[advps-slideshow optset="1"]

L’animateur de télévision français Jean-Luc Delarue (Ca se discute) aurait semé la pagaille sur un vol de la compagnie aérienne Air France entre Paris et Johannesbourg, alors qu’il partait en Afrique du Sud pour un safari, rapportent ce lundi les magazines people Voici et Closer.

Victime d’un cocktail surdosé d’alcool et de médicaments, Delarue aurait "semé le chaos" dans l’avion, avant d’être finalement menotté par l’équipage. Selon un témoin, les membres de l’équipage en seraient arrivés là après des propos irrespectueux tenus par l’animateur à l’égard de passagers, deux tentatives de Delarue de se rendre dans la cabine de pilotage et des coups portés à des stewards.

Remis à la police sud-africaine à sa descente de l’avion, Jean-Luc Delarue a ensuite été interrogé par les officiers, précisent les magazines. Si une plainte est introduite à son encontre, elle ne devrait l’être qu’en France. Depuis cet incident, les langues se sont déliées et le sympathique et lisse animateur producteur pourrait connaître une réelle tempête médiatique bien moins « sympathique » que ses photos où nu comme un ver, il profitait du soleil, de la plage et du sable fin…

 Ici la réalité est tout autre face aux accusations.

 Trois plaintes pour violences et insultes ont été déposées par des personnels navigants d’Air France contre l’animateur Jean-Luc Delarue à la suite d’"incidents" sur un vol Paris-Johannesburg le 13 février, a-t-on appris de sources concordantes, confirmant nos précédentes informations.

"Agressif et injurieux"
Trois hôtesses et stewards du vol AF 990 ont déposé plainte le 16 février auprès de la police aux frontières (PAF) de l’aéroport de Roissy contre M. Delarue qui aurait eu un comportement "agressif et injurieux à l’encontre du personnel navigant et des passagers", selon une source judiciaire. D’après une source aéroportuaire, M. Delarue, qui voyageait en première classe et se trouvait en état d’ébriété au moment des faits, devrait être attendu par des forces de police à son retour en France pour être auditionné.

Menottes
Air France évoque un "incident sérieux" qui a obligé le personnel navigant à user de "liens de contention" – des menottes – pour attacher l’animateur de télévision et l’empêcher de perturber le vol. L’animateur de France 2 aurait notamment insulté, mordu et donné une claque à un steward, selon Pierre Destuguès délégué syndical (Alliance PNC) qui a été en contact avec les personnels navigants du vol.

"Attouchements"
Une hôtesse s’est aussi plainte d’attouchements au ventre et à la poitrine, selon une source judiciaire. D’après la même source, l’animateur qui buvait du vin rouge, lançait des raisins en l’air sans réussir à les rattraper en vol avec sa bouche. M. Delarue aurait alors tenté de faire manger un raisin à un personnel navigant. Celui-ci, ne parvenant pas à le convaincre d’arrêter de boire, l’a "neutralisé" sur son siège jusqu’à l’atterrissage.

No comment

Le syndicat de personnels navigants Alliance PNC "dénonce une fois de plus ce type d’agression de plus en plus fréquemment rencontré par les équipages et qui met en péril la sécurité des vols". Interrogée, la société de production de Jean-Luc Delarue reservoir Prod n’a souhaité faire aucun commentaire.

On pourrait se demander ce qui arrive a la planète people, il doit y avoir un virus dans l’air. C’est grave docteur ?