fbpx

La plus Française des Australiennes est de retour avec un album de reprises intitulé Love And Loss, Tina Arena se fait plaisir en reprenant des titres qu’elle affectionne et propose donc un album de reprises inspirées.

 

Cet album est sorti en Australie en 2007 où il a jouit d’un très bel accueil dans les charts ; le voici maintenant disponible en Europe dans une version quelque peu différente et agrémentée d’un second disque sur lequel on retrouve des enregistrements live captés en 2012 au Hamer Hall ; Arts Centre en Australie.

 

Tina Arena nous fait voyager dans le temps, on retrouve au programme de Love And Loss un large panel de ses coups de cœur musicaux depuis les années 60 ( Nights In White Satin de The Moody Blues, I Only Wanna Be With You de Dusty Springfield ), les années 70 ( Close To You de The Carpenters, The Man With The Child In His Eyes de Kate Bush), Tina Arena fait la part belle aux années 80 en reprenant Blondie sur Je Dis Call Me, Nik Kershaw sur Wouldn’t It Be Good, Inxs avec Never Tear Us Apart, The Police avec Every Breath You Take et elle n’oublie pas les années 90 avec une somptueuse reprise du Everybody Hurts de REM.

 

Love And Loss est un album fort plaisant grâce à la voix magnifique de Tina Arena mais également grâce au choix vaste et varié et à la totale appropriation et ré interprétation des titres !

 

L’album de l’artiste arrive quelques semaines avant celui d’une de ses compatriotes qui a décidé de rendre hommage aux hommes avec un album de reprises intitulé Male et dont la parution est prévue pour le 28 juillet, il s’agit bien sûr de Natalie Imbruglia.

%d blogueurs aiment cette page :