27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 06:33

 

Mariah Carey vient donc de lancer officiellement son nouveau single, Infinity. Ce single inédit figure sur l'album Best Of,  #1 to Infinity, qu'elle s'apprête de sortir en mai 2015 avec ses 18 numéros 1.

 

Un album qui servira à la diva pour son spectacle au Caesar Palace à Las Vegas.

 

Ce nouveau titre sera-t-il son 19ème numéro 1?

 

Download “Infinity” on iTunes: http://smarturl.it/MariahInfinity

 

 

Partager cet article

Published by David
commenter cet article
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 06:31

Pochette La France extrait de Marie Antoinette et Le Chevalier de Maison Rouge - DR

 

Si on parle beaucoup du spectacle musical, La Légende du Roi Arthur, une autre comédie musicale pourrait bien faire parler d'elle. Marie-Antoinette et Le Chevalier De Maison Rouge. C'est à Didier Barbelivien qu'on doit ce nouveau projet, co-écrit avec l' auteur de théâtre Antoine Rault. Ils viennent d'adapter « Chevalier de maison rouge » d’après le roman historique d’Alexandre Dumas, qui met en scène les derniers mois (de mars à octobre 1793) de la vie de Marie-Antoinette.

 

Le casting rassemble des artistes venus de différents horizons: Kareen Antonn, Mickaël Miro, Slimane, Valentin Marceau, Aurore Delplace et Didier Barbelivien...

 

L'album sort ce 20 avril 2015 et est soutenu par le premier extrait, La France.

 

Voici le tracklisitng de ce disque:

 

01. 10 mars 93  
02. Imprudente geneviève  
03. Mademoiselle de norvège  
04. Diable de chevalier  
05. Le chevalier de maison rouge  
06. Pauvre martin  
07. Musicien des rues  
08. Les conseils de lorrin  
09. Tu penses à elle  
10. Ah l'amour  
11. L'amour secret  
12. Madame  
13. Mon fils, mon roi  
14. Toi le républicain  
15. La terreur citoyen  
16. Un autre pas de danse  
17. La noblesse  
18. Elle est comme ça  
19. La France  
20. Une femme pour une révolution  
21. Trahir par amour  
22. La reine comme un ange  
23. Aimer dans le chagrin des jours  
24. Le temps d'hier  
25. Hier versailles  
26. Un idéal de liberté  
27. La désillusion  
28. A l'ombre de la guillotine  
29. Mourir ensemble  
30. Elle va mourir la reine  
31. Marie-antoinette  
32. Dans nos mémoires  
33. Plus jamais seule 

Partager cet article

Published by David
commenter cet article
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 06:29

crédit photo: Vanessa Andrieux

 

Une découverte printanière, un groupe qui a de beaux jours devant lui, son nom : Grand Océan ; deux mots comme une invitation au voyage, à prendre le large, Clem et Flo les deux artistes ont répondu à nos questions lors d’une interview relax à l’Idol Hotel à Paris.

 

crédit photo: Vanessa Andrieux

 

Pouvez-vous nous présenter Grand Océan ? Comment vous-êtes vous rencontrés ?

Pouvez-vous nous expliquer le choix du pseudo ?

 

Grand Océan est l’aboutissement de notre rencontre, Clem est artiste depuis une dizaine d’années et il a fait des scènes avec son premier groupe de reggae Maniacx pendant quelques années, nous nous sommes rencontrés lors d’une soirée organisée par notre tourneur commun où nous avons improvisé un bœuf.

Pour ma part, je suis Flo, j’ai sorti 3 albums et 2 maxis avec mon projet Pep’s que j’ai crée il y a 14-15 ans.

Grand Océan est la rencontre de 2 musiciens qui n’étaient pas faits pour se rencontrer musicalement parlant à la base et qui en fait ont bien trippé tous les 2 et qui depuis 1 an et demi ont passé énormément de temps à jouer de la musique ensemble et à créer ce groupe.

 

Nous avions envie de trouver un nom avec une connotation Franco-Anglaise pour qu’il puise être compris à l’internationale tout en restant Français, c’est aussi un clin à l’immensité de nos influences, à l’envie d’avoir un son qui sonne assez pur assez naturel comme notre musique, c’est une référence au voyage aussi.

