fbpx

 super8

 

 

Encore une semaine riche en sorties avec l’un des films les plus attendus de l’été qui pourrait bien surprendre petits et grands .

 

« Super 8 » 

 

L’un des films attendus du cinéma américain , qui a fait une très jolie carrière là-bas est enfin sur nos écrans . Pourquoi est-il si attendu ? D’abord , parce que c’est JJ Abrams qui est derrière la camera , il nous a habitué à des films et séries novateurs et sympathiques : « Alias »»Lost « « Mission impossible 3 » ou »Star trek » .Ensuite ,ce film est produit par un maitre du cinéma à savoir Steven Speilberg ,qui s’est même impliqué dans l’écriture du scénario . C’est un hommage au cinéma des années 70/80 ou la numérisation n’existait pas et ou la pellicule avait toute son importance le tout avec des décors et des costumes nous rappelant notre jeunesse . Il fallait aussi trouver l’idée pour un film de ce genre . Elle est arrivée rapidement avec une bande d’adolescents réalisant un petit film en super 8 dans une ville traditionnelle d’Amérique qui va être frappée par des événements inattendus et terrifiants. Souvenez vous le super 8 était utilisé par la majorité des cinéastes de l’époque , JJ avait d’ailleurs réalisé ses premiers longs métrages en super 8 et avait remporté avec un ami (vers l’age de 15 ans) l’honneur d’avoir un article dans le journal « Los Angeles Time ».Cet article avait attiré l’attention d’une collaboratrice de Steven , qui a proposé aux jeunes de restaurer les films en super 8 que Steven avait réalisé durant son enfance .La boucle est bouclée ! Pour cet aventure ,on plongera , donc , en été 1979 , dans une petite vile de l’Ohio ou un groupe d’adolescents , en train de tourner un film en super 8, sont témoins d’une spectaculaire catastrophe ferroviaire .Mais,de ce train , provenant de la mystérieuse zone 51 ,quelque chose s’est échappée et des disparitions étranges apparaissent dans la petite ville ! La police tente de percer ce mystère ainsi que les adolescents qui ,des le début , avaient compris qu’il ne s’agissait pas d’un banal accident de train !Mais,la vérité les surprendra à plus d’un titre ! Autant le dire, le film est le chouchou des critiques au niveau de la presse cinématographique qui couvrent le film de louanges .au niveau du casting :pas de têtes d’affiches, chez les anciens :Kyle Chandler (« Friday night lives») entoure les jeunes Joel Courtney et Riley Griffiths (dont c’est le premier film ) ,Elle Fanning (sœur de Dakota, aperçue dans « Somewhere » ou « L’etrange histoire de Benjamin Button ») Bref, un film de cinéma pour les amateurs de belles histoires gratinées de science fiction . Alors retour vers le passé direction été 1979 !

 

« Itinéraire bis »

 

C’est le premier film de Jean Luc Perreard qui a fait ses premières armes en tant que technicien puis réalisateur de making of .Quand il a reçu le scenario , l’histoire se déroulait en Bretagne mais il a décidé de situer l’action en Corse car le coté insulaire et sauvage de l’ile apportait un certain crédit au comportement du héros n’ayant jamais quitté son ile .On suivra donc les aventures de Jean , âgé de 35 ans , vivant encore chez sa mère , il est cuisinier dans le restaurant familial !son avenir est tout tracé avec la reprise du restaurant et il ne quittera donc jamais son ile. C’est alors que le destin met sur son chemin Nora, jeune femme au tempérament assez fort qui va être jeté du bord d’un voilier sous les yeux de Jean. Il va aller la sauver mais une nuit mouvementée va débutée avec cette jeune fille aussi imprévisible que séduisante ! Le réalisateur désirait un couple vedette ayant une fraicheur et une humanité , choses qu’il a trouvé chez Fred Testot et Leila Bekhti .De plus , ayant tous deux déjà travaillé en binôme (avec Omar Sy pour Fred et Géraldine Nakache pour Leila ), la complicité fut immédiate ! Le film fut donc tourné dans les décors paradisiaques de Corse ce que l’équipe a fortement apprécié .Du coté des critiques , c’est plutôt la douche froide car le film n’a pas été très bien reçu du fait d’un scenario bâclé et de personnages pas assez creusés ! Tout de même, en cette période estivale , le simple fait de retrouver les décors de l ile de beauté (surtout pour ceux qui ne partent pas en vacances) est déjà une bonne raison d’aller voir ce film à laquelle on ajoutera une comédie sans prétention qui pourra nous séduire .Alors, on y va ?

