[advps-slideshow optset="1"]

Renaud.jpg
Renaud lors de la conférence de l’OMS en Suisse.

Il est parfois étonnant de retrouver certaines célébrités dans des combats où on ne les attends pas toujours, par exemple le chanteur Renaud a défendu mardi 29 mai 2007 la lutte contre le tabagisme en soutenant le lancement de la journée mondiale sans tabac de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). “Je suis fier et heureux d’avoir arrêté la clope, avec quelques rechutes”, a déclaré d’une voix rauque le chanteur devant la presse à Genève. L’OMS lui a remis le Certificat honorifique, une “distinction pour ses efforts dans la lutte antitabac par son combat personnel et médiatique”. Il faut dire que le chanteur est un grand amateur de clopes.

En costume sombre et petite cravate (On ne peut pas se présenter n’importe comment), Renaud s’est décrit comme un nouvel “ayatollah antitabac”. Il y a environ un an, la lecture du livre Le piège fatal (soutenu par l’OMS – 320 p. Editions Jouvence), qu’il a qualifié de “bombe contre l’industrie du tabac” a convaincu Renaud. Le chanteur rebelle affirme avoir “été manipulé par l’industrie du tabac” qu’il a qualifié “d’industrie criminelle”. “Je suis un esclave et une victime de cette drogue dure”, a-t-il insisté (heureusement qu’il s’en rend compte et tout ça grâce à un livre).

Désormais, l’artiste de 55 ans, qui se décrit comme un “toxicomane luttant contre sa toxicomanie” incite les jeunes à ne plus fumer. “J’essaye de ne plus être sur une photo avec une cigarette au bec”, a-t-il indiqué. En outre, il a récemment écrit une chanson antitabac, “Arrêter la clope”, qu’il a interprétée mardi pour le personnel de l’OMS. Renaud s’est lancé comme défi d’arrêter totalement de fumer d’ici deux ans. “Dans deux ans, je serai un homme libre”, a-t-il lancé à condition de ne faire aucune petite rechute d’ici là.