fbpx

Anny Duperey en interview sur Influence

Anny Duperey est une actrice appréciée par le public, 17 ans à la tête d’une famille formidable, l’actrice s’est entretenue avec l’un de nos journalistes pour une interview sur Influence.

1 / Parlons pour commencer si vous le voulez bien de votre carrière au cinéma, vous jouez dans votre 1er film à l’âge de 20 ans, vous preniez des cours de théâtre mais pensiez vous déjà au cinéma ?


– Non, pas du tout. J’étais entrée au conservatoire pour l’amour des textes, et mon ambition première était le théâtre. J’ai fait des films avec plaisir, bien sûr, mais je n’ai jamais lâché les planches.

   

2 / Le premier film est sous la direction de Jean-Luc Godard, quel souvenir gardez-vous du tournage et du réalisateur ?

 

– Je ne peux guère en parler. C’était une expérience étrange, sans aucun intérêt au niveau de l’apprentissage de mon métier. C’est un homme évidemment très intelligent, mais il est bien connu qu’il n’aime pas les acteurs, ils n’ont donc pas grand chose à attendre de lui. Ca fait un début pratique pour les journalistes !

 

3 / Vous avez tourné pour Sidney Pollack, Alain Resnais ou encore Claude Berry entre autres. Y a t il un réalisateur qui vous a marqué plus qu’un autre ?

 

– Sydney Pollack était un metteur en scène et un homme formidablement simple et chaleureux (une sorte d’anti-Godart, si vous voulez !), simple comme tous les grands. Merveilleux souvenir aussi d’Yves Robert, de Philippe de Broca, entre autres.

 

4/ On vous voit beaucoup moins au cinéma ces derniers temps qu’à une certaine époque, cela vient de vous ou ce sont les réalisateurs qui ne pensent plus à vous proposer des projets ?

 

– Vers l’âge de trente ans, je n’ai pas eu la chance de trouver le rôle au cinéma qui me ferait passer de la jolie fille à la femme plus mûre. Pas fait aussi les deux ou trois succès à suivre qui font que l’on peut « monter » un film sur vous. C’est ainsi. Il n’y a rien à déplorer. J’ai fait des succès merveilleux au théâtre, tourné beaucoup pour la télévision, écrit des livres… J’ai donc disparu des grands écrans pendant presque trente ans, une longue éclipse. Mais il semblerait qu’il y ait des rôles de jeunes grand-mères à tenir – tous les espoirs sont permis !

 

5 / Le public fait de «De l’autre côté du lit» un succès, quels rapports aviez vous avec Dany Boon et Sophie Marceau et comment s’est passé le tournage ?

 

– Je ne peux parler de Dany : je n’avais aucune scène avec lui. Sophie est une délicieuse camarade, et je ne me lassai pas de la regarder, tant elle est d’une beauté magique. Tournage infiniment agréable, plein de gentillesse et d’amitié, et d’une grande qualité professionnelle. Je suis heureuse que le public nous ait suivi.

 

6 / Vous avez aussi une autre corde à votre arc qui est l’écriture, avec notamment «Allons voir plus loin, veux-tu ?» qui s’est très bien vendu. Y a t il un peu de vous même dans ces 4 personnages ou vous êtes vous inspiré de ce que vous observez autour de vous ?

 

– Non, pas grand chose de moi-même dans ce roman, à part ma sensibilité, bien sûr.Certains personnages, oui, sont partis d’observations, de situations que j’ai approchées (le paysan, la jeune fille à la gare). Le reste est construit sur le thème que j’avais envie de traiter à travers ce livre : le courage, ou non, de bousculer sa vie lorsqu’on se sent dans une impasse. C’est un de mes livres préférés.

 

7 / Vous avez aussi écrit une autobiographie en 1992. Etait-ce un besoin pour avancer ou une manière d’exorciser les mauvais souvenirs ?

– Ecrire le « Voile Noir » était un besoin absolu, une épreuve et une avancée salvatrice à la fois. Que

ces quatre ans de solitude douloureuse dans l’écriture aient abouti à un aussi extraordinaire partage avec les lecteurs est une aventure magnifique. Je suis très fière d’avoir accompli cela. Et très fière aussi que ce livre soit souvent travaillé en classe de 3ème et première littéraire.

 

8 / L’exercice doit être difficile de parler de ses souffrances, avez vous mis du temps avant de vous décider ?

