fbpx

 

Etant fan à la fois de Facebook et de David Fincher (qui a su renouveller chaque thème cinématographique  visité) , j’allais voir ce film à reculons . Un film sur la création de facebook allait il être intéressant au point de se taper un film de 2 heures Et bien oui , encore une fois,  David Fincher nous bluffe avec ce film réalisé de façon très rapide ,à la vitesse du net .En effet, à peine une scène commence à peser qu’on passe à une autre avec un talent fulgurant. Le décor est vite planté puisque dès la première scène : face à face entre Mark Zuckerman et son amie .On est un peu circonspect devant le personnage de Mark ,qui ne cesse de parler , apparemment aussi vite que les idées affluent dans son  cerveau livrant des informations .Ca va dans tous les sens et on plaint son amie qui a du mal à suivre ( comme nous les aléas de sa pensée) . Au passage , il balance sans réfléchir quelques griefs à son hôte qui en profite pour rompre .Le personnage est donc un mec intelligent mais tellement antipathique ,se croyant supérieur aux autres et voulant atteindre les sommets  ! Bref, la tache sera rude pour que nous soyons empathique avec celui ci …D ‘autant plus qu’il s’empresse de rentrer chez lui pourincendier sur son blog son ex et crée ,sous l’effet d’alcool et avec l’aide de ses amis de chambrée , un site pour effectuer le classement de l’étudiante la plus hot en récupérant plus ou moins officiellement les photos de celle ci. Certes , ce passage est un peu trop rapide, on ne comprend pas trop les tenants et les aboutissants de cette histoire  .Toujours est il qu’il va s’attirer les foudres de toutes les filles de son campus et des problèmes avec la hiérarchie d’ Harvard! C’est grâce à ce site que de riches étudiants vont faire appel à lui pour créer un site de rencontre .L’idée d’un site social va germer dans sa tête et avec les finances de son ami Edouardo, the facebook va enfin naitre.

 

Mais pour ajouter un  vrai suspens , on ne compte pas l’histoire linéairement mais à travers les différents discours de ces personnages qui sont en fait ,en procès contre Mark , que ce soit les riches étudiants , son ami Edouardo . Que s’est il passé? On passe aisément de ce procès aux faits pour éviter toute routine d’une procédure judiciaire .Je vous dirai juste qu’au cours de ce parcours , on rencontrera aussi le jeune créateur de Napster: Shawn Fanning qui va mettre la main sur Mark .On retrouve des images splendides d’édifices (qui semble être une des signatures du réalisateur ) , un mouvement permanent et une histoire humaine qui se détache petit à petit .On se prend ainsi à plaindre Mark qui n’arrive pas à  se lier véritablement avec les gens . Un personnage tellement solitaire , qui semble ne pas être attiré par l’argent mais juste par la gloire et l’envie de retrouver celle qu’ il avait perdu .Bien sur , la ou David a aussi gagné son pari est au niveau du casting car l’ interprétation est excellente ! C ‘est bien sur , Jesse Eisenberg ( «Bienvenue à zombieland» ) qui porte le film en insufflant à son personnage un repli quasi autistique qui nous permet de mieux comprendre ce personnage .Il est ,bien sur, extrêmement bien épaulé par son ami Edouardo :Andrew Garfield (futur «spiderman») et Justin Timberlake qui réussit à se faire détester. On ne comprend pas les motivations de son personnage a par celle d’abuser de la création de Mark en shuntant Edouardo .Quelques petits points négatifs avec la quasi absence de la gente féminine hormis Erica (ex petite amie) et l’amie d’Edouardo .Puis, j’ aurai tellement aimé savoir ce qu’il en était des relations entre Mark et Edouardo .Enfin , un grand film avec un sujet toutefois casse gueule . Certes, le réel Mark Zuckerberg  émet quelques doutes sur  la véracité de toute cette histoire (tirée du livre de Ben Mezrich «la revanche d’un solitaire») , mais il est intéressant de connaître les prémisses d’un outil qui nous sert à tous 😉 Alors,foncez y et qui sait , facebookez moi après 😉              

                                                   

NOTE : 18/20

%d blogueurs aiment cette page :