[advps-slideshow optset="1"]

Mylène Farmer : un prix et une sortie

img233/8572/watermark4iv2.jpg

Même si Mlle Farmer ne se montre pas (et on peut comprendre sa discrétion…), nous avons pu apprécier une sortie “semi publique” ce lundi à l’élysée pour une cérémonie en l’honneur de David Lynch qui s’est vu remettre du président de la république les insignes d’officier de la légion d’honneur. L’occasion de voir une Mylène Farmer, accompagnée de Benoit Di Sabatino, véritablement radieuse. D’une classe…(une fois encore). 

img441/8980/mf1bs9lx7.jpgimg233/2294/mf6qq1ja6.jpgimg441/4350/mfelysee5uv1.jpg

Lundi soir, s’est déroulée la cérémonie des NRJ Ciné Awards au Grand Rex à Paris et Mylène Farmer a remporté le prix pour la catégorie “meilleur doublage” pour le film d’animation “Arthur et les minimoys”. C’est Luc Besson qui est venu chercher son trophée. NRJ nous a gratifié d’une rediffusion des coulisses de l’enregistrement de son doublage.  (video by Spirit)

 

La colère des parents de Grégory Lemarchal

content-copie-1.jpg

Grégory Lemarchal n’a pas fini de susciter un certain engouement. La voix d’un Ange, son album posthume a été un énorme succès commercial et a touché le public. Il n’en fallait pas moins pour que des personnes alléchées par la popularité du jeune homme et par la vague d’émotion que sa mort prématurée à provoqué pour que des biographies non officielles soient annoncées. D’où la colère des parents du jeune homme qui trouvent ces sorties indécentes.

La première biographie non autorisée qui doit paraître le 04 octobre 2007 portera le titre de “Grégory Lemarchal, le petit prince au destin brisé” et sera édité par la maison d’édition Alphée. Un livre qui n’a pas reçu l’aval de la famille Lemarchal. Ecrit par Alain Perceval, le livre sera disponible en librairie. Un livre qui fait déjà couler beaucoup d’encre, et qui fait hurler la famille de Grégory. Selon les proches du jeune chanteur, comment une biographie peut-elle être éditée sans que l’auteur ne connaisse vraiment la personne dont il parle ?

Une situation qui se complique avec le fait que la famille du chanteur s’apprête à publier vers le mois de novembre aux éditions Michel Lafon. Une biographie rédigée par la soeur de l’artiste et soutenue par ses parents. La biographie officielle sera complète et agrémentée par des documents personnels inédits. Des proches amis ainsi que Karine Ferri, la fiancée du jeune homme, ont participé à la rédaction de ce livre album. Un livre qui devrait comprendre plus de 200 photos du jeune artiste à la voix d’ange. Un très beau livre hommage qui sera intitulé “Mon Frère, l’Artiste“.

L’écrivain Alain Perceval est venu s’expliquer sur l’émission de Morandini où il tente de pointer du doigt le comportement des parents de Grégory Lemarchal. D’après ses dires, la maison d’édition aurait proposé aux parents de verser une petite partie des gains du livre à l’Association Lemarchal. N’aurait-il pas été plus correct de prendre contact avec les parents pour écrire une biographie sur un jeune homme qui a su toucher le coeur des gens et qui est parti trop vite? N’est-il pas normal de demander l’autorisation à ses proches pour parler de quelqu’un que l’auteur n’a jamais rencontré? Si écrire est une liberté d’expression, on peut quand même s’interroger sur les vraies motivations de ce livre qui je le rappelle n’a pas reçu l’autorisation des parents de Grégory. L’intérêt n’est donc pas de raconter la vie du jeune homme ni d’aider la Fondation en lui rapportant des dons mais bien de surfer sur la vague de l’émotion que provoque la mort de ce jeune artiste. Au public de faire un choix avec son coeur.

L’Association qui se bat contre la maladie qui a emportée Grégory, la mucoviscidose, bénéficiera par contre de tous les bénéfices engrangés par la vente du livre rédigé par la soeur de Greg, Leslie Lemarchal

Nous publions d’ailleurs le message intégral laissé par les parents sur le site de Gregory : http://www.just-gregory.net/


Bonjour à toutes et à tous,


Nous souhaitons, par ce message, répondre aux différentes et très nombreuses interrogations concernant la sortie annoncée début octobre,d’un livre concernant Grégory.

Il est important pour nous que vous sachiez qu’à aucun moment nous n’avons eu un quelconque rapport avec cette maison d’éditions avant qu’elle prenne la décision de réaliser cet ouvrage.

Le seul contact que nous ayons eu est très récent, un des responsables de cette maison d’édition, après la réalisation de ce livre, nous proposait, par téléphone, de reverser à l’association « Grégory Lemarchal » une petite contrepartie financière pour chaque livre vendu.

Nous avons refusé immédiatement cette proposition faite à postériori, refusant de n’être concertés qu’au seul stade de la promotion commerciale de cet ouvrage.
Il est pour nous choquant et très blessant de découvrir que des gens soient capables d’écrire un livre sur notre fils décédé, sans l’accord de sa propre famille, et, qui plus est, par un auteur qui ne s’est jamais intéressé à Grégory et n’a donc jamais cherché à le rencontrer de son vivant.

