Pretty Girls, le nouveau single de Britney Spears.

 

Britney Spears est de retour et on peut parier que ce retour ne va pas passer inaperçu. Le titre, Pretty Girls, est assez différent des chansons qu’elle propose. La star offre un son plus urbain en compagnie de la rappeuse Iggy Azalea.

 

Les fans aimeront-ils ce nouveau single? Flop ou Top, la princesse de la pop sera vite fixée. Le clip devrait arriver très vite.

 

Hâte? ou pas…

Publicités

Rencontre avec Emvie un jeune artiste fort talentueux.

 

Qu’il est bon de découvrir de nouveaux talents, des personnes qui ont ce petit plus qui fait qu’ils deviendront grands, ils le méritent, mais pour cela il faut que l’on parle d’eux, Emvie en fait partie. A l’écoute de son premier album, on décèle le potentiel de l’artiste ! Emvie a répondu présent à notre invitation et il a répondu à nos questions avec beaucoup de charme et de sincérité !

 

 

Peux-tu nous en dire plus sur toi ? Comment as-tu choisis ton pseudo ? Depuis combien de temps fais-tu de la musique ?

 

Je suis originaire de Lyon.

Je suis passionné de musique et de danse et j’ai commencé la musique il y a environ 8 ou 9 ans.

En 2009-2010, j’ai eu envie d’un pseudo qui me ressemble et qui porte également un message, je dirais que je n’ai pas eu une enfance facile, je voulais donc me rappeler à moi et aux autres d’aimer la vie et puis je suis quelqu’un avec plein d’envies.

 

 

Ton 1er album Lights Sounds (Made In Home) est sorti il y a quelques mois, peux-tu nous expliquer le choix de ce titre ?

 

Je voulais, dès le départ, envoyer un message positif, funky, quelque chose de rythmé, Lights Sounds est également le titre d’une chanson de mon album et l’idée est venue en écrivant ce titre, Lights Sounds ce sont des chansons lumineuses.

Cet album s’intitule Lights Sounds (Made In Home) car tout a entièrement été fait chez moi, dans mon 30 M2 à Paris au 9ème étage dans mon appartement, ça avait le mérite d’être su car c’est un album qui n’a pas été fait en studio avec des gros moyens.

 

Comment définirais-tu ton style musical ?

 

Je ne le définit pas, je vais bientôt avoir 28 ans, je vais évoluer tout au long de ma vie et ma musique évoluera aussi, je ne veux pas rester cantonné dans un style, je laisse la porte ouverte à mes envies.

J’ai des goûts musicaux très éclectiques, j’aime la House Music, la Funk, l’Electro mais aussi la Pop Américaine ou la Variété Française.

 

Est-ce toi qui écrit tes textes ? Que retrouve-t-on dedans ?

 

Oui j’écris mes textes mais sur l’album il y en a 3 qui ont été écrits par Laurent Petit Guillaume.

J’écris des textes très autobiographiques et aussi sur ce que je ressens, j’aime l’idée de faire passer un message dans mes titres celui d’aimer la vie par exemple.

 

La scène, ça te tente ?

 

Ca me tente beaucoup et ça me manque beaucoup surtout ; j’ai eu la chance de faire 8 ou 9 scènes à mes débuts en 2010.L’album est sorti il y a quelques mois et je n’en ai pas fait une seule, c’est dommage car cet album m’a demandé beaucoup de travail, de concession, et lorsque vous êtes seul ça reste très difficile…

 

 

Emvie c’est une voix Funky, mais aussi un look qui est une véritable signature, la moustache, tu la portes depuis longtemps ?

 

Non c’est assez récent, je la porte depuis août dernier, 2/3 mois avant de faire les photos pour l’album, j’ai laissé tomber mon chapeau fétiche que je portais depuis 8 ans pour la moustache.

 

Pourquoi ne retrouve-t-on pas tes premiers titres sur l’album, je pense notamment à I Just Wanna Be Free, L’Epoque Est Moche, Et Je Porte 3 Chemises… ?

 

Jusque là, le projet était de faire des singles, je n’avais pas la possibilité de faire un album, j’ai sorti en moyenne 2 singles par an depuis 2010 et sur mon album j’avais vraiment envie de faire la séparation avec ce que j’ai fait avant.

