AnggunPaoloZambaldi2

 

Anggun va représenter la France au Concours Eurovision de la Chanson, une aventure incroyable pour l’artiste, qui est aujourd’hui notre invitée sur Influence.

 

Elle nous parle de cette grande aventure mais aussi de son dernier album, Echos, sorti il y a quelques semaines.

 

AnggunPaoloZambaldi3 

 

I. Bonjour Anggun , bienvenue sur Influence. Vous venez d’être choisie pour représenter la France au Concours Eurovision de la chanson, comment vous êtes-vous retrouvée sur ce projet ?

Bonjour à vous. Je suis très contente que l’on m’ait choisi pour l’Eurovision, je ne me suis pas proposée pour le faire, et lorsque l’on m’a annoncé la bonne nouvelle j’ai sauté de joie 🙂


I
. L’Eurovision, ça représente quoi pour vous?

Cela représente une idée de rassemblement autour de la musique. Je n’ai pas grandi avec l’Eurovision puisque j’ai atterri en Europe à mes 21 ans donc je ne savais pas l’engouement qu’il y a autour de cet évènement d’une importance haute pour de nombreux pays Européens. De mes voyages en Angleterre, Allemagne, Italie et aux pays de l’Est, je me suis rendu compte à quel point ce rendez-vous est attendu chaque année. Quelques 600 millions de personnes potentiellement regardent l’Eurovision, d’en faire partie pour y représenter la France est un honneur tellement immense!


I
. Vous savez déjà quelle chanson vous allez chanter?

Oui, je connais déjà la chanson choisie et actuellement nous la travaillons, mon équipe et moi, en studio afin qu’elle soit à la hauteur de l’attente de tout le monde.


I. Etre choisie pour représenter la France à un tel concours c’est pas une lourde responsabilité? Patricia Kaas et Amaury Vassili n’ont pas eu le succès souhaité, l’échec vous fait peur ou vous n’y pensez pas?

On oublie tout le temps que l’Eurovision est un concours de chansons et non pas d’interprètes, les artistes ne sont que de messagers qui portent en eux leurs chansons, donc si la France n’a pas gagné depuis 35 ans c’est la chanson qui en est responsable et non l’interprète.

 

500x5000000008000


I
. Votre nouvel album, Echos, est sorti pourquoi ce titre?

Les histoires que raconte chacune des chansons dans cet album me sont personnelles mais pas autobiographiques. Les chanter c’est comme entendre les échos de ma vie passée, parfois tristes, drôles, désagréables, souvent touchants mais je reste reconnaissante de ces moments passés.

 

img13199840137cf91f7cd35f0b85fd1bb56a4cd0b718


I. Avant sa sortie en France, l’album était déjà disponible dans sa version anglophone, est-ce le même contenu sur les deux versions ou trouve-t-on des chansons différentes?

Les 12 chansons sont les mêmes avec en bonus 3 chansons qui n’existent qu’en Anglais dont une fruit de ma collaboration avec un immense artiste Allemand, Schiller. J’écris aussi à chaque album, une version Indonésienne de quelques unes des chansons.

 

I. Est-ce important pour vous d’avoir une carrière en France et une carrière internationale?

Ma carrière internationale en Anglais a commencé en même temps qu’en Français, mais j’ai débuté en Indonésie bien bien bien avant (1er album à 9 ans). Il est important pour moi de mener plusieurs existences dans plusieurs langues à la fois. Cela me donne beaucoup de travail, pas beaucoup de vacances ni de temps pour moi même mais c’est tellement magnifique d’avoir la possibilité de faire cela encore de nos jours surtout avec la difficulté que subit l’industrie musicale actuellement. Cela me permet aussi d’avoir du recul sur le succès et me donne ou plutôt garde une envie intacte de faire de la musique.

