fbpx

 

Très loin de ses débuts dans les années 90 avec ses hits, Emmène-moi, Lola, Vivre sans elle ou encore Sonar, Allan Théo revient sur le devant de la scène musicale avec un album néo-métal/rock dont le premier extrait, Je dérive, risque de faire du bruit.

 

Allan, qui avait déjà tenté un retour en 2007 avec son groupe, Théo, sur le label Bonzaï, semble confirmer son goût pour le rock et pour faire table rase du passé même si il ne renie rien. L’artiste aimerait que le public l’accepte tel qu’il est aujourd’hui, avec son évolution artistique et ses changements.

 

Cet été, sur le label participatif MyMajorCompany, qui a permis de lancer avec succès Grégoire et dans une moindre mesure Joyce Jonathan, il lance la production de son prochain album. Le premier extrait, Je dérive, va bénéficier d’un clip dont on risque d’entendre parler vu le teaser trash et sexy qui l’annonce. En effet, Allan Théo, a décidé de payer de sa personne et pour faire parler de lui, l’artiste utilise des arguments de taille…C’est nu que l’artiste se propose à la dérive…

 

En tout cas, le buzz marche puisqu’il fait déjà parler de lui sur la toile.

 

Allan explique dans un message qu’il est prêt  à laisser éclater cet insoutenable besoin de liberté : «Je veux proposer mon projet librement. La musique comme pilier. C’est pour cela que je suis là. Il est temps que l’on sente l’adrénaline courir dans nos veines, que l’on sente cette rage nous prendre aux tripes. Il est temps de laisser éclater cet insoutenable besoin de liberté. Il est temps et je suis prêt. Et toi ?».

 

Serions nous prêts?