Interview: Thierry Cham sur Influence

thierry cham tout le monde

 

A l’heure où il s’apprête à sortir son nouvel album, Thierry Cham, nous offre un nouvel extrait, Tout le Monde, avec un clip très ensoleillé. L’artiste, au charme certain, a accepté de répondre à nos questions. Entretien avec un chanteur qui a envie de mettre du soleil dans nos vies et dans nos écouteurs.

 

I. La promo commence pour vous à l’approche de la sortie de votre nouvel album, L’un pour l’Autre, est-ce un exercice que vous aimez? N’est-ce pas un peu lassant de répondre toujours aux questions? 

 

Ce n’est pas lassant du tout. C’est un exercice que j’apprécie, qui permet de faire le point, de se maintenir en forme, c’est un jeu.

 
I. Votre nouvel extrait, Tout le monde, est très ensoleillé, à votre image d’ailleurs, vous n’aimez pas la morosité? Vous chantez pour donner du plaisir aux gens, c’est la raison qui vous a poussé à faire ce métier? 

 

Je chante pour donner du plaisir et pour en prendre aussi, c’est les deux à la fois.

 
I. Parlez-nous un peu de votre nouvel album? Avez-vous réservé des surprises à vos fans? 

 

Je pense que oui. Ce que je peux dire à l’heure actuelle c’est que c’est un album ensoleillé et rempli d’amour.

 
I. Lorsque vous enregistrez un album, est-ce que vous pensez à la scène? 

 

Oui bien sûr, en écrivant, en enregistrant un titre, on devine le potentiel qu’il peut avoir sur scène, la pêche qu’il dégage. On pense à chaque fois à ce que le titre va donner sur scène.

 
I. Quels thèmes allez-vous aborder sur cet album, l’amour? 

 

Exactement. C’est un thème que j’aborde tout te temps. Mais je n’ai pas l’impression de me répéter car c’est un sujet inépuisable.

 
I. Pourquoi avoir donné le titre, L’un Pour l’Autre, à votre album? 

 

Parce que je donne à mon public, et qu’il me donne en retour. L’un pour l’autre, ça peut s’adresser à quiconque de mon public. J’espère que mon disque parlera à chaque auditeur.

 
I. Que pensez-vous de la crise du disque? 

 

Doit-on parler de crise ou de changement ? C’est une nouvelle façon de diffuser de la musique et de la vendre qui est apparue. C’est sûr, les artistes se retrouvent obligés de s’adapter et de vivre avec leur temps, mais il n’y a pas que du négatif. Tant que le cd existera, je continuerai à en faire, et s’il disparaît, je ferai de la musique autrement.

 
I. Nous sommes dans une époque où la télé-réalité est omniprésente, auriez-vous pu participer à ce genre d’émissions afin de devenir « célèbre »? 

 

Je pense que oui. Ça dépend quelle émission bien sûr, mais pourquoi pas.


I. Patrick St Eloi, la voix du groupe Kassav’, nous a quitté récemment, il avait été un peu votre source d’inspiration. Vous aviez des contacts avec lui? il vous donnait des conseils? 

 

Il a été une source d’inspiration importante pour moi, effectivement. Dans mes influences, il y a eu d’une part Michael Jackson même si je n’ai jamais eu la chance de le rencontrer. Et Patrick St Eloi, lui, que j’ai rencontré, et avec qui j’ai partagé une scène durant quatre jours. Nous avons beaucoup parlé. Il m’a donné des conseils, mais plus sur la façon de gérer ma carrière que sur ma façon de chanter.

 
I. Vous êtes très charismatique, pensez-vous que votre charme est un atout pour votre carrière? 

 

Je ne me savais pas charismatique ! Mon charme, je ne sais pas si c’est un atout, car à l’inverse, je connais bien des artistes pas charmants du tout qui ont beaucoup de succès.

 
I. Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui veut faire ce métier?

 

Déjà d’être bien sûr qu’il veut vraiment faire ce métier, que ce n’est pas juste un besoin de reconnaissance. Si c’est juste pour se voir sur une pochette de disque ce n’est pas la peine. Il faut avoir ça dans les tripes, travailler, et avoir confiance en soi.

 
I. Océan, a été un énorme succès, comment gère-t-on un tel succès lorsqu’il vous tombe dessus et comment gérer son après? Avez-vous ressenti plus de pression?

