[advps-slideshow optset="1"]

en-gr--ve.jpg

Le syndicat des producteurs a formulé une nouvelle offre de contrat aux scénaristes de télévision et de cinéma américains, en grève depuis le 5 novembre, mais ces derniers l’ont rejetée et les négociations ont été ajournées à mardi, ont annoncé jeudi les deux parties. Le syndicat des scénaristes de cinéma et télévision, “Writers Guild of America” (WGA) et le syndicat des producteurs, “Alliance of Motion Picture and Television Producers” (AMPTP) négociaient depuis lundi dans le secret pour tenter de trouver une porte de sortie à ce conflit qui menace de paralyser des pans entiers de l’industrie du divertissement aux Etats-Unis. La WGA réclame notamment une augmentation des droits d’auteur sur les nouveaux supports numériques.

Jeudi soir, l’AMPTP a annoncé avoir proposé un nouveau contrat aux négociateurs de la WGA, portant en particulier sur la diffusion de contenu en direct sur l’internet. Pour l’AMPTP, ce contrat équivaut à “130 millions de dollars” de plus par an pour les scénaristes, qui touchent actuellement 1,3 milliard de dollars annuels au total, selon les producteurs. “En réponse, la WGA a demandé du temps pour étudier les propositions. Si nous préférerions continuer les discussions, nous respectons le souhait de la WGA. Nous recommencerons volontiers à négocier mardi”, ajoute l’AMPTP.

Mais la WGA a de son côté affirmé avoir rejeté la nouvelle proposition des producteurs, la comparant à “une braderie massive” et a appelé à poursuivre la mobilisation. “Nous devons continuer à nous battre (…) et faire comprendre que nous n’allons pas nous coucher, que nous n’accepterons pas un mauvais contrat et que nous sommes solidaires”, ont ajouté les responsables du syndicat dans un communiqué. La grève des scénaristes continuent donc et risque une nouvelle fois de compromettre la suite de nos séries favorites qui pourraient bien toutes avoir la plus courte saison de leur vies…