[advps-slideshow optset="1"]

Le retour de Kelly Clarkson.

 

Alors qu'elle a du interrompre la promotion de son précédent opus, Wrapped in Red, pour cause de grossesse. Kelly Clarkson revient en force et en forme avec un nouveau single, Heartbeat Song.

 

Un titre qui lance ainsi la sortie d'un nouvel album, Piece By Piece, attendu pour le 03 mars 2015. Kelly reviendra-t-elle au sommet des charts?

Gilbert Montagné reprend la chanson des Bronzés font du ski sur l’album hommage à Pierre Bachelet.

Pochette Nous l'avons tant aimé hommage à Pierre Bachelet - DR

 

Le 23 mars 2015, vous pourrez découvrir l'album hommage à Pierre Bachelet. Ce sont ses amis artistes qui lui font ce cadeau posthume.

 

Didier Barbelivien, Amaury Vassili, Patrick Sébastien, Gérard Lenormand, Gilbert Montagné, Philippe Lavil, Enrico Macias, Dave, et Chico And The Gypsies reprennent ses chansons. La réalisation a été confiée à Quentin Bachelet, le fils du défunt artiste.

 

Il y a déjà 10 ans que Pierre Bachelet nous quittait.

 

Après avoir découvert la version du titre, Marionnettiste, de Gérard Lenorman, c'est un nouvel extrait qu'on nous dévoile. Gilbert Montagné reprend, Just Because Of You, qui était la BO du film, Les Bronzés font du ski.

Les rencontres d’Influence : Bas Les Masques pour Melany

 

Sur Influence on aime aller à la rencontre de nouveaux talents, et c’est à nouveau chose faite ! Aujourd’hui nous avons le plaisir d’accueillir Melany. Une slameuse ! Le 5 janvier dernier, le premier EP vit le jour, un premier élan dans ce monde avec 5 titres originaux que nous avons dévoré de plaisir. Entre mélodies envoutantes et textes sensibles, vous pourrez découvrir une voix sincère et harmonieuse.

 

Cette jeune lyonnaise n’est pas une amatrice mais bel et bien une pro de la langue française, en effet avec en poche une maitrise en grammaire et en stylistique, on aurait presque peur de rédiger cet article et d’y laisser une faute de syntaxe. Mais ce n’est pas l’envie de donner des leçons qui va l’épanouir, bien au contraire car elle a abandonné l’idée de devenir professeur pur se tourner dans l’écriture de ses propres « slams ». 

 

 

Bonjour et bienvenue sur Influence!
Bas les masques! Mais qui est Melany? Pourrais-tu te présenter à nos internautes?

Qui suis-je ? Bonne question. Pas facile d’y répondre en quelques mots. Je pense que je suis avant tout une personne entière et passionnée. Passionnée par les mots, par les gens, par la vie ! Une femme qui a des choses à dire. J’ai commencé à écrire mes premiers textes et poèmes sur les bancs de l’école, mais ce n’est que depuis une dizaine d’années que ce besoin viscéral de coucher des mots sur papier m’a rattrapé. Aujourd’hui, auteure et interprète de mes propres textes, je souhaite vous embarquer dans mon univers.

Le slam comme façon de s'exprimer, de chanter, pourquoi?

Parce qu’avant d’être un besoin de chanter, le choix du slam est surtout révélateur d’un besoin de dire, de parler. J’y ai vu d’emblée un moyen d’expression, de transmission pour mes textes. Je revendique cette forme particulière du texte : ni chanté, ni joué, ni récité ! Après, que l’on choisisse de parler de spoken word, de slam, ça n’a pas une grande importance pour moi. Je ne ressens pas le besoin de mettre une étiquette sur ce que je fais. Je le fais, ainsi et c’est tout ! J’aime les mots qui claquent ! Le slam est selon moi un moyen artistique efficace pour livrer des messages, j’aime cette belle harmonie entre les mots et la musique.

 

 

Dans le paysage musical actuel et notoire, on pense souvent à Grand Corps Malade. Est-ce une référence et une influence pour toi? 

Bien sûr ! C’est un artiste qui a un immense talent. J’ai eu le plaisir de le voir à de nombreuses occasions sur scène. A chaque fois, la magie opère ! Je l’ai découvert en 2006 avec ses Voyages en train, et là ça été le déclic ! Ne me demandez pas pourquoi, mais à cet instant précis, le slam s’est imposé à moi telle une évidence. C’est ainsi que j’allais transmettre mes messages.

En tant que femme, est-ce facile de se faire une place dans ce monde qui est souvent occupé par des hommes? (Slameurs) 

Je pense que tous les amoureux des mots ont leur place dans ce monde. Selon moi, c’est plus une question de sensibilité que de sexe (homme ou femme). Et puis, pour moi qui aime casser les codes, c’est assez jubilatoire d’arriver sur un terrain où l’on ne m’attend pas forcément.

Pourrais-tu nous présenter ton disque? 