Le but final de notre projet est de faire voyager les gens avec notre musique, il n’y a pas de limites musicales de clichés, on ne s’est pas dit on va faire du folk, de la soul, du hip-hop ou de la musique world, Grand Océan c’est un peu tout cela, Grand Océan ce sont les influences de deux gars qui font de la musique depuis qu’ils sont tout petits.

 

Les chansons partent toutes un petit peu de guitare folk et de Weissenborn qui est une guitare qui se joue à plat.

 

Clem fait également plein d’autres choses vocalement, il peut chanter, il peut rapper,

 

Votre EP, Usa, sortira le 4 mai, Comment a-t-il été élaboré ?

Est-ce le premier pas vers un album qui sortirait prochainement ?

 

En fait, cet EP est un mélange entre un album que nous avions enregistré aux Studios Ferber avec une envie de faire quelque chose de très live, de très digital avec des musiciens qui ne connaissaient pas encore les morceaux, quelque chose de très organique et de très instinctif ; finalement nous avons laissé le projet gagner en maturité et à travers les rencontres que nous avons pu faire et l’envie d’avancer musicalement nous avons décidé de récupérer des titres de cet album qui était prêt et de les mélanger avec des morceaux remixés par Djs pour avoir une touche plus électronique, plus moderne.

On arrive donc à cet EP Usa qui est un peu un EP hybride entre musique électronique avec des idées de remixes sur des titres originaux et des titres qui sont restés à l’état pur dirons-nous.

 

La sortie d’un album, c’est que nous avons en tête, mais nous pensons qu’il est important de commencer avec un EP pour montrer ce que nous pouvons faire avec des visions différentes notamment le travail effectué avec les Djs, maintenant nous verrons le retour du public.

Nous verrons si nous sortons directement un album ou si nous sortirons d’abord un deuxième Ep.

Le but est de montrer une palette de ce que nous savons faire et aussi d’embrayer à la rentrée sur une tournée.

Cet EP est l’aboutissement de beaucoup d’investissement humain, musical et financier car nous sommes également producteurs de notre travail.

Nous allons voir comment cela va prendre niveau médias mais le but est aussi de bien gérer un petit peu tous les domaines, au niveau de l’image, au niveau musical, d’être assez complets sur tout ce qui est fait autour de ce projet aussi bien l’esthétique sonore que visuelle, nous voulons vraiment être contents sur tous les plans.

 

The Rivers est chanté en Anglais, tout comme Usa, l’EP est-il intégralement composé dans la langue de Shakespeare ?

 

Oui effectivement, avec une partie Française amenée par Flo, c’est un peu sa French Touch, mais l’Anglais est un choix, j’écris la grande partie du temps en Anglais et comme je chante principalement sur ce projet, le choix est vraiment cohérent.

Le but étant toujours de pouvoir voyager, nous verrons par la suite, il y aura certainement des petits passages en Français, il y aura peut-être de l’Espagnol mais il y aura essentiellement de l’Anglais et puis cette langue sonne parfaitement avec la musique que nous faisons.

 

Comment définiriez-vous votre style musical ? Peut-on parler de musique Roots ?

 

On a tous les deux des inspirations et des influences Roots mais pour Grand Océan nous n’aurions pas la prétention de dire que ce projet Roots, c’est en nous, on a défendu ce style musical, mais à l’heure d’aujourd’hui nous sortons un projet plus abouti, plus moderne, nous avons réfléchi notre projet comme quelque chose de plus actuel sinon nous aurions fait quelque chose comme avec des guitares-voix, quelque chose de plus simple.

En revanche, c’est toujours qualitatif de trouver des influences Roots dans ce projet.

On pourrait dire que nos titres sont à l’origine guitare-voix mais que l’habit pourra être poussé à fond dans l’électro.

Nous souhaitons vraiment mixer nos styles respectifs et notre son évoluera perpétuellement car nous ne voulons pas être mis dans une case mais dans plein de cases différentes.

 

Grand Océan invite au voyage, êtes-vous vous-même de grands voyageurs ?

 

Oui et nous voulons le rester, d’ailleurs si le voyage était gratuit nous serions tous de grands voyageurs !