 

– Impossible de répondre à cela, c’est un si long et mystérieux chemin intérieur… Ce n’est en tout cas en aucun cas un « exercice » !!

 

9 / Un 3eme axe important pour vous est la télévision, et comment ne pas parler d’«Une famille formidable» De quelle manière êtes-vous arrivée dans l’aventure ?

 

– Les films ont commencé dès la fin de l’écriture du Voile Noir, comme si des « anges » m’avaient envoyé ce projet pour m’alléger ! L’entente avec Joël Santoni, le metteur en scène, a été immédiate et fraternelle.( Lui aussi orphelin au même âge… Le hasard existe-t-il ?) Complicité délicieuse aussi avec les acteurs. Un miracle d’entente et de plaisir comme il en arrive rarement.

 

10 / Pensiez-vous que ça allait faire un tel succès et tourner encore des épisodes 17 ans après la 1ère saison ?

 

– Mais non, bien sûr. Comment voulez-vous qu’on pense ça, lorsqu’on est en train de faire les choses ?! Nous espérions simplement que les gens auraient autant de plaisir à regarder ces films que nous à les tourner.

 

11 / Est-ce toujours un réel plaisir de tous vous retrouver sur les tournages ?

 

– Un plaisir égal. Et même plus : on se manque entre temps! Alors on savoure les retrouvailles.

 

12 / Pourriez-vous nous donner un petit détail de ce qu’il va se passer dans la nouvelle saison annoncée  pour nos lecteurs, si par exemple il y aura un bon dans le temps ou si il y a aura un hommage à Philippe Khorsand (le bon copain Richard) ?

 

– Non, je ne peux rien dire. Si ce n’est que oui, je pense que nous allons trouver le moyen de rendre hommage à notre camarade qui va tant nous manquer

 

13 / On vous a revu également au coté du comédien Bernard LeCoq dans la saison 2 de la série «Clara Sheller», est-ce indiscret de vous demander si vous êtes amis dans la vie ?

 

– Bien sûr, nous sommes amis. Comme avec Joël, qui est une sorte de frère, amical et artistique (nous en sommes à notre 25ème film ensemble + la mise en scène théâtrale d »Oscar et la dame rose »), et Béatrice Agenin, qui est très proche. C’est cela, je crois, le secret de ces « Familles » : c’en est une, famille d’AMITIE. Les gens sentent bien qu’il n’y a aucune tricherie.

 

14 / Je vous verrais bien tous les deux à l’affiche de la même pièce de théâtre, n’avais vous jamais pensé à ce genre de projet ensemble ?

 

– Hélas, Bernard est malheureux au théâtre…Nous avons abandonné cette séduisante idée pour cela.

 

15 / Enfin la tradition sur Influence est de laisser le mot de la fin à l’invité

 

– Ma phrase préférée «  Tout ce qui n’est pas donné est perdu ».

 

 

Depeche mode: Wrong: le nouveau single

Le tout nouveau single de Depeche Mode, « Wrong »  vient d’arriver et le groupe s’est déjà produit sur scène avec cette chanson en Allemagne le 21 février 2009 pour les Echo Awards. Très électro dans l’esprit et surtout imparable dès la première écoute, la chanson originale « Wrong » constitue le premier single extrait du nouvel album studio du groupe pop-électro anglais, « Sounds Of The Universe ». Le single devient ainsi le 46ème single du groupe en Angleterre.

La chanson devrait sortir le 6 avril en Europe sur Mute Records.

« Wrong » annonce évidemment le douzième album studio du groupe, portant le titre « Sounds Of The Universe », dont la sortie est attendue le 20 avril en Europe sur Mute Records, dont en France sur EMI Music, et le 21 aux Etats-Unis. Hormis une édition standard, le tout nouvel album studio de Depeche Mode sortira en version spéciale CD+DVD et dans une version box set deluxe avec notamment plusieurs bonus, un DVD et des photos inédites.

Sounds Of The Universe, sera également l’occasion pour le groupe d’offrir aux fans, une nouvelle tournée à travers le monde, le « Tour Of The Universe 2009 », dont le coup d’envoi est fixé au 10 mai à Tel-Aviv, en Israël. La tournée passera par le Stade de France le 27 juin 2009. Le lendemain, le groupe sera à Nancy, au Zénith et le 06 juillet à l’Esplanade Gambetta de Carcassonne.

