Maurane : disparition d’une figure emblématique de la chanson francophone

Cette nuit, s’est éteinte l’une des plus belles voix du paysage musical francophone. Maurane. Une femme d’exception, d’une extrême gentillesse, passionnée, passionnante, d’une douceur incroyable et à la voix de velours incomparable. C’est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès de cette grande dame.

Une carrière ponctuée d’immenses succès : son rôle de Marie Jeanne pour Starmania bien sûr, « Toutes les mamas », « Sur un prélude de Bach », ça casse, son duo avec Lara Fabian « Tu es mon autre », son album hommage à Nougaro, « Trop Forte », l’un des derniers succès avant de se retirer durant deux années suite à des problèmes aux cordes vocales.

Le 3 mai dernier, Maurane remontait enfin sur scène, rétablie et annonçait une tournée pour l’année prochaine et un album hommage à Jacques Brel pour cet automne.

L’ensemble du monde musical, et plus encore, fait part de son émoi depuis ce matin sur Twitter, Facebook, en radio… Nous retiendrons l’émouvant témoignage de Lara Fabian, qui était l’une de ses proches amies, laissé ce matin sur les réseaux sociaux.

Ce soir, dès 20h, retrouvez une playlist spéciale sur notre webradio partenaire, « Sun Hit Music » : http://sunhitmusic.radio.fr/

 

Lara Fabian: Une émouvante chanson pour le court-métrage, Cello.

actualité s’emballe pour la star, Lara Fabian, l’artiste, une des plus belle voix au monde, s’apprête à sortir son nouvel opus en anglais, Camouflage.

En attendant, c’est pour le titre, Remember Me, qu’elle fait parler d’elle. Ce titre fait partie de la bande originale du court-métrage, Cello, un petit film de 20 minutes. Le sujet est sérieux, il parle d’un homme âgé souffrant de Sclérose Latérale Amyotrophique.

La chanson qu’interprète la chanteuse est émouvante mais Lara n’en fait pas trop, rendant sa voix ,magique. La chanson est signée par Randy Kerber et Glen Ballard.

Elle a été enregistrée avec l’Orchestre, The Hollywood Studio Orchestra. Le film a pour sa part été écrit et réalisé par Angie Su.

Lara Fabian fait un retour en anglais magnifique…

Maurane est notre invitée sur Influence.

Maurane est une Dame de coeur, une femme d'honneur. Une grande Artiste belge dont la voix nous fait à chaque fois voyager que ce soit sur un disque de reprises ou sur de  nouvelles chansons, Maurane a ce don là. C'est donc un honneur pour l'équipe d'Influence de la recevoir dans le cadre de nos interviews. Maurane nous parle de son nouvel album, Ouvre. Une très belle rencontre dont nous sommes très fiers.

Bonsoir Maurane et bienvenue sur Influence ! Un rendez-vous que nous attendons depuis longtemps à la rédaction ; La sortie de ce nouvel album était une très belle occasion de pouvoir vous recevoir. Parlons-en justement aujourd’hui !
Comment aimeriez-vous décrire ce nouvel album « Ouvre » en quelques mots clés ?

Je dirais « Amour », « Rêve », « Nostalgie », « Passion », ….

 

C’est déjà pas mal !
Sur ce dernier opus, on peut découvrir des collaborations. Bernard Lavilliers et Yseult. Était-ce une évidence de les inviter sur ce projet ?

