335961 HKVTADBKLACG48Y75HFQ8HVXXHMN7V 6850 shy m H165926 L

 

Ce lundi 14 juin 2010, le nouvel album de Shy’m, Prendre l’Air, est disponible. Toujours produit par K-Maro, l’album est une invitation à bouger, à ne pas rester sur place et à prendre tout simplement l’air. Voyager aux rythmes des titres Up-tempo, savourer les ballades. Plus pop, parfois avec des sonorités electro, Shy’m évolue

 

Shy’m revient en force pour notre plus grand plaisir avec un album qui marque une certaine évolution chez la jeune femme mais ne va pas dépayser ses fans les plus assidus. Un retour dans la continuité sur la route du succès.

 

La jeune femme a connu plusieurs succès avec des titres comme: Femme de couleur, Victoire, T’es Parti, La Première Fois, Step Back, Si tu savais, Je sais

 

 

Bonjour Shy’m, pouvez-vous nous en dire plus sur ce troisième album?

 

Je peux dire que cet album, on l’a travaillé avec une envie d’évoluer, de bouger et de faire bouger. J’avais envie de titres qui donnent cette envie, des titres + Up-tempo, des moments plus doux aussi. Je pense que cet album par rapport au précédent, est plus dansant mais il est dans la continuité, peut-être plus pop et il contient des sonorités electro pour coller à la musique du moment. On a pris notre temps pour le faire, il n’y avait pas de pession pour qu’on l’enregistre en 6 semaines. Je suis restée deux ans à Montréal et nous allions au studio à notre rythme, sans nous obliger à trouver quelque chose à enregistrer absolumment.

 

Quand on vend, 300.000 exemplaires du premier album, que le second est certifié d’Or, est-ce qu’il y a une pression encore plus forte pour le suivant?

 

Biensur mais j’ai voulu faire abstraction de cette pression et ne me concentrer que sur la préparation de l’album. Je ne me suis pas dit, là, je suis attendue par les médias ou par le public. J’avais juste envie d’enregistrer un bon album qui pourrait plaire au public. On verra si il me suit dans cette aventure ou pas mais au moment d’enregistrer, j’ai vraiment essayer d’oublier la pression et le stress. De toute façon, dès que l’album est dans les bacs, il ne m’appartient plus. Je ne peux rien influencer sur un succès ou non de l’album, je peux juste subir les ventes de l’album.

 

Comment travaillez-vous avec K-Maro? il vous fait écouter des musiques? Vous lui dites ce que vous avez envie de dire dans vos chansons?

 

J’ai conservé la même équipe parce que je pense qu’on fait un bon travail. K-Maro me connaît bien, on se parle beaucoup. Il compose les musiques et l’équipe travaille sur les textes, ensuite on regarde un peu tout ça et on voit comment travailler le tout. C’est un travail d’équipe. On a apprit beaucoup des uns des autres depuis le premier single, je n’ai donc pas envie d’aller vers d’autres personnes, qui ne connaissent rien de moi.  On a réussi à composer une équipe et je m’y sens à l’aise. K-Maro me connaît de plus en plus aussi bien l’artiste que le femme que je suis.

 

Quelles sont vos influences musicales?

 

J’écoute vraiment de tout et beaucoup de musiques me plaisent. J’aime différents styles. Je peux très bien écouter Jacques Brel, Muse et Lady GaGa par exemple. J’ai d’ailleurs vu à Montréal, le concert de Lady GaGa, c’est un show incroyable.

 

Sur l’album, Reflets, vous aviez écrit un texte sur votre mère, vous n’avez pas envie d’écrire vos chansons?

 

C’est un exercice difficile l’écriture. J’ai pu m’en rendre compte avec ce texte sur Reflets. Ce n’était pas quelque chose de prévu, je ne m’étais pas dit qu’il fallait que j’écrive sur le second album. Ça s’est fait même dans les derniers morceaux que j’ai enregistré. Je savais que je trouverais les bons mots car la chanson parlait de ma mère. Le titre, l’Unique. Mais je me suis rendu compte de la complexité de l’écriture et je n’éprouve pas ce besoin d’écrire, peut-être plus tard. Ce n’est pas par fainéantise, je crois que je n’ai pas ce talent là, du moins pour le moment. J’éprouverais peut-être cette envie lors du 5ème ou 6 ème album, si il y en a. Alors je laisse aux autres, le soin de me donner leurs mots et K-Maro me comprend bien, me connaît bien.

