Zazie en promo à la rentrée, un programme chargé

 

Programme chargé pour la promo de l’album « 7 » de Zazie à paraître le 20 septembre prochain.

 

Zazie sera en interview et interprètera divers titres lives sur plusieurs radios :

 

Europe 1 : semaine de la sortie – 2min de billet d’humeur par jour et intervention chez FOGIEL. 3 titres live seront interprétés chez Thierry Lecamps le 18 septembre.

 

Virgin Radio : morning + live spécial de 20 à 21h (interview+5 titres live)

 

+ diverses interviews et titres live sur MFM, RTL, RTL 2, RFM, France Info, France Bleu

 

Grosse promo en tv également : Grand Journal sur Canal + (semaine de la sortie), JT de TF1, France 2, France 3 et M6 ainsi qu’un Taratata qui sera diffusé fin septembre début octobre.Emission également avec interview + titres acoustiques sur France 5 et un prime time début octobre. Programmation d’un passage chez Drucker pour Vivement Dimanche.

 

Ouf, rien que ça.

 

A noter que les dates de la tournée (prévue au printemps 2011) seront annoncées d’ici peu.

 

Le dvd inclus dans l’album édition limitée comprendra 3 vidéos : une interview par William Réjault le blogueur pour la présentation de chaque titre (« Déjeuner sur l’herbe » durée 20min), « Visite guidée », une présentation de l’album par Zazie et le clip « Avant l’amour ».

 

 

Publicités

L’Avis de notre Expert Ciné: Inception

Enfin un blockbuster digne d’ attirer le plus grand nombre de spectateurs . Le film succès de l’été et on espère un des plus gros succès de l’ année . Pourquoi tant d’ardeur ? Simplement parce que Christopher Nolanréussit encore à nous surprendre avec une histoire compliquée mais pas complexe , avec des effets visuels étourdissants, qui donnent le vertige , avec des excellentes idées  à la seconde et un casting sans aucune faute !

On le sait Christopher devient un réalisateur de génie, il est un orfèvre qui explose tous nos repères .Il avait déjà excellé dans son premier film « Mémento »  ou le repère temporel et les souvenirs avaient été redistribués pour un suspens insoutenable . Le lieu avait été exploré aussi dans »Insomnia «  ou l’ action se déroulait au fin fond de l’Alaska .Les effets visuels ont été mélangés dans » Le prestige » ou deux magiciens s’opposaient !Bien sur ,pour les Batman il a du s’astreindre aux règles du genre mais il a pourtant, relancé la franchise et avec quel succès pour « The dark knight » .Pour « Inception » , il a repris tout cela pour créer son univers à lui .Le temps , les lieux, les effets visuels sont ici utilisés à des degrés différents  , il s’ amuse à tournoyer tout ca pour en faire ressortir des images saisissantes , bouleversantes et inédites ! Bien sur , ce génie se doit aussi d’apporter une histoire crédible pour pouvoir imbriquer tous ces éléments . C’est chose faite avec ce scenario (dont il est aussi à l’origine)qui nous entraine aux confins de notre conscience entre rêve et réalité .

Quoi de mieux que les rêves pour pouvoir introduire ces univers déments , ces villes fantômes, ces gens en apesanteur (qui relègue » Matrix »bien loin) :le tout dans un timing précis ! Tel un horloger suisse , il faut que tout corresponde au moment précis ou ca doit s se trouver .On pénètre ,de suite, dans l’histoire avec un Leo sur une plage à demi évanoui .La ,on commence à s’ introduire dans la vie de ce Dom Cobb qui semble bien compliquée. J’avoue qu’au départ ,c’est un peu flou , un peu compliqué mais au fur et à mesure qu’on avance dans le récit tout s’éclaircit. C’est surtout le personnage d’Ariane qui servira de capteur pour les spectateurs .en effet, c’est à elle qu’on expliquera tout de ce qu’est l’extraction ; la mission , les rêves etc On déroule le fil pour Ariane. …la ou Nolan est fort , c’est qu’on peut regarder ce film sans se poser de questions puisqu’on a une trame de thriller avec une mission , une équipe à réunir et l’exécution de celle ci .Avec un suspens à couper la souffle .Après, on peut aussi suivre les réelles motivations , l’ extraction; l ‘inception , la réalité , les rêves  .On ajoutera aussi que dans cet univers de rêves, surnage une histoire d’ amour magnifique et magique qu’on aurait peut être aimé plus passionnée et sexuelle .Ne parlons pas de l’ellipse de fin qui laisse présager le meilleur …

