS sorti en 2011 avait été encensé par la critique, et leur avait permis des tournées à travers l’Europe, les Etats-Unis et le Japon, on ne doute pas qu’il en sera de même avec CITY OF O.