[advps-slideshow optset="1"]

Les rencontres d’Influence: Kévin Riley, un jeune artiste qui veut toucher son rêve du bout des doigts.

 

 

Comme vous le savez, sur Influence, nous allons à la rencontre de tous les artistes, confirmés ou pas. Nous aimons découvrir, partager, écouter ou visiter d'autres univers musicaux…Kevin Riley, est un jeune artiste qui rêve de toucher son étoile. C'est un bosseur pas un rêveur! C'est un jeune homme qui croit en ses possibilités et qui voudrait se lancer dans la chanson.

 

Après plusieurs reprises dont quelques titres de Mylène Farmer (un exploit quand on sait comme il est difficile de reprendre des chansons de la star française), Kévin espère pouvoir enregistrer un premier single inédit. Il a déposé son projet sur le site Kiss Kiss Bank Bank.

 

Influence est parti à sa rencontre pour en savoir davantage sur son univers musical mais également sur ses motivations…Rencontre avec un jeune homme qui se bat pour atteindre ses objectifs.

 

 

 

Dis-moi pourquoi as-tu tellement envie de faire partie du showbizz?
Tout simplement car la musique et le cinéma sont mes passions et une partie de ma vie et je n'aime pas vivre à moitié…
 
Quand as-tu commencé à chanter?
J'ai commencé à chanter depuis tout petit, j'avais 11- 12 ans je m'amusais à danser, chanter créer des petites mises en scène c'était plus "enfantin" qu'autre chose mais ça me procurais un plaisir intense. Pendant que les copains-copines allaient jouer au foot ect.. et bien moi j'avais un petit micro où je m'amusais comme un petit fou dans ma chambre à m'imaginer plein de petit spectacles. Sinon je me suis dévoilé sur internet vers 2011.
 
Pourquoi des reprises et comment les choisis-tu?
Et bien parce que tout simplement ça m'aide à me faire découvrir "vocalement" en attendant d'avoir dans un avenir proche mon 1er single et donc une touche encore plus personnelle. Je vais vraiment au feeling concernant le choix des chansons, je ne suis pas dans l'air du temps niveau musique, je peux reprendre des choses qui ont 30 ans comme des musiques de maintenant. Je reprends des  musiques où les textes me touchent, car oui je me considère avant tout comme un chanteur à textes, les textes me font du bien et me vident l'esprit. 
 
Tu as déjà tenté de faire partie d'une émission télé-crochet?
Et bien non, mais j'avais déjà été contacté par Shine France (Production qui produit le programme "The Voice") pour un projet à l'étranger mais ce projet est tombé à l'eau et donc n'a pas eu lieu. Autrement je n'ai jamais vraiment adhéré au télé-crochet.
 
As-tu envie d'écrire tes propres compositions ou tu préfères laisser cela à d'autres?
Je suis pour l'instant Auteur-Interprète, et je recherche à mêler mon univers avec un autre qui soit similaire et différent à la fois donc oui je préfère pour l'instant laisser cela à un compositeur, mais j’espère par la suite en grandissant dans ce milieu composer ou être co-compositeur au moins. 
 
Quels thèmes aimes-tu aborder?
J'aime aborder les thèmes de l'amour, de la liberté ainsi que la tolérance, mais il y a bien sur des thèmes un peu sombre comme la mort, le mal être… Je suis jeune vous allez me dire mais c'est quelque chose qui m'obsède comme beaucoup d'entre nous je pense…Mais je suis en vie alors en avant la vie (rire).
 
 
Tu es un artiste qui grandit au jour le jour, ça fait quoi de se rendre compte qu'on est soutenu, qu'on est suivi par des gens?
C'est un plaisir qui est indescriptible, un honneur, c'est ce qui me motive et me donne du boost au quotidien.
 
Internet c'est réellement un moyen de communication important pour un artiste?
Ah ça oui oui et oui , c'est un moyen de communication et de promotion très important pour les artistes. A l'heure où les ventes de disques sont très difficiles c'est important d’être sur les réseaux sociaux surtout pour les jeunes artistes comme moi.
 
Si tu pouvais faire un duo avec un(e) artiste qui choisirais-tu et pourquoi?
Hmmm… J'aime beaucoup Christine and The Queens ainsi que Yseult. Leurs univers se rapprochent un peu du mien. 
 
Ta famille te soutient dans ton choix de faire un jour carrière dans la musique?
Oui ma famille me soutient énormément. Mais il faut beaucoup travailler pour y arriver et il ne faut surtout rien lâcher. 
 
Et si malgré tout ton travail, ça ne marchait pas, est-ce que tu y penses parfois?
Oui parfois j'y pense mais j'ai ce truc au fond de moi qui me dit de rien lâcher, c'est une sensation étrange je ne sais pas comment t'expliquer car il faut le vivre. Je vais te dire je suis entre la musique et mes boulots de vendeurs car… il faut vivre à côté de ses rêves quand c'est les débuts, mais je te laisse deviner ou je me sens le mieux. 
 
