SEGARABD6

Photo: Klaus Roethlisberger

 

Revenue sur le devant de la scène avec un très bel album, Parmi la Foule, Hélène Ségara se confie sur Influence. La chanteuse toujours très populaire auprès du public nous parle de son album, de sa collaboration avec Da Silva, de la conception de son album, le succès, Grégory Lemarchal…

 

Un moment tout en douceur avec une artiste attachante…

 

SEGARABD

Photo: Klaus Roethlisberger

 

I: L’année 2011 a été pour vous l’occasion de sortir un nouvel album, Parmi la foule, pourquoi les fans ont-ils eu l’impression que ce fut une longue attente entre la sortie de cet album et le précédent?

 

Parce que le précédent album a eu peu d’existence média

Suite a la fusion de mon label Mercury  et du label ULM il y a eu de nombreux licenciements et notamment l’équipe promo de mon album. 

Heureusement pour moi j’ai tourné presque un an . 

I: Sur ce nouveau disque on a l’impression que vous avez voulu un peu « casser » l’image de chanteuse « romantique » c’était un choix délibéré?

Non je reste romantique mais ce mot arrivé a un moment n’est pas incompatible avec lucidité et réalisme 

I: Comment est née votre collaboration avec Da Silva? Là aussi c’était une envie de proposer quelque chose de nouveau dans votre répertoire?

Le hasard d’une rencontre humaine et artistique qui par le talent de sa plume allait exprimer d’autres facettes 

I: Qui a eu l’idée de ce duo entre votre fils et vous?

Rien n’était  prémédité

Mon fils ne se projetait pas dans une carrière avec sa mère !!!

Mais il aimait cette composition de mon mari et s’est amusé à la chanter un jour

 

 

I: Comment s’est déroulée la production de cet album? le choix des chansons? l’enregistrement?

On a reçu beaucoup de choses au bureau

Orlando faisait un « pré » tri

De mon côté je travaillais sur des chansons avec mon mari

A l’arrivée, on a choisi tous ensemble les chansons qu’on préférait; peu nous importait la provenance.

L’enregistrement studio s’est fait avec plusieurs équipes

 

I: Vous êtes chez Universal, vos anciens disques sont d’ailleurs ressortis sous leur label avec des pochettes différentes, avez-vous eu votre mot à dire sur le choix des pochettes?Pourquoi ne pas avoir mis des titres bonus sur ces rééditions?

Je n’ai pas été consultée.

Il faut savoir que peu d’artistes sont leurs propres producteurs ou propriétaires de leurs masters.

I: Pourquoi avoir décidé d’intituler votre album, Parmi la Foule?

Pour exprimer les choses communes entre humains mais aussi, tout ce qu’on ne peut partager… Au cœur d’une foule on est parfois si seul

I: Vous êtes une chanteuse très aimée par le public, comment vit on au quotidien cette forme d’amour?

Avec reconnaissance

Mais aussi la distance nécessaire pour ne pas s’en enorgueillir 

I: Le succès n’est pas toujours facile à gérer, comment peut-on ne pas avoir la grosse tête quand on connaît le succès?

C’est peut être une nature…

Le succès, ça va , ça vient

Je fais ce métier pour des raisons de partage, pas d’égo.

I: Le succès est aussi éphémère parfois, comment peut on se protéger des désillusions de ce métier?

En ayant une vie humaine riche à côté

I: Vous chanter souvent l’amour dans vos chansons, est-ce qu’il y a des thèmes pour lesquels vous dites « non, je ne veux pas aborder ce sujet »?

Je ne sais pas vraiment 

La musique est là pour nous aider a exprimer tant de choses 

Moi je chante ce qui me touche

Ça me permet de rester sincère.

I: Parmi la foule, ça fait aussi penser à l’envie d’être parmi les gens, presque dans l’anonymat. Ne pas être reconnue, aller faire ses courses, du shopping, ça vous manque cette vie « normale »?

Justement 

Je mène une vie totalement  normale

C’est primordial pour moi de ne pas me couper de la réalité ;

J’adore faire mes petites courses

Choisir des fruits avec mes enfants

Et je suis encore plus heureuse dans les pays où je ne suis pas connue et peux le faire dans une discrétion totale

Ceci dit, en France je reçois toujours des témoignages sympathiques dans la vie quotidienne

I: Sur votre album, il y a une magnifique chanson sur le 11 septembre, une date qui a marqué tout le monde. Vous souvenez-vous de ce que vous avez ressenti lorsque vous avez découvert comme tout le monde, les images de cette tragédie?

Oui comme tout le monde je ne pouvais croire à ce que je voyais sur mon écran ce jour là

Sentiment d’effroi et incompréhension de ce que la nature humaine peut se faire à elle-même 

 

I: Pensez-vous que le Monde est à l’Envers?

Oui

On oublie les vraies valeurs

On régresse à l’ère de l’évolution

On fait tant de mal…

I:J’aime beaucoup le texte, Si tu savais qui je suis, qu’est-ce qui vous a inspiré en écrivant ces mots?

La capacité de certaines personnes à se comporter toujours en victimes alors que nous avons tous des parts de responsabilités dans nos choix

I: Vous avez été très touchée par la disparition de Grégory Lemarchal, que retenez-vous de son parcours artistique?

Le souffle de l’espoir qu’il a donné aux malades de la mucoviscidose

Le souffle de pureté à un public parfois blasé

Le miracle de chanter avec son cœur quand ses poumons n’auraient pu le permettre

 

Et son destin si utile qui permet de faire avancer le combat que continuent ses parents 

I: On a le sentiment, qu’il y a de moins en moins de promo pour les artistes, vous ressentez ce manque?

Moins de promo musicale hélas

A part Chabada qui propose des rencontres inter-artistes en live 

Il y a peu de choses

Taratata étant diffusé a des heures compliquées et surtout pas réservé aux chanteurs populaires…

Heureusement j’aime la télé et m’intéresse à beaucoup de choses, ce qui me permet de m’amuser pas mal dans des talks …

I: Internet a pris de l’ampleur comme moyen de communication, vous pensez que c’est une bonne chose pour les artistes? 

Oui et non. On le sait tous

Certains exploitent le filon « you tube » pour créer le buzz; moi je me fous de savoir que Lana Del Rey avait une maison de disque qui pilotait ce filon;
l’important c’est que de belles choses émergent encore.

Pour le côté pratique, j’adore l’idée d’acheter en quelques secondes une chanson « coup de cœur » sur mon iphone!

Pour le reste, on tue la musique en la volant.

 

AfficheAlhambra

I: Vous allez monter sur scène et puis partir en tournée, pouvez-vous nous en dire quelques mots?

Cette tournée sera un panorama de mes tubes et du dernier album

Certains morceaux vont être revisités de manière surprenante 

I: Un scoop pour nos lecteurs?

Peut être mon fils Raphaël sera-t-il à mes côtés pour quelques dates exceptionnelles..

Merci à vous Hélène pour cette interview et à très vite sur scène.

Merci à vous 

Meilleurs voeux 

 

 

Amitiés

 

Ln

 

SEGARABD71

Photo: Klaus Roethlisberger

 

 

%d blogueurs aiment cette page :