 

(Clem) J’ai voyagé beaucoup en Australie pour divers projets, j’ai eu la chance d’aller en Indonésie et pas mal en Europe aussi, je suis un grand amateur de pays où il y a l’océan.

 

(Flo) Moi aussi, j’ai pas mal bougé, beaucoup en Asie, énormément en Afrique du Nord, j’aime beaucoup le Sahara.

 

Le but ultime serait d’arriver à voyager un peu partout, autant au Japon qu’en Argentine, nous allons bientôt jouer à Nouméa pendant dix jours en juin.

Au bout d’un an et demi de travail acharné, nous commençons déjà à nous faire un petit plaisir en allant jouer à Nouméa.

 

Partir en tournée et partir voyager sont deux choses différentes, mais cette petite tournée va être une belle expérience pour la rencontre avec le public, pour le voyage, et pour les vibes.

 

Allons-nous vous retrouver sur scène bientôt ?

 

Nous serons le 4 juin au China à Paris, ensuite nous partons à Nouméa pendant 10 jours.

A notre retour, nous serons présents au Bercy Village, pour un concert organisé par la péniche Le Petit Bain le 21 juin pour la fête de la musique, il y aura certainement une autre date qui va se coupler fin juin toujours organisée par Le Petit Bain.

Le 4 juillet, nous serons à Beaulieu Sur Mer avec Christophe Maé.

Nous espérons vous retrouver avec une belle tournée à la rentrée.

 

Florian, tu es également à l’origine du projet Pep’s, Grand Océan est-elle une parenthèse ? Vas-tu participer aux 2 formations simultanément ?

 

Grand Océan est vraiment mon projet principal actuellement, on verra par la suite pour Pep’s, on a vraiment mis beaucoup d’énergie dans ce projet et je m’y retrouve totalement.

A un moment la question s’est posée, mais je ne pourrais pas mener de front les deux, donc on verra à l’avenir.

Pour l’instant c’est l’EP de Grand Océan et j’espère une tournée et un album.

Cela ne nous empêchera jamais de faire nos projets respectifs et d’autres choses à côté , c’est un peu ça aussi la richesse de notre projet, nous ne sommes pas jaloux.

 

La tradition sur Influence est de laisser le mot de la fin à nos invités…

 

(Clem) J’aimerais beaucoup que l’on revienne jouer en Belgique car notre première date a été en Belgique, si on peut faire une tournée en Europe et revenir par là ça serait quelque chose de très cool.

 

(Flo) Je rejoins Clem en disant que nous avons eu un très bon accueil du public Belge, tout comme avec Pep’s, c’était toujours top en Belgique !

 

Je vous dirais comme mot de la fin qu’avec toute l’énergie et toute la sincérité que l’on met dans ce projet, j’espère que les gens seront au rendez-vous et que cela nous permettra de voyager un maximum et de tout donner aux gens que nous allons rencontrer sur notre route musicale.

 

http://www.weareGrandOcean.com

 

https://fr-fr.facebook.com/Grandoceanmusic


 

https://twitter.com/wearegrandocean

 

crédit photo: Vanessa Andrieux


 

Partager cet article

Published by Steph musicnation
commenter cet article
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 06:25

 

Calexico du nom d’une ville en Californie du Sud bordant la frontière Mexicaine, une musique mêlant depuis leurs débuts Rock, Country et Mariachis , voilà la recette de ce groupe atypique formé de Joey Burns (chant et guitare),Volker Zander (guitare basse), Jacob Valenzuela (claviers, trompette et vibraphone), John Convertino (batterie et percussion), Paul Niehaus (steel guitar) et Martin Wenk (accordéon, guitare, synthétiseur, trompette, vibraphone).

Depuis leur premier opus sorti en 1997 Spoke, le groupe n’a cessé d’être productif à raison en moyenne d’un album tous les 2-3 ans maximum, Calexico a également collaboré avec une liste impressionnante d’artistes et de tous horizons en majorité Français d’ailleurs comme avec Jean-Louis Murat, Alexandra Roos, Françoiz Breut, Marianne Dissard ou Gotan Project.

La musique du groupe est intemporelle, c’est une musique qui fait du bien, qui soigne, qui rend heureux tout simplement, Calexico ça ne s’explique pas, ça se vit tout bonnement, mettre un disque de Calexico sur une platine s’est envoler pour l’Arizona en première classe.