Ce n’est jamais une évidence, c’est toujours une envie ; on ne sait jamais comment va se comporter la personne devant vous. Avec Yseult, ca été assez immédiat, elle était en studio en même temps que moi, on se faisait écouter nos « trucs » l’une à l’autre. Ensuite c’est venu très naturellement je lui ai proposé de faire un duo et elle m’a répondu « Pourquoi pas ! ». De là je lui ai fait écouter plusieurs chansons et elle a  complètement craqué sur « Apparaitre ». J’ai pu voir son visage  changer, son sourire  qui pétillait à l’écoute de ce titre. Je me suis donc dit » Banko » ! On y va ! C’est aussi simple que ca.
Quant à Bernard, cela faisait quelques temps qu’on avait appris à se connaitre, au début ce fut assez épique. Je crois qu’au début, on avait l’impression l’un comme l’autre qu’on s’estimait pas. On se faisait une petite parano chacun de notre coté. Alors que pas du tout, j’avais même acheté son premier album à l’époque, j’étais allée le voir au Cirque Royal, spectacle que j’avais adoré d’ailleurs. C’est un artiste que j’ai suivi depuis le début de sa carrière. Plus tard lui aussi m’a avoué m’estimer beaucoup. Donc pour en revenir à la collaboration sur cet album, je lui ai envoyé deux chansons : « Ouvre » et « Elle oublie ». Il a adoré les deux, il a mis un temps à choisir mais finalement c’est « Elle Oublie »  qui lui a paru beaucoup plus évidente, il l’a trouvée poignante, de plus il a connu également Annie Girardot  donc c’est un peu le point commun de cette chanson. Il a adoré  l’écriture, la musique, la mélodie, …. Bref toute la chanson.

 

Joli clin d’œil….
C’est plus qu’un clin d’œil, c’est un hommage. Annie était une sacrée artiste. Autant dans le drame que dans le rire. Elle savait tout faire. Bernard et moi nous l’avions rencontré plusieurs fois, on a passé de bons moments avec elle. On s’est rendu compte qu’elle était aussi excessive dans la vie que dans ses films (Sourire Ndlr) Une vraie scorpion(ne), comme moi ! (Rires Ndlr)

 

Sur cet album vous dites être plus impudique, de vous dévoiler un peu plus…
…Non pas impudique,  je ne pense pas être impudique, mais j’ai fait confiance à l’entourage qui m’a persuadée de sortir mes propres chansons et d’en écrire d’autres. Alors qu’avant je les trouvais moins intéressantes que celles qu’on me proposait. Apres on m’a dit que ce n’était pas une question d’écriture.  J’étais flattée, contente  c’est donc comme ca que les deux titres que j’avais écris depuis dix ans  (« dernière cigarette » et « je voudrais tout te dire » Ndlr)  sont sortis de mes placards. Elles étaient bien rangées, en stand by ces deux chansons … Ensuite trois autres titres sont venus se greffer dont un qui à été travaillé avec Christophe Maé.

 

Effectivement un album plus personnel, vous parlez de la relation avec votre fille Lou sur le titre « Je voudrais tout te dire ». Est-il plus facile pour vous de vous exprimer en chanson ?
Non, justement une chanson dure 3 minutes et quelques … Donc résumer tout ce qu’on a pu vivre avec son enfant sur une chanson, ce n’est pas simple du tout. Néanmoins, c’était une réelle envie, je me suis très vite aperçue  dès son plus jeune âge, qu’elle souffrait , elle avait à la fois la faculté d’être très heureuse , très vivante, très rigolote  mais à la fois elle pouvait très vite sombrer  donc étant comme ça moi aussi (petit soupir Ndlr) , j’ai eu l’envie de lui dire « Ne fais pas comme moi, tente de comprendre plus vite que moi que la vie est merveilleuse, et va au delà de tes souffrances , prend tous les petits bonheurs et accroche toi plutôt  a ce qui va et pas l’inverse…. J’avais vraiment envie de lui faire passer ce message là. J’ai tout de même voulu attendre qu’elle soit grande pour lui faire écouter, elle ne l’avait jamais entendu jusqu'à ce que je l’enregistre.

Maurane, vous êtes très présente sur les réseaux sociaux. Est-il facile de gérer tous ces commentaires, demandes, …. ?
Oh oui beaucoup trop présente !
Ah bon, pourquoi ?
Je me suis beaucoup calmée car il y a des fois où il vaut mieux répondre aux imbéciles par le silence. Les insultes, aujourd’hui, je bloque !