Malheureusement, la loi n’interdit pas ce genre de chose, et sauf si cet ouvrage comportait une atteinte à la vie privée ou une diffamation, nous ne pouvons, à notre niveau, que supporter cela…
Mais la loi ne nous interdit pas non plus de donner notre avis et de vous faire part de notre écoeurement et de notre colère…
Nous déplorons de constater ainsi que l’image et la vie de Grégory attirent toutes formes de profit.
D’autres maisons d’éditions ont d’ailleurs eu la même « démarche » et elles éditeront sans notre accord et notre collaboration préalables.

C’est pourquoi, nous vous informons officiellement que les seuls ouvrages que nous cautionnons et où nous nous impliquons directement, seront édités par les éditions Michel LAFON.
 
 
Dans un premier temps, un ouvrage, dans la catégorie “Beaux livres” illustré des plus belles photos (connues et inédites) de Grégory et dont sa sœur Leslie en est la rédactrice en chef, sortira début novembre 2007.Il s’intitule ” Mon frère, l’Artiste”.
 
L’accord que nous avons passé avec les éditions Michel LAFON est contractuel et nous reverserons les droits d’auteur à l’association Grégory LEMARCHAL .



Dans un deuxième temps, sans doute au cours du deuxième trimestre 2008, vous pourrez vous procurer un livre littéraire sur Grégory dont nous serons les auteurs.

Il était important pour nous de vous éclairer sur ce sujet afin d’éviter toute ambiguïté.

Bonne continuation à toutes et à tous et merci encore pour votre soutien.

Laurence, Leslie et Pierre Lemarchal

http://association-gregorylemarchal.com


Britney Spears perd temporairement la garde de ses enfants

Britney-Bitch.jpg

C’est un coup de massue pour la jeune chanteuse, Britney Spears. Alors qu’elle se prépare à sortir son nouvel album et qu’elle connaît un nouveau succès avec son premier extrait “Gimme more“, la nouvelle est tombée ce lundi. Un juge a temporairement retiré à la chanteuse américaine la garde de ses deux enfants au profit de leur père Kevin Federline. Kevin “doit exercer la garde physique des enfants mineurs à partir du mercredi 3 octobre à midi, jusqu’à nouvel ordre du tribunal”, a écrit le juge Scott Gordon dans un ordre rendu public peu après une réunion à huis clos avec les avocats de Spears et Federline au palais de justice de Los Angeles.

C’était presque évident que la justice américaine allait réagir favorablement à Federline qui joue le père modèle face aux déboires de Britney qui touche plus souvent le fond.

Le divorce entre le couple a été accordé fin juillet, neuf mois après que la chanteuse pop eut déposé une demande de séparation. Les deux ex-époux se partageaient jusqu’ici à égalité la garde de leurs deux fils, âgés de deux et un an, au terme d’un accord provisoire scellé début 2007. Mais le 8 août, une semaine après la date officielle du divorce, l’avocat de Federline avait déposé une demande de révision de cet accord en faveur de son client. il se basait sur le comportement désastreux et dangereux de la jeune chanteuse.

Le 18 septembre, le juge Gordon, saisi du dossier, avait noté que la jeune diva pop de 25 ans consommait de la drogue et de l’alcool et lui avait imposé des analyses bi-hebdomadaires. Ce grave revers pour l’ex-“lolita” intervient à la suite d’une série d’incidents très médiatisés (trop par ailleurs) depuis le début de l’année. La chanteuse aux 76 millions d’albums vendus a passé un mois en cure de désintoxication en février et mars derniers, après avoir provoqué un choc dans l’opinion en se rasant la tête, visiblement en pleine dépression nerveuse. Un comportement ingérable qui n’a fait qu’empirer au fil des mois écoulés.

Elle avait ensuite affirmé sur son site internet avoir “touché le fond”. Dans ce qui devait être son grand retour après quatre ans de silence artistique, Britney s’était produite en direct à la télévision à une heure de grande écoute le 9 septembre, en ouverture des MTV Video Music Awards. Mais la presse américaine a été unanime à qualifier la prestation scénique de la jeune femme de désastreuse: son play-back n’était pas synchronisé et sa chorégraphie hésitante. Un retour mitigé avec un arrière goût amer pour la jeune femme.

Huit jours plus tard, son imprésario annonçait qu’il mettait fin à leur collaboration, entamée voici seulement un mois. Le même jour,  la célèbre avocate Laura Wasser avait confirmé qu’elle ne défendrait plus la chanteuse face à son ex-époux. la décision de la justice pourrait donner à Britney le cran nécessaire pour se reprendre en main et remonter la pente qu’elle a descendu bien rapidement. 

En attendant, Gimme More , le clip, devrait etre diffusé sur le net en fin de semaine et dès lundi prochain en tv. L’album quant à lui sera dispo le 13 novembre.