[advps-slideshow optset="1"]

Charlie. Juste un prénom, et finalement pas besoin de plus, il suffit d’écouter sa musique et ses paroles pour entrer dans son univers et ne plus l’oublier. C’est avec le duo « Je recherche » avec Mauss que l’on a découvert sa voix et son visage, elle a continué ensuite avec une série de concerts et voici que le premier album est arrivé dans les bacs.


L’album éponyme est sorti le 8 juin 2009, je me suis entretenu avec cette charmante chanteuse le lendemain de la sortie, l’actualité et le manque de temps font que nous ne la publions qu’aujourd’hui. INFLUENCE vous laisse redécouvrir son clip « Emma » en bas de cet entretien.


Pour voir Charlie sur scène il vous reste 2 solutions en août, le 22 au festival Yffirock de Saint Brieuc et le 23 au week end de la chanson de Montluçon.


Il faudra ensuite attendre Octobre 2009 avec notamment une date le 14 à L’Européen à Paris, les ventes sont déjà ouvertes et les places ne sont qu’à 20 euros profitez-en !

 

Tout d’abord comment te sens tu au lendemain de la sortie de ton premier album ?

 

C’est un peu des sentiments très mélangé, je suis excitée, du fait que ca sorte enfin et qu’on puisse le voir dans les magasins, et j’ai aussi peur car on ne sait pas comment il va être accueilli. Beaucoup de mélanges d’excitations et d’angoisses.

 

Le fait que tu sois auteur compositeur et interprète, est ce qu’il y a encore plus de peur car on ne peut pas partager avec quelqu’un d’autre ?

 

 Même si c’était quelqu’un d’autre je ne rejetterais pas la faute parce que j’imagine que les interprètes qui choisissent leurs textes sont aussi responsables de leurs choix. Après c’est vrai le fait d’être les 3 c’est aussi un peu mon bébé, j’y suis très attaché et on se sent plus exposé parce que c’est beaucoup plus intime et personnel. Je pense qu’on peut être plus affecté du résultat des ventes.

 

Est-ce que tu peux nous parler un peu de ton parcours avant d’arriver à ce 1er album ?

 

Alors je suis une fan de rock, j’ai toujours écouté cette musique et j’ai commencé jeune avec un groupe de rock avec mon frère ainé qui était batteur. Quelques années plus tard le groupe n’a plus existé et je me suis posé la question de savoir si je continuais ou pas. J’ai décidé d’apprendre la guitare et j’ai commencé à faire mes premières chansons. Rapidement on m’a proposé le duo avec Mauss et j’ai continué dans ma lancée. De petites chansons en petites chansons pour arriver à faire un album.

 

Comment travailles tu sur l’écriture de tes chansons ?

 

Donc seule, simplement avec une guitare, tout part d’un simple guitare voix et ensuite je fais les arrangements avec les musiciens et beaucoup avec un arrangeur qui est sur Paris.

 

On parlait du duo avec Mauss, on le retrouve parmi les titres, était-il prévu dés le départ que tu le mettrais aussi sur ton album ?

 

Oui moi j’ai toujours voulu le mettre ne serait-ce que symboliquement car j’aime beaucoup la chanson. J’ai vécu de superbes choses avec ce duo que ce soit le clip ou la promo, ça fait partie de mon parcours et c’était donc indispensable de le mettre.

 

C’est également Mauss qui t’a écrit « Le sapin » le premier single, est-ce le début d’une grande collaboration artistique ?

 

J’aimerais beaucoup, on se complète beaucoup, on a beaucoup d’atomes crochus et de respect mutuel. On a un bon feeling humain, on est complice et dès qu’on travaille ensemble on arrive à faire quelque chose de bien. C’était assez inattendu car on est dans des styles différents mais voila et j’espère vraiment continuer à travailler avec lui.

 

Il y a le titre « Dans les nuages », cela parle d’une fille qui aime rêver et se laisser transporter, c’est un peu de toi dans ce personnage ?

 

Oui ca parle de moi mais c’est vrai que ca a été inspiré d’une petite fille réelle. C’est un mélange des 2, ce n’est pas vraiment auto biographique mais plutôt je dirais biographique.

 

Cet album est assez joyeux dans l’ensemble et au détour on tombe sur deux très belles ballades « Menteur » et « Ecoute moi rire », pourquoi cette cassure ?

 

En fait quand on travaille on rajoute souvent pleins d’instruments pour faire des choses compliquées et j’ai trouvé que c’était bien de revenir à quelque chose d’un petit peu plus simple. Les pianos voix  permettent d’exprimer quelque chose d’assez sobre et profond.

 

J’ai eu l’impression en écoutant l’album que les musiques s’enchaînaient presque, as tu travaillée la dessus ou c’est le hasard ?

 

C’est très gentil car le tracklisting j’ai mis une semaine à le faire, j’avais envie que ca coule, que ce soit très agréable à écouter.  Il y a quelque chose d’homogène aussi dans les instruments et c’était une volonté forte.

 

Le clip du second single « Emma » à un univers enfantin, et les photos du livret sont très travaillées, est-ce que tu t’occupes de ça en donnant ton avis ?

 

Oui de tout, je suis investie dans tout ce qui est imagerie car c’est une prolongation forcément et je trouve qu’il faut que ce soit représentatif. L’univers s’exprime aussi par le clip et les images, j’adore ça donc c’est quelque chose que je fais avec plaisir en plus. Je fais tout avec les personnes avec qui je travaille.

 

Tu as toujours fait de la scène, sens tu déjà un changement dans ton public depuis que tu es beaucoup plus médiatisée ?

 

Oui (rires) c’est vrai qu’en avril au café de la danse on a rempli la salle et j’étais très surprise car je pense qu’il y a quelques mois en arrière ca n’aurait pas été possible. C’est très agréable, il y a plus de gens qui viennent vous voir après les concerts, je n’étais pas trop habituée et c’est toujours surprenant dans le bon sens à chaque fois.

 

Il y a quelques dates de concerts sur le myspace mais est-ce qu’une tournée se met en place ?

 

Y a pas mal de dates qui se mettent en place mais ca va démarrer vraiment en septembre et il y  aura l’Eurockéen à Paris en octobre. Le tourneur travaille à ca.

 

Tu fais partie de ce qu’on appelle la nouvelle scène Française, te sens tu proche d’autres artistes dans les textes ou dans l’univers musical ?

 
Pas trop car ce n’est pas vraiment la musique que j’écoute. Après on pourrait peut être parler d’Olivia Ruiz ou Emily Simon, il peut y avoir quelques rapprochements dans le timbre de voix. Mais c’est proche en étant différent quand même.

 

Et y’a-t-il des artistes pour qui tu aimerais écrire des textes ou travailler sur un duo ?

Je n’ai jamais réfléchi à ça et je n’ai jamais eu encore l’occasion. Moi je n’irais pas frapper aux portes pour proposer des choses en tout cas donc je ne sais pas si ça arrivera.

 

Comme le veux la tradition de notre site, aurais-tu un petit mot à dire à nos lecteurs ?

Je pourrais leur dire de continuer à s’intéressé à plein de choses, d’écouter beaucoup de musiques, des choses différentes et d’être critique.


On regarde le clip, Emma: