fbpx

ducobu

 

En voila une semaine en demi teinte avec des sorties pas folichonnes qui ne donneront pas  des ailes à la fête du cinéma qui débutera ce week end ! Heureusement qu’il y a des films en continuation à se mettre sous la dent !

 

«L’élève Ducobu» 

 

Les bandes dessinées s’étant vendues à plus de deux millions d’exemplaires , il était donc sur , qu’un jour ou l’autre , quelqu’un serait intéressé par une adaptation en film.  C’est chose faite avec Philippe de Chauveron qui , grâce à son neveu , a découvert la bande dessinée et a décelé un bon film à faire avec l’accord obtenu rapidement des auteurs des bouquins : Godi et Zidrou . Rappelons simplement que ce réalisateur est à l’origine du carton de l’été dernier  » Neuilly sa mère «   . Quelques modifications ont été nécessaires car les bandes dessinées ne sont que de petites scènettes sans pour autant comporter une histoire à suivre . Avec l’aide de son frère Marc, Philippe a , donc , développé une intrigue et certains personnages  pour pouvoir construire son film . On suivra les aventures de l’élève Ducobu , cancre invétéré  , qui s’est encore fait renvoyer de son école . C’est sa dernière chance avant la pension ! L’école Saint Potache l’accueille mais il devra trouver de nouveaux moyens pour tricher sur la première de la classe , Léonie ,  qui semble attirer par le jeune homme ! Il devra aussi affronter le terrible professeur Latouche qui mène une lutte effrénée contre la triche ! Voila donc quelques aventures à suivre ! On peut dire que les producteurs espèrent que les spectateurs suivront comme ils l’ont fait pour  » Le petit Nicolas »  et  » Neuilly sa mère » . Coté casting , Elie Semoun (tout droit sorti de ses petites annonces ! ) campe le rôle du professeur , pour Ducobu et son amie Leonie  : c’est Vincent claude (petite tête à claques qu’on a pu voir justement dans  » Le petit Nicolas » ) et Juliette Chapey (  » L’age de raison «  ) ,ainsi que Joséphine de Meaux (  » Nos jours heureux «  ) pour le rôle de Melle Rateau , inventée pour le film qui trouvera sa place dans la prochaine Bd ,  Héléna Noguerra et Bruno Podalydés. bref , un film fait sur mesure pour les enfants et leur famille mais vont ils suivre ? Pas sur ! 

 

«Omar m’a tuer » 

 

Il est rare que des affaires criminelles ayant existé retrouve une seconde vie sur grand écran ! ( Ils ont la primeur de téléfilms généralement ) . La France est d’habitude frileuse comparé aux Etats Unis mais ca se décoince petit à petit . Rappelons les faits , en 1991 , le corps de Ghislaine Marchal est découvert, marqué de plusieurs coups de couteau, dans la chaufferie de sa villa ! La femme , agée de 65 ans , aurait laissé sur le mur un message  , le fameux  » Omar m’a tuer  » avec son sang . A partir de la , tous les regards vont se tourner vers son jardinier Omar Radad qui va se retrouver condamné à 18 ans de réclusion criminelle malgré son innocence clamée et l’absence de preuves flagrantes contre lui . Il va , finalement , sortir de prison en 1996 avec la grâce présidentielle demandée par le président  Chirac . Cette terrible histoire a intéressé Rachid Boucharef (  » Indigènes »  ) qui , finalement , produira le film après que Roschdy Zem se soit attelé à la réalisation . Le scenario est basé sur deux livres : l’un écrit par Radad lui même et l’ autre par un journaliste ayant repris l’enquête . Roschdy a aussi lu tous les comptes rendus de l’affaire . On s’intéressera à l’histoire de cet écrivain convaincu de l’innocence d’Omar qui décide de mener sa propre enquête . A travers le destin croisé de ces deux hommes , on replonge dans les affres de cette affaire . L’authenticité du film est sublimée par une interprétation magistrale de Sami Bouajila (ayant même maigri pour ressembler davantage au vrai Omar) , avec aussi Denis Podalydés ( » La conquête «  ) , Maurice Benichou , Salomé Stevenin et Shirley Bousquet (  » Camera café «   ) . Les critiques ayant déjà aimé le premier film de Roschdy ( » Mauvaise foi «  ) saluent encore ses grands talents de réalisateur , ayant su instauré une ambiance de thriller à l’histoire qui a bénéficié d’un travail de reconstitution méticuleux . Ils félicitent également la direction d’acteurs avec une mention spéciale pour Sami ! Alors , allons nous replonger dans un fait divers qui a tant marqué les mémoires ! 

 

« Blitz »

 

Décidément , l’auteur irlandais  Ken Bruen a le vent en poupe car après  » London boulevard «   adapté de l’un de ses romans , voici que son roman  » Blitz «   sort sur nos écrans (se permettant un petit cameo sympa dans le rôle d’un prêtre ) . C’est Elliot Lester qui est chargé de le réaliser après un premier film confidentiel  » Love is the drug «   . Encore une fois , on plongera dans Londres ou un tueur à gage s’en prend aux policiers . Quand ceux qui sont censés nous protéger se trouvent être la cible d’un tueur , les règles sont modifiées ! Face à ce terrible blitz, Brant , flic aux méthodes atypiques , va se lancer à corps perdu dans l’enquête . Dans un jeu de pistes ou ne règne aucune règle , le combat sera difficile . Brant sera épaulé par un autre flic , Nash , ayant eu quelques problèmes avec ses collègues à cause des son orientation sexuelle. Il se concentre maintenant sur sa carrière et veut prouver qu’il est un bon flic ! C’est le musclé Jason Statham (  » le flingueur «  ,  » Expendables «   ) qui endosse le costume de Brandt alors qu’Aidan Gillen ( » Queer as folk «  ) campe un tueur pervers et sadique sans aucune morale ! C’est Paddy Considine ( » Hot fuzz «  ,  » La vengeance dans la peau «  ) qui se met dans la peau de Nash alors que la présence féminine est assurée par Zawe Ashton ( » Misfits «  ) . Les critiques sont positives quand à l’action et le contre poids du duo de flics intéressant . Les comparaisons sont flatteuses entre  » L’arme fatale «  et » L’inspecteur Harry «   saupoudré de l’insolence et l’humour english d’un Guy Ritchie ! Ce qui augure un bon film d’action ! Alors , prêt à combattre vous aussi le célèbre Blitz ? A vous de voir !  

%d blogueurs aiment cette page :