As-tu déjà eu des échos par des professionnels?
Bien sur ! C'est ce qui d'ailleurs m'a grandement motivé , c'était en 2011 quand je me suis dévoilé sur internet j'avais demandé des conseils à des musiciens, des gens du milieu et ils étaient très positifs me concernant. 
 
As-tu des maquettes? où peuvent t'écouter les professionnels et les autres aussi d'ailleurs? 
Mes maquettes se sont mes reprises pour l'instant. J'ai la chance d'avoir un home studio de qualité qui me permet de faire de jolies prises de voix et des interprétations "écoutable" donc ça m'aide énormément pour me faire découvrir vocalement. Sinon les pro peuvent me découvrir en long et en large sur ma chaîne YouTube : https://www.youtube.com/user/KevinRileySings​ . Comme je le dis si souvent, c'est ma vitrine
 
Tes projets ?
J'ai pour projet cette année de sortir mon 1er single et j'ai aussi été contacté pour faire de la figuration pour un téléfilm… Mais j'en ai déjà trop dit et je n'aime pas parler quand c'est pas fait alors on verra bien ! Le domaine du cinéma m’intéresse grandement aussi. 🙂
 
Tu as le mot de la fin sur Influence.
Tout d'abord un grand merci à toutes les personnes qui me soutiennent au quotidien, à ceux qui croient en moi musicalement.  Je remercie aussi Influence, Influence qui est le premier site internet à s’intéresser à moi et ça… ça s'oublie pas. 

GOUTEZ LE DELICIEUX FROOT DE MARINA AND THE DIAMONDS

 

 

5 ans déjà que nous avons découvert la formation emmenée par Marina LAMBRINI DIAMANDIS avec leur premier album grandiose THE FAMILY JEWELS.

5 ans que le groupe est devenu une référence pop Outre Manche.

Le succès limité du second album ELECTRA HEART en 2012 ( malgré une qualité musicale indéniable et une flopée de singles) a poussé le groupe a se remettre plus rapidement au travail, car oui Marina est une perfectionniste.

ELECTRA HEART est apparu trop ambitieux, trop pointu.

FROOT revient donc à ce qui a fait le succès de THE FAMILY JEWELS , avec en plus un côté fragile et torturé sur des titres moins uptempo.

Le 10 octobre dernier, FROOT le premier extrait de l’opus était dévoilé, puis en novembre le tracklisting de l’album ; la chanteuse indiquant que chaque personne qui pré commanderait l’album se verrait recevoir chaque mois un titre.

La promesse faite aux fans a été tenue puisque depuis les titres HAPPY, IMMORTAL et I’M A RUIN ont été dévoilés, l’album étant prévu de sortie le 3 avril ; les titres GOLD et FORGET suivront.

Une stratégie payante déjà utilisée par Madonna.

 

MARINA AND THE DIAMONDS partira également en tournée à travers les Etats-Unis, le Brésil et le Canada afin de défendre l’album sur scène entre Mars et Juin pour commencer.

Musicalement parlant cet album s’inscrit dans la lignée de ce qu’a pu produire le groupe jusqu’alors.
Aucune révolution donc, mais une continuité dans la Pop grandiose qui a fait leur succès.

Nul doute que FROOT se dégustera avec ravissement aux premiers beaux jours du Printemps. 

JAM & SPOON, Un Best Of Anniversary Edition, pour revivre leurs tubes techno trance des années 90.

 

 

JAM & SPOON est un duo phare de producteurs/remixeurs/artistes Dance-Electro des années 90 composé de Rolf ELLMER alias Jam El Mar et de Markus LOFFEL alias Mark Spoon disparu en 2006 ; ils étaient accompagnés pour la majorité des titres chantés par la sublime Plavka LONICH.

 

Une belle aventure qui commença en 1992 avec la parution de leur premier single Stella au sample du tube Go de MOBY, 1993 voit paraître en bacs leur plus gros succès Right In The Night, suivi en 1994 du titre Find me (Odyssey to Anyoona), puis en 1995 du hit Angel

 

Le duo remixait dès 1989 les plus grands artistes de la Dance et de la Pop-Rock Technotronic, Moby, Dance 2 Trance, Enigma, FGTH, Pet Shop Boys, New Order, Simple Minds, Queen…

 

JAM & SPOON fut une marque de qualité durant près de 14 années de carrière.

 

Outre leurs tubes les plus connus, sur le best of on retrouve une pléiade de remixes passés ou actuels dont la version 2015 de Find me qui marche déjà fort bien dans les charts Dance Allemands.

 

Un petit coup de cœur le titre Cynical heart en collaboration avec Jim KERR le frontman de Simple Minds, un titre qui prouve par ailleurs l’étendue de l’art du duo qui pouvait aussi bien produire des morceaux très Dance, des titres planants qui avoisinaient les 15 minutes, des titres avec des notes de Flamenco ( Kaleidoscope Skies) ou des titres Pop Rock.