Sans parler d’insultes mais en effet, des fois on peut lire des choses très comiques sur votre page Facebook…

Oui il y a des choses plutôt cocasses, comme des nanas qui font leur marché, des personnes qui me demandent l’itinéraire jusqu'à ma prochaine salle de spectacle. J’ai également des personnes qui me demandent « A quelle heure débute le spectacle ? », « Je sais que tu es allée au Maroc, quelle compagnie aérienne me conseilles tu ? ». Je suis à la fois artiste, agence matrimoniale, tour operateur …. Il y a également toutes ces personnes qui vous proposent de gagner beaucoup d’argent, ou mieux, qui vous demandent de l’argent ! Il y a de tout sur les réseaux sociaux, donc il m’est arrivé d’avoir un petit accès de colère …. (Rires Ndlr)

 

  En Belgique, votre nouvel album est sorti deux jours avant la France. C’était un choix ?

Ça me plait beaucoup et en plus la sortie est proche de ma date d’anniversaire ! L’album sort en Belgique avant la France, et oui c’est une petite fierté, une envie… Oui je suis belge, je le revendique, je le dis partout, j’en suis fière ! J’aime les gens chez nous, leur authenticité, leur autodérision … Même si je suis super bien adoptée en France, il ne faut pas cracher dans la soupe ! Ce ne serait pas gentil pour les français.

 Pourrais-je vous demander le petit mot de la fin ?

Vous savez ce que ça va être le petit mot de la fin ? Et bien j’ai déjà FAIM ! Ce n’est pas du tout l’heure de manger mais ce sera mon petit mot de la fin à moi (Rires !!!)

Album disponible sur iTunes : Ouvre – Maurane

Mutine Interview Juin 2014

 

On y arrive (enfin !) Après de nombreux rebondissements, nous publions l'interview que nous avons réalisé de Mutine en juin dernier.

Confidences sur leur actu, leur futur album…toujours d'actualité donc.

Avec nos excuses pour ce retard, on espère que notre échange avec ce duo d'exception vous plaira.

Nous les aimons beaucoup, vous l'aurez compris.

 

Shannen Doherty en interview exceptionnelle sur Influence

Shannen Doherty est l’actrice au caractère bien trempé qu’on connaît pour ses rôles et ses départs précipités des deux séries phares où elle était la vedette: « Beverly Hills 90210 » et « Charmed », deux séries produites par Aaron Spelling. L’actrice se confie pour vous et revient sur son parcours parfois un peu chaotique. Sans langue de bois, l’actrice répond aux questions sur les tensions pendant le tournage de « BH 90210 » et de « Charmed » ainsi que sur ses projets. Un entretien ensorcelant…

 

Bonjour Shannen, le public belge et français vous a découvert dans « B.H 90210 » puis retrouvé dans « Charmed » pourtant vous êtes actrice depuis que vous avez 7/8 ans, quel a été votre parcours ?

 

J’ai tourné dans quelques téléfilms avant de jouer dans une série qui n’a jamais été diffusée en Europe, j’ai ensuite rencontré Michael Landon (Charles Ingalls dans la Petite maison dans la prairie), c’est lui qui m’a réellement donné l’envie de poursuivre ce métier, qui m’a permis de découvrir de nouvelles émotions. Ce fut une belle rencontre.

 

Vous avez joué dans la dernière saison de « La petite maison dans la prairie », cette série culte a compté pour vous dans la suite de votre carrière ou ce fut juste un tournage comme un autre ?

 

Je ne peux pas dire que ça n’a pas compté. Ce fut une année formidable pour moi. J’étais encore une gamine à l’époque mais je savais la chance que j’avais de jouer avec ces acteurs dans cette série. Tout le monde a au moins déjà vu un épisode de cette série et la famille Ingalls a énormément marqué les esprits à la télévision. Je suis arrivée dans la dernière saison mais ce fut extraordinaire de travailler avec Michael Landon. C’est un souvenir important de ma vie d’actrice.

 

Quelques années plus tard vous êtes choisie par Aaron Spelling pour le pilote d’une future série qui deviendra « Beverly Hills 90210 », comment s’est déroulé la rencontre avec un tel producteur ?