J’ai travaillé l’album de A à Z dans sa totalité, je voulais quelque chose de nouveau et de complet et puis le titre de l’album a un vrai sens, mes anciens titres n’auraient été qu’une superposition qui n’aurait pas collée avec l’album.

 

Tu as chanté en duo avec Laurent Petit Guillaume mais aussi Desireless sur Sois Zen, Comment se sont faites ces rencontres musicales ?

 

Honneur aux dames, j’ai rencontré virtuellement Desireless sur un site participatif au moment où je sortais mon premier single, Desireless produisait au même moment un album.

Je travaillais sur mes chansons et je suis retombé sur un ancien titre, j’ai pensé immédiatement à elle, je me suis remis sur la chanson et à minuit la maquette était terminée, je lui ai envoyé par mail et elle m’a répondu moins de 2 heures après !

Nous nous sommes rencontrés à Paris pour enregistrer la chanson Sois Zen, Desireless est venue à la maison, ce fût un moment très doux, très agréable, comme si on se connaissait depuis longtemps, elle possède une vraie sensibilité humaine.

L’enregistrement s’est fait l’après midi même.

 

Avec Laurent Petit Guillaume ce fût différent, Laurent m’a contacté pour me dire qu’il appréciait ma musique et il m’a proposé de le rencontrer, j’ai accepté et j’ai rencontré quelqu’un de très humain qui m’a proposé des textes qu’il écrivait.

J’ai flashé sur L’Epoque Est Moche, c’est comme si chaque mot était déjà en place pour la musique.

Nous l’avons enregistrée en studio et le titre est sorti.

Nous sommes en contact très souvent, c’est une personne merveilleuse, c’est un grand soutient, un mentor pour moi.

 

 

Quels sont tes projets cette année ?

 

Je vais m’atteler à la préparation du deuxième album, je commence tout juste, je suis en contact avec quelques personnes mais aucune date n’est pour l’instant arrêtée.

Je vais également passer mon diplôme d’état de professeur de danse qui est le résultat de beaucoup d’années de travail et j’ai un nouveau job alimentaire à mi-temps.Donc beaucoup de boulot!

 

La tradition sur Influence est de laisser le mot de la fin à notre invité…

 

Je vais alors en profiter pour te remercier toi, Stéphane, de m’avoir contacté, c’est très bien que des personnes comme toi aient une attention pour des artistes comme moi qui sont un peu dans l’ombre ; merci à Influence pour l’interview ; aux personnes qui vont me découvrir, je leur dirais que j’espère qu’ils apprécieront mon travail, ma passion et que si ma musique n’est pas à leurs goûts à l’heure actuelle je vais faire plein d’autres chansons…Ce que j’aime le plus dans la vie c’est de rendre celle des autres meilleures, la mienne y compris 😉 Bises bises!

Il n’est Jamais trop tard pour Zayra.

 

Zayra, n’a pas gagné la Star Ac mais ce n’est pas grave car la jeune femme a su rebondir et offrir des singles de qualité, Premier Regard, Up and Down. Elle nous propose aujourd’hui un nouveau titre, Jamais Trop Tard.

 

Un single disponible sur les plateformes de téléchargement légal depuis le 04 mai 2015. Le clip est diffusé depuis le même jour.

 

On attend le premier album de Zayra avec impatience.

Matthias Ferranges nous fait voyager avec son duo, Puedo Bailar, en compagnie de Martin Vaka.

 

Matthias Ferranges, un artiste Influence, c’est à dire un artiste que nous soutenons, prépare l’été et quoi de mieux que de nous proposer une chanson festive.

 

Puedo Bailar, est un titre enregistré avec un jeune chanteur habitant au Mexique, Martin Vaka. Une chanson sur laquelle les deux voix s’harmonisent parfaitement. Un très bon duo qui nous fait voyager de France jusqu’au Mexique.

 

Un joli duo à faire découvrir!

Le Jeune Nathan Zanagar, a découvrir!

 

Jeune talent, Nathan Zanagar, pourrait bien voir sa carrière prendre son envol avec son nouveau titre, Le Jeune.

 

Un single disponible sur iTunes

 

Ce titre a été écrit et composé par Nathan qui a également réalisé le clip.

 

Il sera en concert aux 3 Baudets à Paris le 03 juin 2015.