[advps-slideshow optset="1"]

Des humouristes comme ce jeune trentenaire, nous voudrions en voir tous les jours.

Alex Ramires offre avec son one man show, une prestation à l’humour ravageur et diablement efficace. Le ton est donné dès les premières minutes, l’humouriste nous parlera de lui, de son homosexualité assumée, ni trop pédé ni trop beauf, « entre les deux ». Se posent alors les questions de la « classification » ou comment ne pas rentrer dans des cases trop étriquées que la société s’acharne à nous imposer. Au travers d’un sketch terriblement bien ficelé, nous réalisons à quel point il est censé être de bon ton d’être « dans les cases », et comment l’éviter.

Viennent ensuite de nombreux sujets tour à tour cyniques, émouvants (souvent), drôles (toujours), et surtout, surtout, JAMAIS VULGAIRES. Et dieu que cela fait du bien. De la salle de sport, à l’annonce (ô combien jubilatoire) à ses parents, au criant de vérité passage sur les relations avec nos « fameux couples de jeunes parents parfaits », tout y passe avec une énergie folle et une justesse imparable.

La finesse d’écriture et la performance d’acteur font de ce spectacle un pur moment de bonheur, véritable claque au quotidien, oscillant entre légèreté, références subtiles (on citera ça et là Cyrano de Bergerac savamment distillé au détour d’un sketch, Lucrèce Borgia…) et parfois une pointe d’émotion, apparue sans crier gare et vous saisissant sans retenue.

Une véritable dose de bonne humeur qui vous poursuit des jours durant servi par un jeune comédien au talent indéniable et à qui l’on souhaite un vif succès et une belle carrière.

Foncez le voir jusqu’au 29 décembre à la Comédie de Paris (Paris 9eme).

Et pour celles et ceux qui ne le connaissent pas…découvrez ses fameuses reprises « videos low cost », un must bourré d’humour décalé et plein de peps.