fbpx

EIFFEL , un nom de groupe dont on se souvient une fois entendu. Un groupe de rock avec un véritable univers et qui prend le temps de toujours présenter le meilleur à ses fans impatients. Pendant 2 ans, EIFFEL à travaillé le nouvel album « A tout moment » jusqu’à sa sortie dans les bacs le 5 octobre dernier, et on peut dire dans des conditions particulières.

La naissance de l’album, les amitiés, les futurs concerts, autant de sujet que Romain le leader du groupe à accepté de partager avec moi pour INFLUENCE, 3 jours a peine après la sortie de l’album.

 

Romain, tu es le fondateur du groupe EIFFEL, pour commencer, peux-tu nous dire d’où vient l’origine de ce nom ?

On se nomme EIFFEL car on a été, et l’on est toujours fans des Pixies, et sur leur dernier album il y a une chanson qui s’intitule « Alec Eiffel » et ça vient de là. Ce n’est pas pour parler de Paris ou autre ça vient vraiment des Pixies.

Le groupe vient de sortir son nouvel album « A tout moment » lundi 05 octobre 2009, sais-tu déjà un peu comment il a été accueilli par le public ?

Pas trop, j’ai quelques échos mais c’est trop récent. Pour l’instant de ce que j’en ai comme retour c’est mortel. On est super content, on a fait des albums assez différents, celui-ci part encore dans quelque chose d’autre et les gens ont l’air d’être étonnés dans le bon sens.

Comment l’avez-vous travaillé cet album ?

Il y a 2 ans on n’avait plus de maisons de disques. On a terminé notre tournée avec l’album Tandoori à l’Olympia, et ce soir là on ne savait vraiment pas dans quelles directions on allait partir sauf qu’on aurait des grands moments de galères. Pour travailler cet album on a commencé par construire un studio à Bordeaux, ça nous a pris du temps, c’était un projet en tête depuis longtemps. Cela nous a permis d’enregistrer cet album dans des conditions particulières, il n’y avait pas de maisons de disques, donc personne ne nous demandait rien. On a été assez libre dans une période assez difficile mais on n’a pas voulu faire passer ça dans l’album, on est parti sur des évocations plus lumineuses. On a essayé de faire passer des choses positives.

La méthode d’écriture était aussi différente je crois.

Sur cet album là, la musique a été prédominante et les textes sont arrivés après hormis certains. Je voulais privilégier cette fois-ci le côté mélodique en changeant la méthode par rapport aux autres albums.

On sait qu’il y a ton épouse Estelle dans le groupe, si ce n’est pas indiscret c’est facile de travailler ensemble ?

Oui assez car on sait où sont les dangers et donc on les évite. C’est assez facile car c’est un rêve qu’on partage, avec aussi les 2 autres membres du groupe. Parfois on a des moments de doutes mais pas plus que le commun des mortels. On a toujours le même but on sait ou on veut aller et parfois c’est plus facile et d’autres moments juste un peu plus difficile.

 Il y a depuis quelques temps le premier single « A tout moment la rue » qui est diffusé,  d’où est venue l’inspiration pour ce titre ?

En fait c’est venu à Iraty au Pays Basque en 2008 dans un camping (rires). J’avais la mélodie et l’harmonie un petit peu et j’ai lu un article de Jean François Khan qui résumait un peu la révolution. La révolution dit souvent NON mais en général pour dire OUI à quelque chose d’autres de positif. Je suis parti au niveau du texte à vouloir arriver à un oui, et comment y arriver en partant de non (rires).

Il y a également un choriste de choix sur cette chanson

Oui avec Bertrand (Cantat) ça s’est fait sans réfléchir, on est amis, on lui à fait écouter la démo sans aucun calcul et il a aimé. On a lui a donc proposé de faire un chœur dessus et il l’a fait. Il n’y a aucune maison de disques derrière ou autre c’est vraiment amical.

Sur « A tout moment » il y a beaucoup d’instruments et quelques collaborations, savez-vous déjà comment cela va être transposé sur scène ?

