fbpx

tout va bien

 

La réalisatrice Lisza Cholodenko est peu prolixe mais à ,quand même,  été à l’origine du film « high art »(récompensé au festival de Deauville ) .Elle a trouvé dans son quotidien la trame de ce nouveau film . Dès le début , on entre dans l’ intimité de cette famille peu ordinaire que forme Nic et Jules .Ces deux femmes ,bien dans leur époque, ont eu grâce à l’insémination artificielle , deux enfants Joni (en hommage à Joni Mitchell), et son frère Laser .Cette jeune fille, à l’aube de ses 18 ans, va effectuer les démarches pour rencontrer son père biologique en s’ ‘adressant à la banque de sperme .Une fois retrouvé , celui ci va accepter de rencontrer ses « enfants «.

Voila ,donc plusieurs thèmes qui sont abordés ici :le couple lesbien , l’entrée dans l’age adulte et la recherche de ses origines , le rôle des parents , les amours contrariés, l’éducation (stricte ou plus cool) , les difficultés sociales. Bien sur , ce père va être beaucoup plus autoritaire et réglementariste que les deux mamans et son existence va être découverte par les mères . Leur rencontre sera explosive et cette famille atypique devra se battre pour retrouver son équilibre .On ajoutera un soupçon d’écologie et de sexe ! Un sujet de société osé, sur deux mères lesbiennes élevant des enfants, traitée intelligemment sur le ton de la comédie avec des situations cocasses. Le gros point positif étant le casting trois étoiles : Annette Bening et Julianne Moore campent ce couple .L’idée géniale de la réalisatrice est d’avoir fait du personnage d’Annette , la lesbienne stéréotypée par les heteros c’est à dire un peu masculine, cheveux courts, tailleurs stricts, brusque dans ses propos ! Alors que Julianne est ,par contre , une jeune femme très sensible , pas vraiment adulte bloqué dans les années 70 dont elle en a gardé le look , qui adopte le  dialogue avec les enfants et dont les projets écologiques font penser également aux années 70 …C’est le personnage qui va d’ailleurs être paumé, emporté par des sentiments qu’ elle n’ aurait pas cru connaître.

Le rôle du père difficile est attribué à Mark Ruffalo qui s’en tire haut la main tant au niveau de la relation avec ses enfants qui débarquent dans sa vie, après tout ce temps, qu’ avec les mamans dont l’ une sera très proche de lui …N’ oublions pas non plus les enfants , la sublime Mia Wasikowska (Alice de Tim Burton) et Josh Hutcherson. Un film qui a connu beaucoup de succès pendant les nombreux festivals ou il était présenté .On devrait en reparler au moment des nominations des Golden Globes et des Oscars car il est  sur qu’ au moins Annette Bening soit nominée !  Bref, un film haut en couleurs qui porté par ce casting pourrait devenir un film culte ! Pour passer un excellent moment avec de nombreux messages  ! On rit mais intelligemment alors ,n’hésitez pas !                                                                                         

NOTE : 17/20

%d blogueurs aiment cette page :