fbpx

 

 

 

Ça sent la fin des vacances mais les films sont encore nombreux cette semaine . Je pense que certains auraient eu plus de chance en plein été car avec la rentrée scolaire qui se profile , ils vont passer a coté de leurs publics !

 

« Cowboys et envahisseurs » 

 

Quand le réalisateur vedette d’  » Iron man «  , Jon Favreau , met en scène un western fantastique avec Indiana Jones et James Bond , on ne peut que s’attendre à quelque chose de surprenant . Certes, le scenario est resté depuis des années en suspens , du fait de l’échec relatif du dernier western en date  » Wild wild west «  . Il a fallu la volonté de Jon pour remettre le projet sur les rails , aidé par les millions cumulés par la saga  » Iron man  » ! Dés le départ , il a aussi voulu que le film ne penche pas que d’un seul coté et que l’aspect western soit en équilibre avec l’aspect fantastique . On replonge dans le passé en 1873 , en Arizona , ou un amnésique va se retrouver dans le petit village d’Absolution . Le seul indice lui permettant de retrouver la mémoire est un bracelet mystérieux qui est serré à son poignet . Alors que le village est sous le joug du terrible colonel Dolarhyde , une menace encore plus terrible va s’abattre sur les villageois …Cette menace est d’autant plus bizarre qu’elle semble venir d’ailleurs ! Des cowboys , des indiens, solidaires contre des aliens ,l’idée est originale et on connait la virtuosité du réalisateur pour les scènes d’ action et un humour décapant . Le casting était important pour amener un public nombreux , Harrison Ford avait d’abord refusé le rôle avant de se rétracter à condition de former un vrai duo avec Daniel Craig ( choisi après le refus de Robert Downey Junior engagé sur le tournage de  » Sherlock Holmes 2 «  ) . On leurs a adjoint les services de la jolie Olivia Wilde (  » Dr House «  ,  » Tron l héritage «  ) , Sam Rockwell ( » Iron man 2 «  ) , Paul Dano ( » Night and day «  ) et Keith Carradine . Le film n’a pas été présenté à toute la presse française donc les avis ne sont pas majoritaires mais pour ce qui est de  » Studio ciné live  » : elles sont dithyrambiques « un bon film pop corn  » . Sachant que les producteurs se nomment Steven Spielberg et Ron Howard , ils sont gages de qualité . Néanmoins , aux États-Unis , le film n’a pas rencontré le succès escompté et le western ne sera pas remis au gout du jour pour les studios . Les français seront ils prêt à se retrouver dans le désert avec Harrison et Daniel ?

 

« Un jour »

 

On a commencé avec un roman « un jour » écrit par David Nicholls qui a été , grâce à un bouche à oreilles étonnant , un best seller aux États-unis et en Angleterre . Nombreux étaient celles et ceux qui espéraient un film . Au vue du succès du bouquin , David a décidé d’en écrire un script et de le proposer aux studios . C’est la réalisatrice ( primée avec  » Une éducation «  ) Lone Scherfig qui a pris ce projet en main . L’attente est telle qu’il ne faut pas décevoir les nombreux lecteurs du roman et c’est rassurant de voir que David a signé le scenario ! On suivra les aventures d’Emma et de Dexter qui passent la nuit ensemble après leur soirée de fin d’études et qui decident de rester amis . C’est le jour du 15 juillet ou ils vont pendant 20 ans se voir , se revoir, s’adorer , se séparer , se détester , se manquer .jusqu’au jour ou ils finiront par se rendre compte qu’ils sont heureux ensemble . On traversera les époques et les lieux au cours des ces 20 ans : Londres , Paris et Édimbourg . Le lectorat était autant féminin que masculin ce qu’a tenu à garder l’auteur et le réalisateur qui n’ont pas trop « romanisé » le film . Pour le casting , on cria au scandale lorsqu’Anne Hataway fut choisi (car trop américaine et trop jolie pour incarner l’ héroïne née dans l ‘imaginaire des lecteurs) mais l’auteur appuiera ce choix ! Elle sera accompagné par Jim Sturgess (  » Les chemins de la dignité «  ) pour camper son ami-amant . Les critiques n’ont pas eu la chance de voir le film mais l’attente est grande au niveau des spectateurs . D’ailleurs , le film a été repoussé aux États-unis pour , peut être , s’attirer quelques nominations aux cérémonies de fin d’ année ! Alors , le film romantique de l’été arrive un peu en retard mais les amours n’ ont pas saisons et qui sait à la projection du film , il sera peut être la pour vous un jour ou plus …