 

 » Killing bono « 

 

Ce film pourrait devenir le succès surprise de cet été !En effet , petit film anglais sur la carrière rock d’un jeune groupe ayant côtoyé les célèbres fondateurs de U2 .Ce film est l’adaptation du roman de Neil Mc Cormick « I was Bono‘s Doppelganger» .Ce roman autobiographique racontait la jeunesse de Neil aux cotés de Bono , de la création de leurs groupes musicaux respectifs et ses échecs face au succès des débuts de U2 .Le film se déroulera donc à Dublin en 1976 ou Neil Mc Cormick est certain qu’il va être une star !Avec son frère Ivan , il va fonder Shook up qui sera le plus grand groupe du monde !Au même moment , Paul (qui se fera appeler Bono) crée son propre groupe nommé U2 ! Mais Neil a la fibre d’une star ce dont Paul n’est absolument pas doté , d’après lui …C’est le réalisateur Nick Hamm (« Godsend , expérience interdite « , « The hole » ) qui a fait le bonheur de Neil en lui proposant d’adapter son roman ! Enfin il allait connaître la gloire même si il est un critique musical réputé au « daily telegraph « ! C’est le jeune Ben Barnes (prince caspian dans « Le monde de Narnia : L’odyssée du passeur d’aurores «  ) qui joue le rôle de Neil pour son plus grand plaisir car il est plus beau que moi étant jeune ! Étant accompagné de Robert Sheehan (aperçu dans la série « Misfits «  saison 2 ) et de Krysten Ritter (« Trop belle «  ou la série « breaking bad « ) .Un film rock attachant et vivifiant sur un musico raté d’après « studio ciné live «  ! Bref, un film de musique sympa , intéressant et drôle avec de la bonne musique et l’Irlande en toile de fond ! Allez , Bono a donné sa bénédiction au film en authentifiant les faits sur sa jeunesse ,et la notre de bénédiction est ce que le film l’obtiendra ?

 

 » Les schtroumpfs »

 

Après plusieurs décennies ou l’adaptation était impossible ,Sony a su faire preuve de patience pour obtenir les droits de Peyo pour une adaptation cinématographique. L époque permet également de créer les petits personnages bleus en 3D et en live action ce qui permettra aux héros de se confronter à des acteurs réels . C’est la réalisatrice Raja Gosnell qu’incombe la lourde tache de faire perdurer les schtroumpfs en une franchise lucrative (chose qu’elle a fait avec « Scoubidou » a deux reprises) .Pour le pitch, les schtroumpfs vont se retrouver au beau milieu de central park grâce à un portail magique , étant chassés de leur village par l’infame Gargamel .A l’occasion de leur passage sur grand écran , on fera connaissance avec schtroumpf courageux, schtroumpf paniqué et schtroumpf dingo qui côtoieront le grand schtroumpf , schtroumpf à lunettes ou encore la schtroumpfette . A leurs cotés , Neil Patrick Harris (« How i meet your mother ») , Jayma Mays (« glee ») et hank hazaria (« Love et autres drogues « ) .N’oublions pas les voix de Gérard Hernandez ,Lorent Deutsh et Coeur de Pirate pour nos personnages bleus .Bref, il est temps de découvrir ce que les schtroumpfs de notre enfance donne sur un grand écran !,

%d blogueurs aiment cette page :