Tenter de résumer Edge of the sun serait à l’image de leur discographie un sentiment d’harmonie, un harmonie entre les instruments, une harmonie des voix, une harmonie avec soi-même.

Régalez vous donc avec Cumbia de donde , le premier extrait de cet excellent opus.

Bravo Calexico, Viva Calexico !

Partager cet article

Published by Steph musicnation
commenter cet article
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 06:22

 

I’m From Barcelona est un groupe phénomène, il y a entre 16 et 28 membres dans la formation !

 

Le groupe, formé il y a dix ans maintenant par Emanuel Lundgren , repart la conquête des charts avec un nouvel album baptisé Growing Up Is For Trees dont Violins est le premier extrait, un choix fort judicieux.

 

Cet album, le quatrième du nom, fait encore la part belle aux instruments divers et variés, une spécialité du groupe, clarinette, saxophone, flûte, trompette, banjo, accordéon, kazoo, guitare, batterie, piano…la liste est longue.

 

I’m From Barcelona ne cesse de séduire des foules de fans de plus en plus nombreux, la success story dure depuis Let Me Introduce My Friends leur premier opus, petit bijou Indie-Pop paru en 2006.

 

Growing Up Is For Trees, le cru 2015, possède plusieurs tubes en puissance, c’est un très bon album dans la lignée de ceux de formations telles Of Monsters And Men ou Arcade Fire.

 

Le seul bémol ? 10 titres, on en voudrait plus tellement c’est bon !

 

Un moyen pour pallier à cette envie d’en entendre encore plus, aller voir le groupe en concert, le groupe est actuellement en tournée et ils passent par la France notamment à Paris le 6 mai à La Maroquinerie.

 

 

www.imfrombarcelona.com/

 

https://www.facebook.com/imfrombarcelona

 

Partager cet article

Published by Steph musicnation
commenter cet article
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 06:20

photo Séverin

crédit photo: Séverin

 

 

Nous vous présentions, il y a quelques mois, Noemi, à l’occasion de la sortie de son album intitulé Les Pays Humides distribué chez Bmg France, l’artiste dévoile le clip de son nouveau titre baptisé Poussières.

 

Dans ce nouvel extrait de son album, l’artiste évoque le rapport à l’autre dans un monde déshumanisé, un titre mis en images par Danièle Dreux dans un Paris urbain où évoluent des hommes-insectes.

 

Noemi a fait appel à la créatrice de masques Ninn Apouladaki pour donner vie à des insectes que l’on peut entendre sur toute sa chanson et qui sont utilisés comme instrument à part entière.


Le désir de connaître l’Autre est là, mais la rencontre semble impossible et Noemi se perd dans des mondes parallèles plein de poussière.

 

Poussières est un bon choix de single, la voix et l’univers de l’artiste rappellent les compositions d’Emilie Simon, un univers doux et feutré que vous pourrez retrouver en live puisque Noemi sera en concert le 27 juin prochain au Forum de la Bellevilloise à Paris.

 

Partager cet article

Published by Steph musicnation
commenter cet article
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 06:18

 

Krys est devenu l’un des artistes emblématiques du Reggae-Dancehall made in France et ceci dès la sortie en 2005 de son premier album Limé-Mic-La avec lequel il avait été sacré révélation de l’année.

 

Originaire de Pointe-à-Pitre, l’artiste, un temps attiré par le rap, s’est fait un nom dans le milieu Dancehall, enchaînant les hits et les albums depuis 10 ans.

 

Il donnera le 9 mai prochain un concert unique au Cabaret Sauvage pour fêter cette décennie de carrière et il y interprètera ses classiques tels que VIP, Dangereuse , Bootyshake…, ainsi que ses nouveaux singles issus de son dernier album Dancehall Is Back sorti l’année dernière et sur lequel on retrouve des collaborations notamment avec Big Ali, Lylah et Jay Martins.

Partager cet article

Published by Steph musicnation
commenter cet article
26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 09:22

Bénabar pochette album Inspiré de faits réels - DR

 

Le 25 août 2014, Bénabar, nous a fait découvrir son nouvel album, 3 ans après la sortie de son précédent opus, Les bénéfices du Doute.

