fbpx

80516e201c174c1063a4b22843fd6e064d417db179351

 

Jury emblématique de Danse avec les Stars, tous les samedis dès 20h50 sur TF1, Chris Marques, vient de sortir son DVD afin de nous donner l’envie de danser le tango, le jive, la salsa et de nous remettre en forme. Triple champion du Monde de salsa et chorégraphe de renom, il est aujourd’hui notre invité sur Influence

 

 

Comment est née votre passion pour la danse ? Vous aviez une attirance particulière pour cette discipline ?

 

Pas du tout, pour un futur professionnel ma passion est venue assez tard puisque je devais avoir 13/14 ans. Je ne m’intéressais pas du tout à la danse. Mon père était chanteur et j’ai toujours aimé la musique. Je pensais davantage à faire de la musique Petit à petit,je me suis rendu compte que la danse était une bonne idée pour rencontrer des filles et lors de mon premier cours de danse, après 10 minutes, quelque chose de magique et/ou de bizarre a eu lieu, j’ai compris que je voulais en faire mon métier.

 

Comment expliquez-vous l’engouement du public pour la danse alors qu’auparavant on ne peut pas dire que ça attirait les foules sauf avec des séries comme Fame dans les années 80 ?

 

Je ne pense pas que l’engouement soit pour la danse mais plus pour le programme DALS. Cette émission permet de voir des artistes apprendre, se perfectionner, se dépasser et je crois aussi que le programme est intelligent ce qui attire le public. Ensuite vous avez raison, la France avait un peu oublié la danse depuis 20/25 ans alors qu’à l’étranger il y a un autre rapport, une autre approche ? Ce courant est important. Il y a de nombreux spectacles où la danse est mise en valeur, des comédies musicales etc.… en France il n’y a pas réellement cela mais on constate un changement, quelque chose veut jaillir.

 

Grace à DALS le public a peut-être envie de bouger, d’apprendre. Il faut dire qu’en 2010/2011 le format DALS est le plus vendu. La France avait déjà essayé un format du même genre 4/5 ans auparavant mais sans succès. L’émission est arrivée au bon moment.

 

Samedi dernier, l’audience est de 5,9 millions de téléspectateurs, c’est assez rare pour un samedi soir sur TF1 et en plus vous nous offre un moment de grande émotion avec la prestation d’Emmanuel Moire et de sa danseuse Fauve Hautot. Comment avez-vous vécu ce moment spécial à la TV ?

 

C’est la réalité du moment. Si on oublie un instant la danse pour se concentrer sur l’histoire poignante qu’Emmanuel Moire nous a raconté, on est touché. Il y aussi d’autres facteurs qui jouent par exemple l’émotion palpable de l’équipe. Nos producteurs sont aussi des jumeaux et l’histoire d’Emmanuel et son frère, Nicolas, les a beaucoup touchés. Tout ça, on le ressent. Après il y a la concentration artistique et le travail. Tous ensemble nous avons été emportés par ce que racontait Emmanuel. On a assisté à un moment qu’on ne voit pas souvent à la télévision. C’était aussi un concours de circonstance et les lumières, la chanson, la chorégraphie, l’alchimie entre les deux partenaires a permis ce beau moment d’émotion. Un moment de TV presque parfait. Je crois.

 

CoverDVDChrisMarquesBD

 

Votre DVD est sorti, pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

 

Lorsque j’ai pensé à ce DVD, je voulais bien évidemment que ce soit un cours de danse pour apprendre mais que ce soit fait d’une manière drôle, amusante pas quelque chose de complexe ou qui lasse. La danse c’est aussi bouger, se faire plaisir, s’amuser. D’ailleurs le DVD contient des pastilles drôles.

 

Je voulais aussi que les gens qui vont acheter ce DVD se remettent en forme, qu’ils améliorent leur fitness, qu’ils bougent pour être en forme et qu’ils aident leur corps à se sentir plus léger. C’est aussi pour ça qu’on a ajouté 2/3 chorégraphies.

 

Vous proposez d’apprendre à danser le tango, la salsa, le jive, des danses sensuelles et qui demandent aussi d’avoir du rythme. Vous pensez que tout le monde peut apprendre ?

 

En 15/16 ans de métier, je n’ai jamais vu quelqu’un qui ne peut pas danser. Tout le monde en est capable mais il faut trouver le professeur adapté à ses besoins. Lorsque ça ne va pas ce n’est pas que le prof n’est pas bon ou l’élève mais que ça ne colle pas, qu’on ne se comprend pas alors il faut changer de prof et/ou de méthode mais sincèrement tout le monde peut apprendre à danser.

 

Sur le DVD on peut apprendre à faire les pas de base et surtout à se bouger, à donner à son corps l’envie de remuer et de ne pas rester sans rien faire. C’est se permettre de retrouver son corps de lui rendre du tonus. Se remettre en condition car ça fait du bien.

 

La danse c’est une discipline, vous pensez que les artistes peuvent en manquer et que ça les empêche de se surpasser ?

 

C’est une condition sine qua non pour apprendre à danser d’avoir de la discipline. Maintenant sur DALS, il y a deux groupes, les artistes et les athlètes. Pour les athlètes, ils sont implacables, ils vont refaire les pas 10, 100,1000 fois et ils recommenceront 1 fois de plus car ils savent que ce sera encore meilleur. Les artistes, ils ont une autre approche forcément plus artistique. Mais le but est qu’ils soient à l’aise et se laissent aller. Cependant, il faut de la rigueur. C’est important et essentiel.

 

Nous vous laissons le mot de la fin sur Influence

 

Que dire ? Et bien, si vous aimez danser, continuez ça ne peut vous faire que du bien et si vous n’aimez pas et bien laissez-vous le temps d’apprendre, d’apprécier, d’évoluer et achetez le DVD (rires).

 

Je tenais à remercier Chris Marques pour sa disponibilité et pour sa grande gentillesse et petit message personnel, grâce à votre DVD, j’apprends le jive…

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :