fbpx

SDC19463

Photo: John Doe

 

Le « Some kind of trouble world tour » de James Blunt  a décidé de poser ses valises dans la capitale belge (avant d’investir plusieurs scènes françaises dont le Zénith de Paris le 31mars 2011). Quoi de mieux que le Forest National pour l’y accueillir !

 

C’est vers 19 heures que les portes s’ouvrent. Pas de bousculade ,, ni de précipitation car les places sont assises ce qui permet un panel de spectateurs différents qu’à l’habitude .La première partie prend possession de la scène vers 20h35 ;Julian Perrettaet son groupe démarrent leur set !Il parviennent à mettre une jolie ambiance malgré l’arrivage tardif des gens qui s’installent tranquillement .Malgré tout ca , Julian inonde la salle de belles émotions. Pas de décor grandiloquent , juste 5 tubes cathodiques suspendus de différentes longueurs séparés par 4 colonnes de 8 spots .Chaque instrument se trouvent sur une estrade d’écran lumineux ,sur le coté droit de la scène, un piano et de chaque coté deux écrans géants .Les lumières s’éteignent alors que des images de foule apparaissent sur les écrans . On comprend qu’il s’agit d’images de la précédente tournée avec les différentes villes parcourues ainsi que leurs dates. Elles sont ponctuées d’acclamations quand  Bruxelles et Lille passent 😉 .Puis , la musique démarre , les 5 musiciens investissent la scène .On attend tous James et soudain des hurlements proviennent des gradins !James s’y trouve et commence une course effrénée du coté droit des gradins , tapant dans les mains tendues pour arriver sur la scène .La foule est en délire et c’est parti pour le show .« So far gone » , « Dangerous « , « Billy » et « Wisemen » sont les titres interprétés avec fougue sans temps mort hormis quelques « mercis »! Un début de spectacle tonitruant puisque les images des colonnes vont et viennent, se mariant à des éclairages démentiels qui ne laisse personne de marbre !

 

Même si les gens se sont levés pour le premier titre , ils se sont vite rassis après les différents cris des autres personnes restées assises!Après ces titres vient le moment pour James de nous parler un peu :  » hey Bruxelles ! ca va? c’est un absolument plaisir d’etre ici .thank you for coming ce soir .Mon français c’est pas bon so i gonna speak un peu anglais , français total mess…good evening , it ‘ the third time i’ve been here in brussels in this building forest national and it’ s a great pleasure to see you .c’est différent ce soir parce qu’on vous a mis des chaises (huée du public) , c’est pas ma volonté de moi but you became older ! ok , i have a deal :i let your sits for a little time and when i ask you stand up ! (acclamation du public) .but first , 2-3-4 heures de les chansons bizarres so get very confortables  » .Il parle peu mais quand il s’y met on aime ca !

 

Les premiers accords de guitare démarrent pour un « Carry you home » .Il se dirige vers le piano par la suite avec « I ll take you evrything » ;James devient rageur ,pousse son petit banc par terre tout en chantant, tournant le pied du micro autour de lui !Il se donne à fond et le public le lui rend bien avec des acclamations bien méritées .Des lumières bleues et jaunes envahissent les écrans sous les musiciens pour « out of mine » .De nouveau au piano , il nous dit « you know this one  » et à peine quelques notes jouées que le foule reconnait « Goodbye my lover » qu’elle chante à tue tête « Merci beaucoup , vous chantez très bien » ! Suivra « High » et « Same mistake » toujours avec le même succès .Moment d’intense émotion avec « If time is all i need » , ce superbe titre tiré du dernier album.

 

Ouf , le moment est venu de se lever et il était temps ! Ca donne une autre ambiance pour le rythmique « Turn me on » et « Supertsar » .James est ravi ,il arpente la scène en jouant avec le public ! A peine les premiers riffs de guitare entonnés qu’on reconnait le premier tube du sieur « You ‘re beautiful » .D’ailleurs , pas besoin de la chanter , le public le fait à sa place sous le regard d’un James époustouflé !On continue avec un « So long ,Jimmy »  lui aussi, repris en chœur ! Le public a rejoint les cotés droit et gauche des allées de sièges rendant ce concert encore plus vivant .James est déchainé , il monte rejoindre ses musiciens pour jouer avec eux , il redescend sur scène , monte sur les baffes de l’avant scène pour se rapprocher encore du public sous les cris de la foule . C’est le terrible « I ll be your man »qui termine de mettre le feu à un Forest en feu ! Ça crie , ca hurle , ca chante !Le titre se termine , il pose sa guitare et commence à entamer le tour de la fosse en courant et saluant son public ! Celui ci est en transe et ravi d’être au plus proche de son idole ! C’est la fin du set officiel …Bien sur ,on sait qu’ils vont revenir sous les bravos du public !

 

Après quelques minutes , ils reviennent « merci beaucoup ,vous êtes très gentils , i prefer when you stand up  » et il explique qu’il va encore chanter quelques titres mais qu’il est temps de partir dans le dark .Un titre peu connu (extrait de l’édition limitée de « some kind of trouble » ) débute  :« Into the dark ». Il se tourne vers chaque coté de la scène et fais un signe d’au revoir auquel le public répond. Une fois le titre fini , les premiers accords de « Stay the night » commence et on entonne les fameux « ohoh oh  » .Le public est heureux et rend tout l’ amour à un James Blunt  à fond  ! C’est au  piano que James chante « 1973 » où la aussi , il joue avec son public tournant la tête à chaque fois sur sa gauche ou les personnes lui répondent en hurlant .Le public est déchainé pour une fin de concert excellente ! Bref, on aurait aimé que ca dure encore un peu plus et lui dire « Stay the night »et surtout que tout le concert se fasse debout 🙂 Mais , James réussit à utiliser l’espace de façon étonnante avec des jeux de lumières et de vidéos vraiment impressionnants. Alors si le Blunt tour passe près de chez vous , n’hésitez pas une seconde , jeunes et vieux , ce concert est pour vous !

 

ps: signalons qu’après un peu d’attente , James est sorti radieux , a pris le temps de signer tous les autographes de la 40taine  de personnes qui attendaient , avec un regard et un merci pour chacun ! Certaines de nos pseudos stars françaises devraient prendre exemple sur lui 🙂

 

SDC19487

Photo: John Doe

 

%d blogueurs aiment cette page :