Réservez ici votre billet pour la tournée de Depeche Mode !

Ttracklisting « Sounds Of The Universe » de Depeche Mode :

* 01. « In Chains »
* 02. « Hole To Feed »
* 03. « Wrong »
* 04. « Fragile Tension »
* 05. « Little Soul »
* 06. « In Sympathy »
* 07. « Peace »
* 08. « Come Back »
* 09. « Spacewalker »
* 10. « Perfect »
* 11. « Miles Away/The Truth Is »
* 12. « Jezebel »
* 13. « Corrupt »

 

Pascal Obispo: Deux concerts pour aider le sud-ouest de la France

Pascal Obispo n’oublie pas ses racines. Enfant du sud-ouest de la France, l’artiste a décidé de donner deux concerts pour soutenir la région fortement frappée par une tempête il y a un mois. Les concerts auront lieu à l’Olympia d’Arcachon. L’initiative est destinée à soutenir les sylviculteurs et ostréiculteurs locaux, deux professions qui ont été particulièrement touchées par la catastrophe.

Les fans de Pascal Obispo pourront donc le retrouver sur scène pour ses deux spectacles exceptionnels mais également lors de la diffusion sur TF1 de la soirée  » Les restos du coeur« . Pascal était présent avec les Enfoirés qui cette année avaient décidé de faire leur cinéma. Le concert sera diffusé le 06 mars sur TF1.

 

Alain Bashung annule plusieurs concerts pour raisons médicales

 

Alain Bashung dont le dernier opus, Bleu pétrole, a été salué par la critique et par le public, n’a pas pu honorer le concert qu’il devait présenter à Lyon ce dimanche 22 février. En effet, le chanteur devait se produire à la Bourse du Travail à Lyon mais a du annuler son concert pour raisons médicales. Bashung renonce également à plusieurs concerts dans le cadre de sa tournée.

On le sait atteint d’un cancer du poumon. Et on le sait aussi déterminé comme pas un pour assurer sur scène. Le producteur de ses spectacles, Garance Productions, ne donne pas de pécision sur la nature du mal qui empêche le chanteur d’aller à la rencontre de son public et se contente de préciser que ces concerts « sont reportés à des dates ultérieures qui seront communiquées très prochainement« .

Bashung devrait être présent lors de la cérémonie des Victoires de la Musique où il est nominé dans 4 catégories.


Résidents de la République, chanson nominée dans la catégorie » Meilleure chanson de l’année ».

Oscars 2009 : Slumdog Millionaire confirme son succès.

Triomphe hier soir pour le film « Slumdog Millionaire » lors de cette trés attendue 81ème cérémonie des Oscars. Le film remporte 8 des 9 catégories dans lequels il était nominé dont le plus convoité celui du meilleur film, mais aussi meilleur réalisateur, meilleur scénario adapté, meilleur montage, meilleure musique. Ce film de Danny Boyle (à qui l’ont doit « Trainspotting », « La Plage » ou encore « Petits meurtres entre amis« , à petit budget a fait un parcours hors normes et avait même failli ne pas être distribué en salles.

L’Oscar du meilleur acteur a été remis quant à lui à Sean Penn qui, 5ans aprés son dernier oscar pour « Mystic River » se voit remettre la statuette une seconde fois pour son rôle d’Harvey Milk, pionier des droits des homosexuels. « Je pense que c’est le moment pour ceux qui ont voté pour l’interdiction du mariage homosexuel (en Californie, ndlr) de s’asseoir et de réfléchir à leur grande honte et à la honte dans les yeux de leurs petits enfants s’ils continuent à se comporter ainsi », a lancé Penn, ovationné. A noter que le film a aussi obtenu l’Oscar du scénario original.

Kate Winslet remporte enfin l’Oscar de la meilleure actrice pour « Liseur » dans lequel elle incarne une ancienne gardienne de camp nazi.

L’Oscar du meilleur second rôle masculin a quant à lui été donné à feu Heath Ledger, à titre posthume donc, pour son rôle du Joker dans « The Dark Knight ».

Penelope Cruz remporte celui du second rôle féminin pour « Vicky Cristina Barcelona » de Woody Allen.

Voilà pour les principaux vainqueurs. On notera également quelques trophées pour Wall E des studios Pixar et « l’Etrange histoire de Benjamin Button » qui n’est reparti qu’avec 3 oscars techniques sur ses 13 nominations.