 

C’est sa fille Tori Spelling qui lui avait parlé de moi. Elle m’avait vu dans un épisode d’une autre série et elle en avait parlé à son père en lui disant : « C’est elle ta Brenda Walsh ». Aaron m’a contacté et j’ai auditionné pour le rôle que j’ai obtenu. Au moment du pilote, je ne m’attendais pas à un tel engouement pour la série.

 

Je crois d’ailleurs que le pilote n’a pas pulvérisé des records d’audience ?

 

Non effectivement mais les producteurs, la chaîne de diffusion et les financiers pensaient qu’il y avait un potentiel. Il fallait juste remanier un peu l’histoire et la faire évoluer. Ainsi, ils ont introduit dès le premier épisode le personnage de Dylan (NDLR Luke Perry) et à partir de là, nous avons collectionné la une des magazines autant aux USA que dans le monde entier.

 

Je me souviens avoir lu très vite, peut-être après la première saison, une interview de votre partenaire, Jason Priestley (NDLR Brandon Walsh) qui disait déjà que vous alliez quitter la série. Les tensions sont arrivées si vite ?

 

Je pense que vous avez découvert en Europe la première saison alors que nous étions déjà dans le tournage de la seconde et probablement que le tournage était bien avancé dans la saison. Ce n’était pas des tensions à ce moment mais le fait que Brenda comme Brandon, Dylan ou Kelly étaient des personnages qui avaient un énorme succès. Jennie Garth qui jouait Kelly connaîtra après mon départ des moments difficiles avec ce succès.

A l’époque, elle était encore épargnée parce que la presse se focalisait sur Jason, Luke et moi. Je ne pouvais pas faire un geste sans avoir une meute qui se déplaçait avec moi. Tous mes gestes étaient surveillés. Si je sortais en boîte ou si je me rendais chez des amis, j’étais certaine que la presse en parlerait le lendemain. Petit à petit, ce fut douloureux pour moi. J’ai alors et je le reconnais péter un plomb. Le succès ne m’était pas monté à la tête mais m’étouffait. Alors que je n’avais rien demandé à personne, je me retrouvais être « La petite fiancée idéale des américains » avant de devenir celle qu’on allait autant haïr. En fait c’est Brenda que les gens détestait…Dès la seconde saison, la pression d’un tel succès me faisait peur et je n’étais pas prête à vivre cela. J’avais donc dis que je quitterais la série mais je suis encore restée deux ans.
 

Pourtant Brenda n’était pas la garce de service de la série, c’était une brave fille qui évolue à Beverly Hills, je n’ai jamais compris la haine dont le personnage a été victime et vous Shannen ?

 

(elle marque une pause) : C’est difficile à comprendre parce que effectivement Brenda n’était pas le JR de Beverly Hills, il n’y avait pas de personnage machiavélique dans la série. Je crois que petit à petit, la presse à scandale s’est nourrie de ce que je lui offrais sur un plateau d’argent. On a évidemment parlé de mes sorties, de mes ruptures, de mes colères mais jamais on ne s’est intéressé à ce que je vivais au fond. C’était douloureux pour moi de vivre ce succès. Je dois beaucoup à Brenda Walsh mais pas que du bonheur. Ensuite, je tournais avec les deux garçons qui étaient les plus populaires du moment, les plus attractifs pour le public féminin, Jason jouait mon frère et Luke mon petit ami, nous avions donc beaucoup de scènes ensemble et au fur et à mesure des tournages, une certaine complicité est apparue. Certaines fans ont alors ressenti de la jalousie et Brenda a même eu droit à son anti fan-club. Je souffrais évidemment, ce n’est pas amusant pour une actrice de vivre une telle situation. Le cauchemar continuait sur le plateau où donner vie à Brenda m’était devenu insupportable et mes relations avec mes autres partenaires se sont dégradées. Finalement, personne ne m’a soutenu et d’un commun accord, j’ai quitté la série.

 

La série a donc continué sans vous mais à aussi année après année perdu en audience, pour une actrice ça doit faire plaisir de se dire que finalement votre présence dans la série était peut-être aussi ce qui en faisait son succès ?