Le casting est épatant : de Léonardo Di Caprio qui gagne en profondeur de film en film  et qui devient vraiment un acteur génial ! Mention spéciale aux membres de l’équipe tous impeccables que ce soit Joseph Gordon Levitt tout en retenue (qui bénéficie d’une des scènes les plus spectaculaires du film) ,Tom Hardy tout en force (qu’on a hâte de découvrir dans « Mad max 4 » ), Ellen Page (sublime de candeur )et Ken Watanabe (déjà dans «  Batman begins » de Nolan).Je n’oublie pas non plus notre sublime Marion Cotillard qui erre telle une âme en peine mais qui a chaque fois surgit pour le plus grand malheur de Cobb.(un hommage appuyé également à Edith Piaf pour  l’amour de la culture française , pour Marion peut être aussi ).Pour les victimes , un sans faute pour Cillian Murphy et Tom Beranger .Un petit rôle pour un acteur récurrent depuis les 4 derniers films  de Christopher , Michael Cainehérite d’un rôle ancré dans la réalité, ou pas  .En conclusion, un film hors norme , jouissif , éblouissant, magistral ,hallucinant ahurissant tous ces adjectifs ont été repris dans la presse .Alors, il n’y a pas de raison que vous n’en sortez pas avec un cerveau en ébullition  et des images plein la tête ! C’est juste inceptionnel !

NOTE : 19/20

Cette semaine dans les salles :11 aout 2010

 

« L’apprenti sorcier« 

 

Attention ce quatuor a déjà sévi plusieurs fois et avec réussite il y a quelques années. En effet , Disney ,le producteur Bruckheimer auquel on ajoute le réalisateur Jon Turteltaub associé à Nicolas Cage ont déjà pondu « Benjamin Gates et le secret des templiers »et « Benjamin Gates et le livre des secrets « qui avaient attiré pas mal de monde . Ne voulant pas céder à la simplicité avec un troisième opus , on retrouve la bande pour un hommage au classique de Disney « L’ apprenti sorcier » à  la sauce Bruckheimer ! C’est à dire avec de l’ action , de l’action et encore un peu d’action ! Deux thèmes sont fédérateurs en ce moment: les vampires(effet « Twilight ») d’un coté et d’un autre, les sorciers (effet «  Harry Potter »), on se plonge donc dans le second avec l ‘histoire de Balthazar ,grand sorcier qui lutte contre son ennemi juré Maxim Horvath depuis des décennies. Mais, pour le vaincre, il devra trouver l’humain ayant hérité des pouvoirs de son maitre Merlin décédé .C’est Dave , un discret jeune homme érudit de sciences et quelque peu maladroit en amour qui se trouve être l’ élu ! Balthazar va donc en faire son apprenti pour lui apprendre tout ce dont il a besoin pour vaincre ce sorcier maléfique ! Bref, ca sent le déjà vu mais ne boudons pas notre plaisir puisqu’on nous sert un très bon divertissement d’après les critiques . Nicolas Cage s’en sort honorablement sans trop de cabotinage .Face à lui, le jeune  Jay Buruchel tient la barre bien haute , lui qu’on avait déjà aperçu dans »En cloque mode d’emploi » ou « Tonnerre sous les tropiques » ,la jeune Teresa Palmer (clone blonde de Kristen Stewart) sera la jeune fille éperdue d ‘amour .On retrouve également Alfred Molina , Monica Belluci (pour un petit rôle) .Avant de retrouver notre vrai sorcier en fin d’année , allons nous entrainer avec cet apprenti pour se familiariser avec la magie qu’on a perdu de vue depuis quelques temps !

 

«  The killer inside me « 

 

