fbpx

 

Une Séparation de l’iranien Asghar Farhadi est une vraie bonne surprise du cinéma indépendant.

Ce film est une vraie merveille. L’histoire en elle même est déjà originale : Lorsque sa femme le quitte, Nader engage une aide-soignante pour s’occuper de son père malade. Il ignore alors que la jeune femme est enceinte et a accepté ce travail sans l’accord de son mari, un homme psychologiquement instable…

Au delà du pitch, Une Séparation est un long métrage poignant sur la condition de la femme en Iran. Le jeu des comédiens est absolument remarquable d’intensité et de justesse, jusqu’à l’émotion véritable. Ours d’Or au dernier Festival de Berlin, le film n’a rien à envier non plus aux grosses productions américaines en terme de scénario. On sort des sentiers battus et on se laisse emporter dans une histoire aux rebondissements incessants et toujours justes sans jamais tomber dans l’invraisemblable. C’est probablement ce qui fait sa force d’ailleurs. Aucune place à l’ennui dans ce drame social en perpétuelle reconsidération des maux de la société iranienne, tiraillée entre religion et politique.

Un vrai bonheur pour les yeux et pour le coeur.

  

Note : 4/5

 

%d blogueurs aiment cette page :