fbpx

img170/803/magalieje1.jpg

Magalie Vaé a enfin répondu aux rumeurs dont elle faisait l’objet depuis plusieurs mois. Influence avait par ailleurs parlé de ces rumeurs. Nous n’avions pas confirmé mais laissé un doute vu le peu de communication qui circulait autour de la chanteuse. Nous ne pouvions rien confirmer ou démentir vu la mauvaise organisation autour d’elle.

Magalie est donc toujours sous contrat avec son label mais en désaccord sur le choix artistique de sa carrière. Sa maison de disques et elle, ne sont pas d’accord ni sur les choix de ses chansons ni sur la suite à donner à sa carrière. Un droit de réponse que l’artiste a tenu à donner via le magazine people, Public. Un droit de réponse qui est aussi une réponse afin de rassurer ses fans.

Dans ce droit de réponse, la chanteuse s’explique sur cette rumeur de renvoi mais également sur ses problèmes avec un fan, Jean-Michel: « Au sein du magazine Public n° 267, il a été prétendu que je n’aurais plus de contrat avec Universal, ce qui est parfaitement faux. Je suis toujours liée par contrat avec Universal, même si aujourd’hui il existe un désaccord profond entre ma maison de disques et moi-même sur ses choix musicaux des chansons que je souhaite interpréter dans mon prochain album et la suite à donner à ma carrière.
Par ailleurs, je n’ai jamais cherché à récupérer le site internet magalie-vae.com du dénommé Jean-Michel qui se présente comme un fan. Je lui ai simplement demandé aimablement, par l’intermédiaire de ma maison de disques d’abord, et de mon avocate ensuite, de cesser l’utilisation des noms de domaine constitués par mon nom d’artiste ou mon nom patronymique qu’il s’est autorisé à déposer en son nom et sans aucun accord de ma part. Devant son refus manifeste, j’ai été contrainte de saisir la justice en référé et la décision qui a été rendue au début du mois d’août par le président du tribunal de grande instance m’a donné raison.
Contrairement à ce qui est dit dans l’article, ce monsieur ne doit pas abandonner les sites qu’il a créés, il doit simplement cesser d’utiliser mon nom patronymique, mon nom d’artiste ou mon prénom comme nom de domaine dans la mesure où ils constituent des éléments de ma personnalité et que je ne souhaite pas en être dépossédée.
Magalie Vaé
« 

Revenons à la chanteuse qui préparerait donc son nouvel album dont la sortie n’est pas encore fixée. Pour en revenir à son droit de réponse, il est logique de publier ses propos car nous avions laissé Jean-Michel s’exprimer dans les commentaires, Magalie avait donc bien le droit à ce qu’on publie sa version des faits.

%d blogueurs aiment cette page :