 

C’est en ensemble de choses qui fait je crois le succès d’une série. Il y avait une alchimie entre les personnages qu’on s’apprécie ou non dans nos vies privées. Dans la série, on formait un groupe d’amis. Peut-être que le départ de Brenda aura provoqué une cassure dans l’unité du groupe. Les producteurs n’ont d’ailleurs jamais voulu remplacer Brenda, Tiffani Amber Thiessen qui est arrivée pour me remplacer, a joué un personnage complètement différent, elle est devenue la méchante de la série. Aaron m’a demandé à plusieurs reprises de reprendre ma place y compris pour quelques épisodes où même pour le dernier épisode afin de montrer aux fans ce que devenait Brenda mais la page était tournée pour moi et je ne pouvais plus être Brenda. 

 

Vous n’avez jamais eu des regrets sur cette époque de votre vie ? Ces 4 années de folie dans BH 90210 ?

 

Avec le recul oui pas sur le moment même. Quand j’ai quitté la série et le personnage, j’étais heureuse mais je pensais que la presse me laisserait tranquille. Malheureusement comme j’avais été 4 ans dans la série, je suis restée malgré moi liée à la série.

La presse continuait à me suivre, à m’épier. Moins qu’auparavant mais je restais dans leur ligne de mire. J’ai regretté  de ne pas revenir pour un épisode. J’aurais aimé que Brenda revienne pour qu’on sache ce qu’elle était devenue et les changements dans sa vie et puis je me suis dis « faut jamais avoir de regrets ».

 

Vous avez connu aussi le succès avec une autre série « Charmed » ?

 

Oui, pourtant je ne voulais plus tourner dans une série, les années BH  m’avaient refroidies. Pourtant lorsque Aaron Spelling m’a contacté pour me proposer un rôle j’ai accepté de lire le scénario et j’ai trouvé l’idée originale. Nous avons enregistré le pilote et puis l’aventure s’est mise en place.

 

3 ans avec le personnage de Prue et à nouveau un départ fracassant ?

 

Vous savez, c’est les médias qui font d’un tel départ toute une histoire. Je ne m’amusais plus pendant les tournages. Je ressentais certaines jalousies et de mauvaises ondes. A ce moment là, ça ne sert à rien de lutter, de se battre si ce n’est pour provoquer des scènes et des bagarres. J’avais connu ça avec BH alors lorsque j’ai vu que l’ambiance ne m’était plus favorable, je suis partie à temps.
 

Votre départ est dû à votre mésentente avec Alyssa Milano ?

 

Nos relations se sont dégradées petit à petit mais n’attendez pas de moi que je dise du mal d’une de mes collègues, ce n’est pas mon genre. Je ne tire pas sur les gens, je ne veux blesser personne. On a vite fait de me salir mais je ne tiens pas à rentrer dans ce genre de polémique.

 

Ces différents départs, votre soi disant Bad attitude sur les tournages n’ont pas donné de vous une image facile à gérer ?

 

Exact. Tout ce qui a été raconté à bien souvent été déformé et ne m’a pas rendu service. Cependant, des personnes m’ont fait confiance et proposer des tournages qui se sont très bien passés. Je ne suis pas aussi méchante qu’on le dit.

 

Votre vie privée aussi a fait la une des journaux ?

 

Oui, je n’ai pas toujours choisi les bons maris et pourtant je croyais les avoir trouvé. Je ne me suis pas marié sur des coups de tête mais parce que j’aimais l’homme avec qui je me mariais. Je suis devenue méfiante aujourd’hui. Il n’est jamais trop tard.

  

Vous avez accepté de reprendre votre personnage de Brenda dans le spin-off «  90210 » Pourquoi ?

 

C’était le bon moment…L’idée de reprendre la série m’a paru un défi intéressant et puis lorsque les producteurs m’ont proposé de reprendre le rôle je me suis dit, c’est l’occasion de donner enfin des nouvelles de Brenda aux fans. C’était aussi un clin d’œil et puis ça m’a fait plaisir de revenir.