 

Le succès, on le vit de manière euphorisante. Quand Océan est devenu un tube, je ne me posais pas de questions à vrai dire, j’essayais de garder les pieds sur terre, car je savais que ce serait éphémère. C’est vrai qu’après la pression est plus forte, car on veut tous faire plus, se surpasser, et cela devient un challenge de faire mieux encore.

 
I. Vous êtes un artiste assez discret, on parle peu de vous dans la presse people, c’est un bien?

 

Oui je pense que c’est très bien. Un artiste comme Jean-Jacques Goldman par exemple reste discret et cela ne l’a pas empêché de faire une carrière exceptionnelle. Je dois dire que pour moi être vu dans la presse people n’est pas synonyme de réussite et de succès.

 
I. Dans ce métier, on fait des rencontres, quelles sont pour vous les plus belles rencontres depuis que vous chantez?

 

J’ai rencontré des artistes comme Patrick St Eloi, Lara Fabian, Maurane, Chimene Badi, j’ai échangé avec eux. Les rencontrer c’était pour moi des moments agréables, mais ma plus belle rencontre c’est celle avec Nelson Mandela en Afrique du Sud en 98.

 
I. Nous sommes aussi à une période où il y a beaucoup de duos, avec qui aimeriez-vous chanter?

 

Plusieurs personnes en fait, certaines inaccessibles comme Céline Dion ou bien des grandes chanteuses comme Lara Fabian, Amel Bent, Joyce Jonathan dont j’aime beaucoup la petite voix fragile.

 
I. Le groupe de rap, Sexion d’Assaut fait actuellement la Une avec leurs propos homophobes. Avec le charme que vous avez, vous devez attirer autant les femmes que les hommes, que pensez-vous en tant qu’artiste de la communauté gay?

 

Il y a une étude qui a prouvé que la plupart des homophobes sont des homos refoulés. Pour moi, l’homophobie est comme le racisme. Je pense du bien de la communauté gay, autant que de n’importe quelle autre communauté, qu’elle soit majoritaire ou minoritaire

 
I. Allez-vous partir en tournée pour présenter votre répertoire?

 

Je le souhaite, je pense que oui, c’est mon vœu le plus cher.

 

I. Thierry, vous avez un scoop pour nos lecteurs?

 

Mon scoop pour influence : qu’il y aura une plage cachée sur l’album.

 
I. la tradition veut que le mot de la fin soit pour vous?

 

J’invite tous les lecteurs d’Influence à aller découvrir mon prochain album à sa sortie, et j’espère qu’il leur parlera, qu’il mettra du soleil dans la vie de chacun des auditeurs !

 


 
Encore merci pour votre disponibilité Thierry !

Publicités

Christophe Maé propose son nouveau clip

 

Christophe Maé un des rares artistes à encore bien vendre en France ses albums et ses singles, annonce un 4ème extrait de son nouvel opus, On Trace la Route. Après le succès de son premier single, Dingue Dingue Dingue, classé Top 1, après la très jolie chanson, J’ai laissé et le récent, Je me Lâche, Christophe a opté pour le titre, Pourquoi c’est Beau.

 

Le clip vient d’être dévoilé et nous vous le proposons sur Influence.

 

Christophe est en tournée pour une quarantaine de dates dont deux Paris-Bercy les 20 et 21 octobre prochain.

 

Aaron aime Paris

 

Le duo chic, Aaron, vient à peine de sortir son nouvel album, Birds in the Storm, qu’une tournée est annoncée. Elle démarre ce mois ci et se poursuivra jusqu’en 2011.Une vaste tournée.

 

Après un premier opus, Artificial Animals Riding On Neverland, qui a surpris tout le monde de par son succès, le groupe est évidemment attendu au tournant. 3 ans se sont écoulés depuis le fabuleux succès du single, U-Turn (Lili). L’album fut certifié double disque de platine.

 

Aaron se produira plusieurs fois à Paris mais dans 3 salles différentes. Les 14 et 15 décembre, le duo sera au Casino de P aris.  Notez que la date du 14 décembre est affichée complet. Ils se produiront ensuite au Trianon, les 25 et 26 mars 2011. Enfin, ils reviendront dans la capitale française pour interpréter leur rock romantique sur la scène du Zénith de Paris, le 04 avril 2011.

 

Les billets sont en vente.