On est justement entrain de travailler ça pour la scène car on est conscient que l’on n’a pas fait un album qui pourrait être retranscrit de la même manière sur scène. On essaye de faire en sorte de retranscrire l’humeur de l’album, c’est un album un peu moins rock et rentre dedans donc on essaye de garder cette part de tension. Et aussi de la mélanger avec notre ouverture sonore, Nicolas Bonnière (ex membre de Dolly) nous apporte beaucoup à la guitare et Estelle est passée à la basse au lieu de la guitare en gardant toujours les claviers, l’harmonium etc. C’est tout une palette qui permet d’élargir et en plus on a la joie de voir le retour de Nicolas Courret à la batterie, l’un des membres fondateur d’EIFFEL, on devrait bien s’amuser.

Il y a 22 dates annoncées pour cette tournée, certains fans trouvent ça peu, il y a une possibilité d’en rajouter par la suite ?

Oui car c’est une pré tournée en fait. Je pense que l’année prochaine comme c’est parti il y aura 150 dates. La c’est un peu un tour de chauffe on va dire.

On en parlait un peu plus tôt, l’une des dernières « apparitions » du groupe était sur la scène de l’Olympia en 2007, quel souvenir gardes-tu de cette soirée ?

Un climat particulier car on savait que ca allait bouger à l’intérieur du groupe, avec Virgin aussi et en même temps l’Olympia c’était un aboutissement. La soirée s’était un mélange d’excitation et de tristesse, et on en voulait aussi beaucoup à EMI qui nous avait viré juste avant alors que c’est eux qui nous avaient proposé l’Olympia. On avait vraiment les boules avec ça.

Pour les fans et pour nous tu as déjà une idée sur le prochain single ?

Non aucune idée, c’est toujours compliqué car on n’est pas les seuls à choisir. Il y a la chanson, il faut qu’elle soit radiophonique et en même temps le problème c’est le son. Moi j’aurais envie que ce soit « Le cœur Australie » mais c’est une chanson très rock avec les grosses guitares et je ne sais pas si les radios voudront la passer. Nous après c’est vrai qu’on écrit pas des singles mais des chansons, il y en a 12 sur l’album, peut importe le single moi j’assumerais.

Avant de te laisser, aurais-tu un mot de la fin pour les lecteurs ?

Je dirais : Ne les croyez pas ! le bonheur ce n’est pas d’avoir la Rolex avant 50 ans (rires).


 

L’album, A Tout Moment, est disponible dans les bacs des disquaires

Avant une grande tournée l’année prochaine, voici les dates ou vous pourrez déjà applaudir EIFFEL sur scène et écouter les titres de « A tout moment » en live.

29/10/09

St Etienne (42)

Le Fil

 

30/10/09

Cluses (74)

L’Atelier

 

31/10/09

Troyes – Sainte Savine (10)

Les Nuits de Champagne

 

11/11/09

Limoges (87)

La Fourmi

 

12/11/09

Lyon – Villeurbanne (69)

CCO Festival Just Rock

 

12/11/09

Lyon (69)

Fnac Bellecour

 

17/11/09

Paris (75)

La Cigale

 

18/11/09

Paris (75)

Le Bataclan

 

25/11/09

Toulouse (31)

Le Café Rex

 

26/11/09

Marseille (13)

Le Poste à Galène

 

27/11/09

Metz – Terville (57)

Le 112

 

01/12/09

Bruxelles (0)

Péniche Fulmar

 

02/12/09

Tourcoing (59)

Le Grand Mix

 

03/12/09

Caen – Herouville (14)

Le Big Band Café

 

04/12/09

Beauvais (60)

L’Ouvre Boîte

 

05/12/09

Vitry le François (51)

L’Orange Bleue

 

06/12/09

Le Val-d’Ajol (88)

Chez Narcisse

 

11/12/09

Bordeaux – Merignac (33)

Le Krakatoa

 

12/12/09

St Brevin (44)

L’Etoile de Jade

 

18/12/09

Fontenay sous Bois (94)

Festival Les Aventuriers

 

19/12/09

Brest (29)

Le Vauban

 

16/01/10

Rambouillet (78)

L’Usine à Chapeaux

 

Share This