fbpx

Nouveau phénomène importé directement du Canada et protégée de Just’un Biberon (oups pardon, vanne éculée mais tellement irrésistible), de Justin Bieber donc, inutile de vous présenter Carly Rae Jepsen qui a égayé notre été avec cette entêtante ritournelle au succès planétaire Call Me Maybe. Plus de huit millions d’exemplaires vendus à travers le monde et plus de 275 millions de vues sur YouTube sans oublier un nombre considérable de parodies du clip.

Evidemment, après ce succès planétaire, on attendait l’album. La maison de disque, après avoir lancé l’EP Curiosity en février 2012, s’est précipité pour produire l’album Kiss dont la jeune Carly a co-écrit plusieurs titres. Suivra son duo avec Owl City (dont je vous reparle très bientôt…) intitulé Good Times qui relance bien la machine.

L’album KISS plante l’univers Jepsen dans l’électro-pop sucrée sans prétention aucune, à l’image de la couverture rose guimauve et à l’image de son premier tube. La demoiselle –bientôt 27 ans au compteur – n’a qu’une ambition : faire danser la génération ado voire peut-être quelques adulescents également…

L’album porte en lui des tubes potentiels calibrés pour les radios avec des textes légers. Quelques chansons sont plus remarquables comme « More Than a Memory« , « I Know You Have A Girlfriend » et « Tonight I’m Getting Over You« . Son duo acoustique avec Justin rompt le rythme dance de l’ensemble mais s’oublie vite. En somme, malgré une énergie indéniable, aucune chanson ne se démarque et ne sort du lot.. Aucun titre n’apporte cette touche de magie de Call Me Maybe avec ce gimmick au violon si particulier qui reste en tête.

Depuis le 29 septembre, la jolie Carly assure la première partie des concerts de son producteur Justin à travers les Etats-Unis durant une cinquantaine de dates. Au cas où vous voudriez prendre l’avion pour vous faire un double trip Carly+Justin ! 😉

Le live de This Kiss, nouvel extrait de l’album :

 

%d blogueurs aiment cette page :