fbpx

 

Sortie grande gagnante de la Star Academy en 2006, la jeune Magalie Vaé, n’a pas eu beaucoup de chance. Entre un album, un peu trop vieillot pour une jeune femme de son âge, malgré de très beaux textes, une promo inexistante, et des propos contre elle assez violents, Magalie n’a pas eu la chance qu’elle méritait de se faire connaître et respecter.

 

Il aura fallu des nerfs d’acier à cette jeune femme pour affronter tout ce qui a été dit ou écrit sur elle. Les critiques ne se sont pas attaquées qu’à la sortie de son album mais également au physique de la jeune femme. On pourrait dire, de quel droit? On peut critiquer un album mais pourquoi s’attaquer au physique d’une personne? Est-celà qu’on attend des professionnels?

 

Volontaire, courageuse et passionnée, Magalie Vaé n’a pas dit son dernier mot. Soutenue par Midlands Artistic et par Natsis Music (qui se charge également de l’artiste Lestat), Magalie, prépare son second album. Elle travaille sur de nouvelles chansons.

 

Malgré une discrétion médiatique, la chanteuse n’a jamais cessé de chanter, se produisant à travers la France et partant à la rencontre de son public. Un public qui a découvert une jeune artiste attachante, émouvante dont la voix est bien présente, certains artistes n’en ont pas autant.

 

Prête à partir à nouveau à la conquête du public, la jeune femme n’a aps à rougir de ses chiffres. Elle a vendu plus de 33.000 exemplaires de son premier album, sorti en 2006. Le single, Je ne suis qu’une chanson, s’est vendu à 90.000 exemplaires et le second, Qui a mérité ça, s’est écoulé à près de 25.000 exemplaires. Des chiffres que certains n’atteignent pas.

 

Magalie est également la Marraine d’une Association, Coeur des Anges, qui s’engage pour des enfants dont le pronostic est réservé, à les faire rencontrer leurs idoles sportives ou artistiques, dans tous les domaines. Un geste qu’elle fait sans aucune recherche de médiatisation, sans aucune prétention.

%d blogueurs aiment cette page :