fbpx

james-purefoy-picture-1.jpg

Le petit monde des séries est en effervescence. Le Saint, un héros britanique populaire des années 60 et immortalisé par l’acteur d’origine anglaise, Roger Moore (ex-James Bond), va renaître de ses cendres. James Purefoy aura donc la lourde tâche de succéder à Moore. Ce ne sera pas aisé pour Purefoy même si l’acteur peut se vanter d’avoir gagné ses galons de star avec son rôle de Marc-Anthony dans la flamboyante série « Rome« . Le nouveau Simon Templar dit « Le Saint » va avoir droit à un pilote de deux heures, un télé-film réalisé par Barry Levinson (Rain Man) et Tom Fontana (connu pour son travail sur la série OZ). Pour les plus jeunes, «Le Saint» est une sorte de James Bond, né sous la plume de l’écrivain Leslie Charteris dans les années 20.

Souhaitons pour cette nouvelle version du Saint plus de succès que la nouvelle femme bionique. La série qui se voulait être le remake de la célèbre série des années 76 dans laquelle Lindsay Wagner prêtait ses traits à Jaimie Sommers n’a jamais trouvé ses marques et a connu une rapide chute d’audience qui a conduit à son annulation. 

article_thelword.jpg

Pour les fans du drama lesbien, The L Word, il va falloir sortir les mouchoirs. La série arrive à son terme. La chaîne Showtime vient d’annoncer que «The L word» était reconduite pour une sixième et… dernière saison. Un malheur n’arrivant jamais seul, cette ultime saison ne devrait être constituée que de huit épisodes au lieu de la douzaine habituelle. «The L word», qui raconte le quotidien de lesbiennes branchées à Los Angeles, à mi-chemin entre «Friends» et «Sex & the city», est vite devenue une série culte chez les homosexuelles, à l’instar de «Queer as folk» pour le public gay masculin. En France, c’est Canal+ qui diffusera cet été la quatrième saison. Il reste donc encore quelques épisodes à déguster avant que le mot fin ne s’inscrive sur le petit écran.