Voilà le film coup de poing qui a fait frémir beaucoup de gens dans divers festivals où il était en compétition :Sundance, Berlin .Il a même obtenu le prix de la critique du festival de Beaune .On sait qu’à la projection de Sundance, la belle Jessica Alba a été troublée de cette violence et n’a pu assister à toute la projection .Michael Winterbottom s’est attaqué à un roman noir de Jim Thompson « Le démon dans ma peau ».Un polar noir , violent sans concession où le personnage principal est un psychopathe qui assassine sans raison des femmes avec une violence absolument effroyable ! Le plus de ce livre étant qu’il est écrit à la première personne de telle sorte que nous sommes dans la tête du tueur avec ses pensées, sa logique , etc .C’était donc une gageure pour le réalisateur: d’une part d’être aussi réaliste dans la violence et de l ‘autre , tenter de mettre les spectateurs dans la tête de l’assassin. Les critiques sont partagées, soit ils adorent ,soit il détestent .Il est vrai que la violence faite aux femmes dans ce film paraît insupportable .Quand ,en plus , on sait que la belle Jessica Alba passera un sale quart d’heure , on est encore plus en colère .On suivra donc les aventures de ce shérif adjoint de central city, droit, intègre, charmant et efficace. Mais le jour ou une prostituée va s’installer dans sa ville , il va tomber sous son charme .Une passion torride va naitre jusqu’à ce qu’elle lui annonce qu’elle va se marier .Ivre de rage , il va la rouer de coups et à partir de ce moment la , chaque histoire d’amour se terminera dans une marre de sang ! C’est Casey Affleck(« L’assassinat de Jesse James » « Gone baby gone ») qui a la lourde tache d’interpréter ce charmant bonhomme qui se transforme la seconde d’après en monstre ! Il est accompagné de Kate Hudson , Simon Baker(notre « Mentalist ») et Elias Koteas .Bref, un polar bien noir sexy et violent , vous voilà prévenus!Ames sensibles  s’abstenir ! Pour les autres , prenez place dans ce cerveau malade !      

 

 « Donne moi ta main » 

 

La petite comédie romantique de la semaine met en vedette Amy Adams qui, depuis la comédie « Il était une fois » ,en fait craquer un certain nombre ! Alors bien sur , on connait toutes les ficelles de ce genre de films mais bon..Nous suivrons les aventures d’Anna , jeune décoratrice de talent , elle a tout dans sa vie: la beauté , une vie professionnelle au top et un petit ami dont elle est follement amoureuse ! Alors qu’est ce qui ne va pas ? Elle attend en vain une demande en mariage ! Elle décide de le rejoindre en Irlande et veut profiter  de la tradition qui veut qu’à chaque 29 février, la femme peut demander son homme en mariage ! Hélas , son vol va être détourné et elle va se retrouver bien loin d’où elle devait être . Elle va devoir se laisser emmener par un guide gouailleur et rustre . Et cette rencontre va bouleverser ses projets .Pas besoin de continuer plus loin, on se doute de se qui va se passer ! Mais Matthew Goode (aperçu dans « Watchmen :les gardiens ») ou Adam Scott(« Piranha 3 d «  prochainement) raviront la gente féminine.On ajoutera au paquet John Lithgow (superbe Trinité dans « Dexter « dernière saison).On saupoudrera le tout ,de superbes paysages d ‘Irlande , pays magnifique . Si avec tout ca , vous n’allez pas voir ce film , c’est que vraiment ce genre de film ne vous parle pas et on ne vous en voudra pas …

 

»L’arbre »

 

La documentaliste Julie Bertuccelli avait été remarquée avec son premier film « Depuis qu’Otar est parti « , elle s’attaque ici à l’adaptation du roman de Judy Pascoe « L’arbre du père » avec brio. Un des chouchous de la critique ,cette semaine, pour ce film qui dépeint le deuil et ses conséquences sur une famille . En effet , Peter et Dawn vivent une existence paisible en Australie avec leurs quatre enfants jusqu’au jour ou celui ci s’effondre à la suite d’un accident de voiture se terminant dans l’arbre du jardin du à  une crise cardiaque . Ils vont tous gérer ce deuil à leur façon ; la mère de famille va trouver réconfort auprès d’un plombier auprès duquel elle travaillera , l’ainé se concentre sur ses études , les deux autres enfants sont persuadés que leur père vit désormais dans l’arbre .C’est surtout la petite Simone qui en est persuadée , dialoguant régulièrement avec cet arbre ! Dawn n’adhère que moyennement à cela et l’arbre lui même devient dangereux avec branches s’ effondrant sur la maison , chauves souris y trouvant refuge .Bref, on va décider de le détruire ! C ‘est un drame pour Simone qui ne veut pas perdre son père une seconde fois , elle se réfugie dans cet arbre ! La petite Morgana Davies , dont c’est le premier rôle, illumine le film de sa présence ! Cette petite australienne aura une belle carrière si elle persévère. C’est Charlotte Gainsbourg qui campe ,tout en douceur ,la mère de famille devant faire face  au drame , celle sur qui tout repose .Un rôle tout en demi mesure dont le charme et le naturel de Charlotte s’accommode facilement .Si vous voulez découvrir simplement un joli film d’une immense poésie ..on a besoin aussi de ca par ces temps qui court