 

Inspiré de Faits Réels, a été porté pa rle single, Paris By Night. Actuellement en tournée, l'artiste dévoile un nouveau single, La Forêt, dont le clip a été tourné dans les coulisses de ses concerts par Florence Levillain et Stéphane Kovalsky.

Partager cet article

Published by David
commenter cet article
26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 09:20

 

Agé de 24 ans, Kygo est un véritable prodige Norvégien qui est entrain de conquérir la planète avec son single Firestone partagé avec Conrad.

 

Kygo sort son premier single après s’être fait un nom comme remixeur notamment pour Coldplay ou Ed Sheeran.

 

Le clip approche les 7 500 000 vues sur YOUTUBE et le magazine Billboard a désigné l’artiste comme étant la prochaine star de la scène dance.

 

Kyrre Gørvell-Dahll, de son vrai nom, est passé en un an et demi du statut de producteur œuvrant dans son home-studio à celui de véritable star internationale. Un succès amplement mérité et on lui souhaite de continuer sur cette lancée avec son album prévu cette année.

 

Kygo a figuré parmi les têtes d’affiches de plusieurs grands festivals, tels que TomorrowWorld et Findings, il a également participé d’importantes tournées à guichets fermés en Amérique du Nord et en Europe ; s’imposant en un temps record comme l’un des artistes les plus prisés de la planète.

 

Grace à cette exposition médiatique, le nombre d’écoutes sur sa page Soundcloud et celui des vues sur son Youtube grimpent en flèche, dépassant le seuil impressionnant des 100 millions sur Soundcloud en octobre 2014, ce qui fait de lui l’un des artistes les plus écoutés de toute la plateforme.

 

Son premier titre original, Firestone avec la participation de Conrad, comptabilise maintenant plus de 125 millions d’écoutes sur Spotify depuis sa sortie en décembre 2014, atteignant la 4ème place du classement mondial de la célèbre plate-forme de streaming et la première place des charts Norvégiens.

 

Une nouvelle tournée débutera au Ultra Music Festival de Miami et passera par de festivals prestigieux comme Coachella et Counterpoints.

 

 Kygo le prodige entame une belle carrière et ce n’est que le début, la relève d’Avicii est déjà là !

 

 

Partager cet article

Published by Steph musicnation
commenter cet article
26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 09:18

 

Gaël Faure ; le jeune artiste originaire de Valence découvert lors de la quatrième saison de l’émission Nouvelle Star en 2006 aux côtés de Christophe Willem et Miss Dominique ; réédite son second opus intitulé De Silences En Bascules agrémenté de 3 titres bonus.

 

L’artiste fait partie de ces talents discrets mais qui attire l’attention et l’intérêt ; en témoigne sa participation aux 2 dernières sessions des Rencontres D'Astaffort créées par Francis Cabrel il y a 21 ans et qui réunissent 5 à 18 auteurs, compositeurs et interprètes. Gaël Faure a reçu cette année le Prix Centre des Ecritures de la Chanson.

 

Sorti l’année passée, Des Silences En Bascules faisait suite à Jardin En Ville paru en 2008.

 

On retrouve sur cet album les singles On Dirait L’Islande et Tu Me Suivras, ainsi que 9 autres chansons dans la version d’origine, des titres remarquablement écrits et interprétés dans un style Pop Rock et Folk à la fois.

 

Chateaux De Sable, Comme Si, A La Tienne…Des titres qui restent en tête et qui doivent promettre de beaux moments sur scène !

 

La nouvelle version contient 3 nouvelles pistes :

I Can Change (LCD Soundsystem), Le Ptit bal perdu (Bourvil) et Avoir sans être en version duo acoustique

 

Gaël Faure continue donc son chemin musical que nous lui souhaitons long et jalonné de succès !

 

L’artiste sera présent au Festival Les Aralunaires Le 30 Avril à Arlon en Belgique et en concert le 22 mai à Epinay Sur Seine dans le 93 à la salle de spectacle Serge Gainsbourg.

 

Partager cet article

Published by Steph musicnation
commenter cet article

Recherche

Album du moment

The Avener "The Wandering of The Avener"

Concours