Dans une petite salle intimiste du Théâtre Du Gymnase à Paris, Caroline Loeb rend hommage à George Sand la femme, George Sand l’écrivain.

 

Une pièce où le classique côtoie le contemporain, où musique se conjugue avec poésie.

 

Sur scène Caroline est accompagnée d’un musicien Jérémie Pontier , le spectacle est mise en scène par Alex Lutz, et l ‘artiste est habillée par Jean-Paul Gauthier.

 

Le titre en lui même résume parfaitement ce spectacle, Ma vie, Son œuvre, deux époques, deux femmes, deux vies qui se rejoignent en une seule et même œuvre.

 

Caroline Loeb, c’est une voix, une gestuelle, une artiste habitée par son sujet et c’est aussi beaucoup de charisme.

 

Caroline Loeb est touchante, drôle, sincère ; installée dans la maison de campagne de son enfance, l’artiste doit écrire un spectacle commandé par son producteur sur George Sand et ce n’est pas une mince affaire, entre souvenirs qui remontent à la surface, plongée littéraire dans l’œuvre de l’écrivain, et problèmes contemporains avec sa mère et sa fille, Caroline doit lutter pour mener à bien son projet.

 

Le public sous le charme ne voit pas le temps passer et en redemanderait même, les chansons présentes dans le spectacle sont magnifiquement écrites et interprétées à l’image d’Ecrire,dit-elle, Nohant, Maurice aux mille facettes, ou Moi, Charles Baudelaire.

 

George Sand Ma vie Son œuvre est donc une vraie réussite, un savoureux mélange entre drôlerie et émotions joué avec finesse par une artiste que l’on a plaisir à voir ou revoir sur les planches.

%d blogueurs aiment cette page :