 

Une belle surprise pour les fans de musiques électroniques et qui se décline en trois cds pour près de 3 heures de bonheurs sonores.

BRISTOL, Le nouveau projet musical de Marc COLLIN, le producteur du projet NOUVELLE VAGUE.

 

Alors que le projet Nouvelle Vague se penchait avec délice sur les standards des années 80, spécialement sur les classiques de la New Wave revisités façon Lounge Bossa Nova, le résultat est sans appel, succès mondial, en 10 ans, plus de 600 concerts à travers le monde, et près d’un million de disques vendus en 4 albums.

 

Le nouveau projet de Marc COLLIN se focalise sur la décennie suivante à savoir les années 90 et sur une ville en particulier Bristol et un courant musical important le Trip Hop.

 

Le 1er album de BRISTOL rend hommage aux grands artistes du genre, MASSIVE ATTACK ( Safe from harm) , TRICKY ( Overcome) , MORCHEEBA( Moog island) , mais aussi HOOVERPHONIC ( Mad about you) ou l’excellent 6 Underground de SNEAKER PIMPS et même BJORK (all is full of love).

 

BRISTOL revisite avec merveille ces petits trésors à la façon des années 60, comme si ces titres auraient fait partie de bandes originales de films ou comme s’ils avaient été crées pour être des singles Pop.

 

Le premier single a en être extrait sera WOMAN le 2 Mars, le tube de Neneh Cherry revu et corrigé à la façon Sixties, le titre trouve une nouvelle jeunesse, et ce qui est beau, c’est que l’on a l’impression de découvrir une version originale.

 

BRISTOL est un projet ambitieux et déjà voué au succès, sa date de sortie est portée au 23 Mars 2015.

 

Marc COLLIN a choisi de jeunes artistes afin de redonner vie à ces titres célèbres sous ses nouveaux arrangements :

Jim Bauer, Martin Rahin, Clara Luciani, Dawn nés dans les années 90 et vivant à Paris ainsi que l’anglaise Prudence Fontaine.

 

L’album sera accompagné d’un documentaire, d’une exposition et d’un show.

 

Le projet sera en show case à Paris le 16 avril prochain au SILENCIO et en concert le 29 Avril au CAFE DE LA DANSE.

 

MILKY CHANCE en concert au CASINO DE PARIS, Nous y étions.

Photo: Steph musicnation

 

C’est le Jeudi 19 Février 2015 que le groupe Allemand a décidé de poser ses valises le temps d’un concert au Casino de Paris.

 

Photo: Steph musicnation

 

En guise d’amuse bouches, une jolie découverte Indie Pop le groupe KAFKA TAMURA dont le premier single sortira à la fin du mois et l’album cet été.

Une première partie réussie dont on a envie de suivre le parcours à l’avenir.

 

Photo: Steph musicnation

 

Place à MILKY CHANCE, le public relativement jeune est survolté ; et dès le début de leur prestation le groupe apparaît comme un ovni.

Prenez Robin SCHULZ, Kurt COBAIN, et SANTANA, à priori aucun point en commun, et bien MILKY CHANCE réussit ce judicieux mélange.

 

Musicalement il n’y a rien à redire, le groupe assure et on sent les musiciens passionnés, là où on peut émettre une première critique c’est vocalement, Clemens REHBEIN le chanteur possède une voix particulière en live assez nasillarde et les titres au lieu d’être chantés comme sur l’album sadnecessary sont quasiment hurlés…

 

Il y a une très grosse différence entre le rendu album/live, sadnecessary apparaît comme un album calme, zen, décontractant , alors que pendant la prestation scénique vous fermiez les yeux vous vous croyiez dans un club à Ibiza ou à Berlin, pour les personnes charmées par l’opus le rendu pouvait être plus que surprenant et inattendu.

 

Maintenant forcé de reconnaître que c’était un vrai show sur scène et dans la salle ( le jeu de lumières sur scène était vraiment magnifique), le public scandait les titres avec plaisir et les spectateurs dansaient aussi bien en fosse qu’aux balcons.

 

Aimant cette reformulation très Dance et n’ayant pas écouté l’album depuis un moment, je n’ai pas été choqué outre mesure, en revanche, après une nouvelle écoute c’est sûr qu’il y a deux poids deux mesures, et on a le sentiment que le groupe finalement se cherche et on se demande ce que sera l’avenir, du rock, de la pop, de la dance…

 

Je terminerais en disant que ce qui était marquant également c’était la remarquable froideur du groupe, un bonjour un au revoir mais entre rien du tout, aucun mot pour leur audience, c’est assez surprenant de la part d’un groupe assez neuf dans le milieu de venir jouer et de repartir comme si de rien n’était.

 

En résumé en conclusion, un bon concert pour sortir danser mais une douche froide pour les accros du style de l’album.

 

Photo: Steph musicnation