 

I. Vous êtes d’origine indonésienne, comment et quand avez-vous décidé de parler français?

Lorsque je suis arrivée en France (après avoir quittée l’Angleterre) en 1995. J’ai pris des cours de Français mais ça n’allait pas assez vite à mon goût, donc j’ai arrêté et me suis mise à regarder la télé, surtout les séries d’AB Prod 🙂 😀 et pour cause, les conversations sont faciles, les acteurs articulent bien et parlent un très bon Français. Et puis surtout (très important) le vocabulaire reste le même tout au long des épisodes, c’était parfait pour une novice comme moi.


I. Vous souvenez-vous de votre premier passage à la TV? Vous aviez déjà une carrière internationale ou celle-ci a débuté après la France?

1er télé en France c’était en 1997 pour « Dimanche Martin » et la version Anglaise de ce 1er album était ensuite sorti dans 33 pays.


I. Il y a quelques années, un Best Of a été publié à l’étranger pourquoi ne pas l’avoir proposé en France?

Parce que honnêtement je ne suis pas aussi connue ou populaire en France que dans d’autres pays.

I. Quels sont les thèmes que vous abordez sur votre nouvel album?

Des sujets ‘lourds’ comme la mort de mon père (Toi l’éternelle), le poids de silence chez les Asiatiques (J’ai appris le silence), de ma pire année (L’année du serpent), mais aussi des sujets plus léger comme l’image que l’on doit, nous demande d’avoir lorsque l’on est un personnage public (L’étiquette), ou cette chose très féminine de faire des achats compulsifs lorsque l’on ne va pas bien (Je crois en tout).


I. Vous êtes devenue maman, est-ce que ça change beaucoup de choses dans la manière de chanter? d’avoir envie de faire ce métier?

 Pas dans ma manière de chanter mais dans mon écriture ou mes choix des textes. Devenir une mère m’a rendu plus émotive et un enfant vous donne une motivation incroyable, plus que jamais vous avez envie de réussir, pour lui.

I. Comment avez-vous préparé ce nouvel album?

C’est un album bicéphale. Moi qui a l’habitude de m’enfermer avec une personne ou une équipe pendant  1 an ou plus, le temps nécessaire pour chacun de mes albums, c’est la 1er fois j’ai fait appel à 2 équipes et j’ai adoré le travail et surtout le résultat. Chacune des équipes éclaire différemment ma personnalité ce qu’il donne un album avec de l’oxygène, riche, cohérent et surtout très beau 🙂

 

I. Envisagez-vous une tournée?

J’ai commencé la musique par la scène, j’en fais beaucoup mais très peu en France. Je vais commencé quelques dates au mois de Juin, à Paris ce sera le 13 au Trianon. Puis normalement on doit partir sur la route cet automne. 
 
I. Quels sont les artistes en France avec lesquels vous aimeriez travailler?

J’ai une admiration pour Françoise Hardy, sa manière d’écrire très mélancolique me touche tellement. Je crois que les plus belles chansons d’amour sont celles qui ont de larmes.
Je suis aussi fan de Benjamin Biolay, des groupes comme Aaron et Aston Villa. Mais très honnêtement je ne sais pas s’ils ont envie de travailler avec moi.

 


0001207927350
I. Après le titre, Je Partirai, savez-vous quel single sera exploité?

En ce moment je fais la promo de ‘Mon meilleur amour’ le 2ème extrait. 

I. La Neige au Sahara a été votre premier succès, à l’époque vous doutiez-vous que cette chanson plairait autant?

Le succès qu’a rencontré cette chanson a été une magnifique surprise. Cette chanson m’a servie de passeport pour le monde entier.
 
I. Un scoop pour Influence et nos lecteurs?

Je ne sais pas nager, je n’ai pas de permis de conduire mais tout va bien parce que j’ai beaucoup d’autres qualités 🙂

 

anggun 

Merci Anggun pour cette interview et à très bientôt sur Influence.
Merci à vous!

 

On regarde le magnifique clip, Mon Meilleur Amour:

 

 

%d blogueurs aiment cette page :