ElfyKa1

 

En résidence au  théâtre, Les Déchargeurs , tous les jeudis jusqu’au 20 juin 2013, Elfy Ka, nous a donné rendez-vous pour une bien jolie rencontre. La jeune femme, qui a participé à la Star Academy, prouve qu’on peut poursuivre son petit bonhomme de chemin sans bénéficier d’une grosse médiatisation. Elfy Ka dévoile ainsi son univers sur scène et présente son album, L Dit.

 

Bonjour Elfy Ka, merci pour partager ce moment avec nos lecteurs. C’est en 2006 qu’on vous découvre. Vous aviez toujours voulu chanter?

 

Oui c’est vraiment quelque chose qui m’a toujours accompagné. J’ai toujours été sensible à la musique. J’avais 4 ans et demi quand j’ai débuté le piano. J’étais une petite fille introvertie et presque la seule musicienne de ma famille. Plus tard, j’ai eu envie d’écrire mes textes et je suis devenue auteur-compositeur. J’aime être sur tous les fronts (rire).

 

On vous a vu dans Star Academy, qu’avez-vous fait une fois dehors?

 

J’ai l’impression d’avoir fait plein de choses car la vie ne s’arrête pas au moment où vous êtes moins médiatisée. Je n’ai jamais arrêtée. Il faut s’accrocher mais moi j’ai tellement rêvé de vivre de ma passion que je ne voulais pas que tout s’arrête. Il faut aussi du temps pour tout préparer. Pour concevoir un projet qui va tenir la route. Il faut trouver la bonne équipe et le bon équilibre. Il y a les rencontres et faire les bons choix. J’ai ainsi décidé de créer mon propre label et les choses se mettent à bouger. Je ne me suis vraiment pas reposée!

 

581866photo

 

Pourquoi attendre 2012 pour sortir ce premier album?

 

Il ne faut pas se précipiter, il faut savoir avancer et comme je vous le disais, concevoir un album qui sera l’aboutissement d’un long travail. Tout est à faire. Je ne me suis pas vraiment sentie privilégiée en sortant de cette émission. J’avais cependant assez d’énergie que pour y croire et à force de volonté, de foi, de cette passion que j’ai dans les tripes, j’ai pu proposer cet album, que j’aime car encore aujourd’hui, il me permet une belle chose, la rencontre avec le public. J’ai cette chance là et vous savez c’est une belle récompense pour moi.

 

En étant auteur, tu racontes quoi dans tes chansons?

 

Je me base sur ma vie, sur ce que je lis, sur des émotions du moment, sur la vie simplement!

 

Il y a de plus en plus d’émissions de télécrochet comme The Voice et de moins en moins d’émissions de variétés, faire de la promo est difficile dans ces conditions?

 

C’est dommage d’avoir moins de possibilités de pouvoir présenter son univers au travers des émissions de variétés. Dans le cas des télé-crochets, c’est le genre d’émission où je ne me reconnais pas. J’ai un réel recul par rapport à ça. Pour moi la Star Academy est loin derrière moi. Ce ne fut pas la chose la plus importante de ma vie.

 

Je sais que ton album plait beaucoup vu les messages reçus à la rédaction, est-ce que tu ressens la même chose?

 

C’est compliqué de dire ce qu’on peut ressentir par rapport aux autres, au public. J’ai là aussi la chance d’avoir des personnes qui me soutiennent, qui aiment me suivre et je m’en rends compte via les réseaux sociaux. Je susi une artiste indépendante, je n’ai pas une grosse major derrière moi alors être proche du public me comble de bonheur.

 

Justement le public, il te découvre les yeux dans les yeux tous les jeudis sur scène. Etre face à eux c’était important pour toi?

 

Oh oui, ce sont des moments précieux. C’est affronter son trac et je me sens réellement comme la petite fille que j’étais à 4 ou 5 ans. C’est génial de pouvoir vivre cela et la salle, Les Déchargeurs, permet cette proximité avec les gens, d’être vraiment les yeux dans les Yeux.

 

ElfyKa

 

Votre dernière représentation dans cette salle aura lieue le jeudi 20 juin, vous y pensez déjà?

 

Oui et ça m’attriste déjà. C’est dur de savoir qu’on va quitter une belle aventure mais je garderais ces moments partagés dans mon coeur et puis il y a un livre d’or que le public peut signer. Ca me fera des souvenirs.

 

Envie de présenter votre spectacle ailleurs?

 

J’aimerais aller en province voire en Belgique mais il faut trouver des tourneurs. Je lance donc un appel (rires).

 

Ton album, L Dit, c’est parceque tu avais beaucoup de choses à dire qu’il s’intitule ainsi?

 

Oui voilà c’est pour ça (rires).

 

C’est un album très personnel, on sent bien que tu es sincère et que tu ne triches pas, on est très loin de l’univers qu’on te faisait chanter dans la Star Academy, d’où on comprend mieux que tu t’éloignes de cette émission?

 

Je ne crache pas dans la soupe, loin de là mais ça me fait plaisir ce que tu dis. Je crois être sincère dans ma démarche artistique. L Dit est un album effectivement personnel et avec mon propre univers. Dans la Star Academy, on ne se soucie pas de qui tu es et tu chantes ce qu’on te propose de chanter. Ca ne correspond pas forcément à ce que tu as envie de montrer de toi et de partager.

 

Nous te laissons le mot de la fin sur Influence

 

Merci pour cette interview, ce fut très sympathique. J’ai aussi envie de dire qu’il faut croire en sa bonne étoile et que j’espère vous voir lors de mes dernières représentations. J’espère aussi pouvoir rencontrer le public ailleurs, en dehors de Paris. Je vous embrasse.

 

On se quitte avec le clip d’Elfy Ka, L Dit:

 

 

%d blogueurs aiment cette page :