 

Vous n’avez pas envie de chanter en anglais?

 

Il faudrait que je maîtrise la langue et là encore, je n’en éprouve pas le besoin. Je trouve que nous avons une belle langue, qui peut toucher beaucoup de monde aussi bien en France, qu’en Belgique, en Suisse, au Canada…On peut chanter de très beaux textes en français et ça me convient. Je n’ai pas l’envie d’une carrière internationale.

 

Le manque d’émissions de variétés, c’est aussi un problème pour assure rla promo d’un artiste?

 

Oui, il y a de moins en moins de place où on peut se produire à la TV mais on n’y peut rien en tant qu’artiste. On est obligé de s’adapter à la situation. Il reste encore quelques émissions où on peut assurer la promo mais c’est difficile.

 

Je suppose que le téléchargement illégal n’aide pas non plus?

 

C’est difficile pour moi de prendre position car je suis d’une génération Internet et le débat est vaste. Je connais le téléchargement illégal. Je ne dis pas que c’est un bien mais je comprends que pour des jeunes, il est parfois difficile de s’achteter des disques et qu’il est plus tentant de télécharger gratuitement. C’est clair que le téléchargement illégal nuit aux artistes. Il faut aussi souligner que beaucoup de plateformes de téléchargement proposent des prix très bas pour enregistrer une chanson et qu’on peut télécharger un album complet pour 9,99 euros.

 

 

Pourquoi avoir intitulé votre album, Prendre l’Air?

 

(Rires), j’avais envie de changer d’air, de voyager, de faire partager ces voyages au public à travers ma musique, de leur donner un peu de légerté. Prendre l’air c’est aussi respirer, s’oxygéner,profiter de la vie. Je me rends régulièrement depuis 2 ans au Canada, c’est aussi ça prendre l’air. Partir, voyager, découvrir, aller vers les autres.

 

Une tournée est-elle prévue?

 

Lorsque j’étais en studio, je pensais évidemment à la scène. J’ai très envie d’aller à nouveau vers le public, le retrouver, repartir à sa rencontre.C’est important. Je crois que la dernière fois, remonte à 3 ans. Là, j’ai fait une scène au Canada à l’occasion d’un évènement avec K-Maro et j’ai pris beaucoup de plaisir à remonter sur scène et à chanter mon single, Je sais. Je pense donc à repartir en tournée. Ca se prépare, je n’ai pas encore de date. C’est un projet qu’on étudie. Mais oui, on prévoit quelque chose, surtout que certaines chansons seraient vraiement généiales sur scène. on peut faire beaucoup de choses avec les titres de cet album. J’adore par exemple, Prendre l’air, qui parle d’amour mais d’une manière plus déjantée.

 

L’amour reste un thème que vous abordez sur tus vos albums?

 

L’amour est un sujet universel, maitenant, j’en parle peut-être différemment que d’autres artistes. On a tous des approches différentes. L’amour reste un sujet important dans notre société, on a tous besoin d’amour.

 

Peut-on savoir si il y a déjà un autre single de prévu? son titre?

 

(Rires), oui c’est déjà pévu mais je ne vous en dirais pas plus. Tout se prépare à l’avance. Mais jusqu’au moment de la sortie, on ne sait jamais. Je n’ai donc pas envie de vous dire tel titre sera exploité si au dernier moment, on change d’avis. Je peux dire qu’un troisième single est même déjà retenu.

 

Il n’y a pas de duo avec K-Maro sur ce nouvel opus, c’est voulu?

 

Ca ne s’est pas fait ni présenté d’ailleurs. Par contre, sur son nouvel album en français, il y a un duo entre lui et moi. une très belle chansosn.

 

Merci Shy’m pour cette interview.

 

Merci à vous et gros bisous à tous les lecteurs d’Influence.

 

2817651896 1

Le premier extrait, Je Sais

 

Influence vous propose de (re)voir le clip:

 

 

 

 

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :