Jamais un si bel hommage n’avait été réalisé jusqu’alors sur un projet de Laurent Boutonnat et c’est aujourd’hui chose faite avec ce coffret « Anniversaire »…ou presque.

Il y a 25 ans, sortait le premier long métrage de Laurent Boutonnat « Giorgino » avec Mylène Farmer en tête d’affiche.

Un premier film qui, s’il n’a pas rencontré le succès escompté, reste une oeuvre majeure dans la carrière du duo Farmer/Boutonnat.

Aujourd’hui, Oméga Productions Records , qui n’en est pas à son premier coup d’essai (ils sont déjà à l’origine de nombreux coffrets et supports vinyle/cd autour de bandes originales dont récemment la bande originale du deuxième film avec Mylène Farmer « Ghostland », réalisé par l’un des piliers du cinéma d’horreur français, Pascal Laugier ), transforme cet essai et publie un coffret de toute beauté autour de ce film.

Oméga Productions, un petit label indépendant, spécialisé dans les bandes originales de films de genre, en français, ne pouvait pas passer à côté de tel projet sans s’attirer les foudres de fans devenus extrêmement exigeants et intransigeants. Et force est de reconnaître que le défi est relevé, brillamment.

Pour marquer le 25e anniversaire de la sortie du film, ils se sont associés directement avec Laurent Boutonnat himself et des collaborateurs aguérris et passionnés et ainsi proposer un coffret qui ne pouvait mieux rendre hommage à la bande originale du film « Giorgino« , paru en 1994.

Ainsi, c’est un coffret multisupports qui a trouvé 950 acheteurs (le coffret étant scrupuleusement limité et numéroté à 1000ex, 50 restants offerts en guise de promo pour les collaborateurs et le label lui même) en un temps record (10min de prévente sur le site).

Et pour le (très) modeste coût de 69,99 euros, c’est un véritable objet d’art qui s’offre à nous avec un contenu de premier choix:

  • Un double vinyle de type gatefold reprenant l’ensemble des morceaux présents sur l’édition de 2007.
  • Un CD digipack reprenant l’ensemble des morceaux présents sur l’édition de 2007.
  • Un vinyle 10″ (25 cm) comprenant une suite inédite de 22 minutes de soundscapes (ambiances sonores et musicales) issue du film
  • Un flexi-disc 7″ (18 cm) contenant trois spots radio d’époque
  • Un livret de 32 pages au format 30x30cm agrémenté par de nombreuses photographies de plateau et storyboards, et des notes internes rédigées par Jean-Baptiste Chantoiseau (écrivain, chercheur et enseignant en cinéma à la Sorbonne-Nouvelle) et de Lucas Giorgini
  • Une reproduction partielle en fac-similés de la partition originale de Giorgino (Catherine)

En l’espèce, lorsque l’on reçoit le sésame et qu’on procède au « unboxing », on peut constater que c’est un travail d’orfèvre qui a été réalisé tant la qualité est au rendez vous. Du papier utilisé jusqu’au coffret en lui même, d’un blanc immaculé impeccable avec une numérotation à la main, jusqu’au choix des photos, le graphisme , les labels des vinyles.  Nul doute que tout fan qui se respecte ne pourra que reconnaître la qualité du travail et surtout l’investissement de passionnés pour mener à bien le dernier projet autour de ce film.

Et c’est peut être la dernière fois qu’un coffret autour de l’univers Farmer/Boutonnat aura autant de valeur dans une collection. Si le label se montre vigilant sur la revente au marché noir, il y a tout lieu de croire que certains revendeurs peu scrupuleux l’ont bien compris, les annonces grimpent à des prix absolument ahurissant .

Gageons que le label aura le feu vert pour partager une fois encore leur savoir faire artisanal autour d’autres projets farmérien ou boutonnesque. On le souhaite très vivement quoi qu’il en soit.

Si l’on devait en rajouter une dernière couche, il faudrait alors les remercier et les saluer bien bas, une gratitude de rigueur lorsqu’un si bel objet ce présente à nous.

Mon image
Mon image
Mon image
Mon image
%d blogueurs aiment cette page :