 

Tout s’est bien passé avec votre ancienne partenaire Jennie Garth ?

 

Bien sur. Les médias attendaient qu’on se saute à la gorge…Ca n’a pas été le cas. Elle devait probablement être aussi angoissée que moi et nos retrouvailles se sont bien passées. Les tournages où nous sommes ensemble aussi.

 

Tori Spelling aurait renoncé à apparaître avec vous ?

 

Peut-être. Je crois qu’à la base, son refus de reprendre son rôle était une question financière. On lui proposait moins qu’à Jennie et à moi. Je comprends donc tout à fait son refus et si pour la faire revenir il fallait que Brenda ne soit pas dans les alentours, c’est fait donc elle va pouvoir jouer dans la série.

 

Votre contrat pour la 1ère saison est terminé, allez-vous revenir dans la suite ?

 

Si j’ai le temps oui. J’ai pris plaisir à retrouver Brenda donc si je peux revenir dans quelques épisodes de la saison 2, oui pourquoi pas.

 

Votre mot de la fin sur Influence ?

 

J’ai été ravie de faire cette interview et j’espère vous retrouver très vite à la télévision française.

 

Best Of Interviews sur Influence: Felicity Huffman (Desperate Housewives)

5042327

 

Elle joue Lynette Scavo depuis le début de l’aventure des Desperate Housewives. Aujourd’hui, Felicity Huffman est notre invitée sur Influence et nous la remercions pour nous avoir accordé un peu de son temps. L’actrice se confie sur ses doutes pour l’après Desperate, sur le tournage de la série, ses projets…

 

marciafelicitymarciacrossfelicityhuffman387461012801024

 

 

I. Vous tournez la dernière saison de Desperate Housewives, est-ce difficile pour vous?

 

Oui évidemment, je n’aurais pas dit non pour une saison supplémentaire comme ça avait été envisagé. Je suis consciente qu’une série doit avoir une fin, c’est le moment pour nous de tirer notre révérence et d’essayer que ce soit le plus intense possible.

 

I. Vous avez conscience que la série était de plus en plus critiquée? Boudée par les fans aux USA?

 

Je sais que les gens ont pu être déçu, je comprends mais vous savez quand je suis chez moi il ne m’arrive pas tous les jours quelquechose à raconter. Si il se passait dans tous les épisodes des choses incroyables ce serait vite invraisemblable et on a toujours voulu une touche de réalisme dans la série.

 

I. Vous vous attendiez à la fin de la série?

 

Non, nous avions en option une saison 9, il y avait des rumeurs mais rien d’officiel et puis j’ai reçu un e-mail de Marcia Cross. Elle m’annonçait la décision. J’étais sous le choc et j’ai pleuré.

 

I. L’avenir vous inquiète?

 

Oui, je suis une actrice et il n’est pas facile à Hollywood de travailler quand vous avez 50 ans. On vous propose peu de rôles fascinants. Nous avons eu beaucoup de chance avec Desperate Housewives. Après un tel succès, il n’est pas facile de retrouver autre chose, les professionnels ont peur de vous confier quelquechose d’autre. La vie est faite de surprise, on verra ce que je vais faire après le dernier jour de tournage.

 

I. Vous avez bien des projets?

 

En fait et bien avant de savoir que la série allait être annulée par ABC, je travaillais sur deux projets de séries mais en qualité de productrice. Une est pour la TNT et l’autre, je la développe avec mon mari, William (NDR: H.Macy). Je ne peux pas vous en dire plus. Il faudra attendre.

 

newsart5862

 

I. Dans l’ultime saison de Desperate Housewives, le couple Lynette/Tom vole en éclat. Vous aimez cette storyline?

 

Pour une actrice jouer de nouvelles situations ça ne peut qu’être du bonheur. Leur couple était le plus normal de la série, presque intouchable. Marc Cherry (NDR: le créateur) avait déjà voulu séparer le couple lors de la saison 2 mais la réaction des gens avait stoppé net son envie. Cette fois, pour la dernière saison il s’est décidé à les séparer. C’est un changement nécessaire pour Lynette. Elle va devoir s’adapter au changement.