 

 » Bienvenue à Monte Carlo « 

 

Après  » Esprit de famille » , Thomas Bezucha s’attaque à ce film ! Il a décidé avec les studios de rajeunir le cast puisqu’au départ c ‘etait Julia Roberts et Nicole Kidman qui devaient partager l’affiche (ce qui donnait un aura particulier au film ) . Mais , c’est Sélena Gomez qui tient le rôle principal (même trois rôles ) et c’est sur que l’auditoire va être rajeuni puisqu’elle a à son actif des séries Disney comme  » Les sorcieres de Waverly place «  .C’est en France que Grace et ses amies , Emma et Meg , décident de partir pour vivre une aventure extraordinaire . A la suite d’un concours de circonstance et d’une ressemblance avec une riche héritière dont Grace prend la place , les trois amies se retrouvent à Monte Carlo à vivre dans des palaces entourés de jolis prétendants . Mais , ca va se gâter quand l’ héritière va apparaitre et que le petit ami d’Emma va débarquer ! On sait que les voyages forment la jeunesse et elles vont être métamorphosées par ce périple ! Aux cotés de Selena , le réalisateur a pioché dans les séries à succès actuelles : Leighton Meester ( » Gossip girl «  ) , Katie Cassidy (  » Melrose place «  ) , Cory Monteith (  » Glee «  ) , Andy macDowell et saluons les participations françaises de Valerie Lemercier et Franck de la Personne . La France y est dépeinte comme un pays de conte de fée surtout pour la partie à Monte Carlo car à Paris , nos héroïnes vont être désenchantées . Le film n’a bien entendu pas été présenté aux critiques et il n’a pas brillé aux États-unis . N’eut il pas fallu garder le casting original ? ( pour ma part , y a pas photo !) . Pour les amateurs de jeunes filles en fleur et de conte de fées , allez y mais vous êtes prévenus !

 

 » This must be the place « 

 

Le festival de Cannes a toujours été un fée pour Paolo Sorrentino puisque quatre de ses films ont été en compétition la bas ! D’ailleurs avec  » Il divo «  , il remporte même le prix du jury ! C’est aussi à cette occasion qu’il rencontre

Sean Penn 

président du festival cette année là . L’acteur lui dit tout le bien qu’il pensait de son film et de lui ! Il s’est donc mis à rêver de faire jouer cet acteur oscarisé et lorsqu’il envoie le scenario de ce film , Sean est emballé et accepte rapidement ! On suivra les aventures de Cheyenne , ancienne star du rock , il a 50 ans et vit de ses rentes à Dublin ! Toujours affublé de son look gothique , il avait coupé les ponts avec son père , et lorsque celui ci meurt , il doit retrouver New York . C’est la qu’il va poursuivre la quête de celui ci contre les criminels nazis . le réalisateur l’a bien précisé , le thème du film n’est pas la guerre et les nazis mais plutôt l’absence de relation entre un père et un fils . Beaucoup de musique entoure le film : d’abord , le film porte l’un des titres de Talking heads . Le look de Sean est directement inspiré du célèbre Robert Smith des cures (qui malgré les années et la maturité ne change pas ! ) Outre Sean , on retrouvera Judd Hirsch ( série  » Numbers «  ) , Kerry Condon ( série  » Rome «  ) , Harry Dean Stanton ( «  La ligne verte » ,  » The pledge «  ) et Frances Mac Dormand ( égérie des films de frères Coen) . Les critiquent adorent le film et plébiscitent ce  » road movie inspiré ( studio ciné live ) et ( pour cinema teaser ) : le film carbure aux moments de grâce et de poésie , illuminé par une mise en scène magistrale ! . On ajoute que le film a reçu le prix œcuménique du dernier festival de Cannes . Alors , passerez vous à coté de ce chef d’oeuvre?

%d blogueurs aiment cette page :