 

news66864

 

I. Que pensez-vous de Vanessa Williams, arrivée à la 7ème saison?

 

C’est une fabuleuse actrice.Vous savez, elle sait tout sur tout. Vous pouvez lui poser n’importe quelle question et elle y répondra. C’est la raison pour laquelle je lui ai donné un petit surnom: Google.

 

I. Pensez-vous que nous reverrons d’anciens personnages pour cette ultime saison?

 

J’en ai bien l’impression. Qui? je ne peux pas vous le dire car je ne sais pas. Nous avons déjà revu Danielle, la fille de Bree. Je suppose qu’on reverra d’anciens personnages comme Orson ou Julie, la fille de Susan Delfino.

 

266172

 

I. Nicolette Sheridan?

 

Son personnage est mort et je ne crois pas que Nicolette serait d’accord de revenir juste pour faire coucou. Elle pourrait apparaître en flash-back. Tout est possible vous savez mais je pense qu’il ne faut pas trop y croire. Eddie repose en paix.

 

I. Comment est Marc Cherry?

 

C’est un véritable nounours. Il a toujours un mot pour faire rire, pour nous détendre. Il sait comment nous mettre à l’aise. Il veut qu’on donne le meilleur de nous dans chaque scène et il a raison.

 

I. Il paraît que vous n’aviez pas passé le casting pour être Lynette?

 

Oui je suis venue pour être Bree. Je m’étais préparée comme si j’étais le personnage. J’étais persuadée que j’allais être la parfaite Bree Van de Kamp mais avant de passer le casting, j’ai mangé un truc et j’ai dû avoir des miettes sur mon chemisier car non seulement je n’ai pas été choisie pour être Bree mais bien pour devenir Lynette Scavo.

 

I. Dans la saison 7, vous jouez avec Larry Hagman, le fameux JR Ewing de Dallas, comment s’est déroulé le tournage avec lui?

 

C’est un homme charmant, amusant et très professionnel. On tournait parfois 16h et il ne s’est jamais plaint. Il essayait de faire rire et de s’amuser. Un acteur vraiment fantastique.

 

news67381

 

I. La presse a souvent parlé de rivalités entre vous toutes? Vous confirmez?

 

La presse aimerait qu’on se crêpe le chignion à tout bout de champ. Nous ne pourrions pas tourner aussi longtemps si on ne s’entendait pas. Biensur qu’il y a parfois des tensions comme il y en a sur tous les plateaux de tournage et c’est normal. Parfois il y a des jours avec et des jours sans aussi. On n’est pas toujours de bonne humeur. Mais nous formons une vraie famille. On ne passe pas son temps à se jalouser, à se haïr. On s’aime réellement et nous quitter sera très dur. 

 

I. 4 personnages féminins principaux, ce n’est pas toujours évident pour que vous soyez toutes à l’honneur dans les épisodes?

 

Chacune est indispensable au bon fonctionnement de la série. Elles sont différentes mais chacune apporte sa touche personnelle. Ce sont des amies.Elles ont toutes quelquechose à vivre à un moment ou à un autre donc non, on ne se jalouse pas. Réellement pas!

 

I. Cette amitié a toujours été importante dans la série, seront-elles réunies pour l’ultime épisode?

 

C’est leur force d’être toujours toutes les 4. OUi j’espère qu’elles termineront  ensemble la série ainsi la boucle sera bouclée. Attention, je ne dis pas qu’il faut exclure le personnage de Vanessa (NDR: Williams). Ce qu’elle fait est de l’excellent boulot mais c’est vrai que nous avons débuté la série avec Marcia, Eva et Teri. Il serait logique qu’elles soient ensemble pour dire aurevoir.

 

felicity6

 

Merci à Felicity Huffman. Nos amis belges peuvent retrouver la saison 7 actuellement sur RTL TVI tous les dimanches. En france, M6 a terminé la diffusion.