Sorti le 5 janvier, Bas les Masques est non seulement mon premier EP, mais surtout une première étape dans mon projet. L’envie de confronter mes textes à un public était devenue trop forte pour que je ne l’écoute pas. Il arrive un moment où cette phase devient primordiale pour un artiste, cette mise à nu est à la fois excitante et effrayante. Dans Bas les Masques, je livre l’essence-même de ma création : des textes forts, sans fioritures et sans faux-semblants. J’ai souhaité donner à ce premier EP, bien plus qu’une voix et des mots, une âme. Il ne m’a pas été facile de choisir parmi mes textes les quatre titres que j’allais offrir en premier au public. Mon choix s’est finalement arrêté sur Bas les Masques, titre éponyme qui ouvre l’album et dans lequel je scelle avec le public un pacte d’authenticité et de transparence, Les Présents du Passé, Burn Out et Par Amour. Le titre Les Présents du Passé est un arrêt sur images, un voyage dans notre propre vécu : à chacun de se laisser happer par le tourbillon des mirages du passé. Mais la joyeuse mélancolie de ce titre est vite balayée par l’ambiance oppressante de Burn Out, titre que j’ai voulu mettre en avant dans un clip, une semaine seulement après la sortie de l’EP. Ce titre révèle assez bien ma force et ma fragilité. Ma voix se mêle à celle des Hommes en général pour dénoncer le fléau du burn out et plus largement la pression exercée par la société sur les hommes, les femmes et les adolescents.
Une chose est sûre : mes cris sont ceux de la plupart d’entre nous. Dans Par Amour, ma voix d’artiste s’unit à celle de la femme et de la mère que je suis pour aborder le thème de l’amour trompé. C’est enfin par le titre Eclaire mon Cœur, ajouté en bonus, que j’ai souhaité clore la version Digipack de cet EP, comme un clin d’œil à mon public, car c’est à lui que je m’adresse dans ce morceau.

Tes textes sont-ils autobiographiques?

Certains oui, d’autres non. Et j’ai envie de dire, heureusement pour moi, car sinon je serai une femme trompée, victime de burn out et complètement tournée vers le passé ! (rires) J’ai gardé mes textes les plus intimes pour mon prochain album, je ne tenais pas à tout dévoiler dans un premier EP. Pour moi, une relation avec le public, c’est comme pour toute relation, il faut faire connaissance avant de se livrer complètement ! Si tous mes textes ne sont pas autobiographiques, tous en revanche s’inspirent de mon vécu, de mes rencontres, des gens que je croise dans la rue, dans le train. Etant une hypersensible, telle une éponge, je me nourris de tous ces instants partagés, de toutes ces émotions, ces joies, ces peines qui me traversent et ne me laissent jamais indifférente. J’éprouve d’ailleurs très souvent le besoin de me retrouver seule pour me recentrer sur moi-même, afin de ne pas me laisser submerger par toutes ces sensations qui m’entourent et me protéger parfois. Alors, même lorsqu’un de mes textes n’est pas autobiographique, il porte toujours indéniablement la forte empreinte de mon âme.

Où et comment couches-tu les mots sur le papier?

Je ne saurais pas vraiment dire ce qui me guide réellement dans l’écriture. C’est difficile à expliquer. J’ai une relation très spontanée, presque compulsive avec l’écriture. Quand les mots me viennent et s’enchaînent dans ma tête, je dois écrire à tout prix, ça peut paraître fou, mais c’est alors un besoin vital ! C’est une sensation très agréable et très étrange à la fois. C’est parfois un peu comme si une voix me dictait mon texte ! J’imagine que c’est cela que l’on appelle l’Inspiration !

 

 

 

La musique de cet EP, peux-tu nous en parler?

Oui, bien sûr, car Bas les Masques c’est vraiment l’alchimie entre ma voix et la musique qui la porte. La musique des 4 titres de l’EP est signée Daniel Vauchez, un compositeur que j’ai rencontré en 2009 et dont j’ai de suite aimé la sensibilité artistique. Daniel compose ces morceaux tout d’abord sur sa guitare, d’où la sonorité acoustique de l’ensemble. Ses nombreuses influences chez les guitaristes vont des auteurs de pièces classiques jusqu’à David Gilmour, Steve Lukather ou Billy McLaughlin pour ne citer qu’eux. Daniel a vraiment cherché dans ses compositions à coller à l’univers de mes textes, à les supporter du mieux possible, à les faire « sonner » et résonner. 

Que peut-on te souhaiter pour 2015? (Et les autres années à venir)

Que mes mots trouvent écho auprès du plus grand nombre. Que ce premier EP reçoive un accueil favorable et que ce soit le début d’une belle aventure.

Ou peut-on se procurer ton disque?

Mon EP est disponible en version numérique sur iTunes et sur les principales plateformes de téléchargement et en version Digipack sur mon site internet : www.melany-officiel.com

Des dates, des prestations sur scènes prochainement? 

Je suis actuellement en pleine répétition en vue des futurs lives (scènes, showcases acoustiques, …) et très impatiente de rencontrer mon public. 

Notre tradition sur Influence, est de laisser le mot de la fin à nos invités….

J’aimerais tout d’abord vous dire un grand merci à toi et à Influence. 

Je conclurai cette interview en vous disant à tous : soyez vous-mêmes ! Soyez vrais ! La vie est trop courte pour simuler ! Bas les masques !
 

 

 

Merci à Melany pour sa sincérité, sa spontanéité ! Envie d’en découvrir davantage ? Rejoignez-la sur les réseaux sociaux
https://www.facebook.com/MelanyOfficiel?ref=hl
https://twitter.com/MELANY_OFFICIEL
Ainsi que sur son site officiel
http://www.melany-officiel.com/

 

 

O.T GENASIS ET SON TUBE PLANETAIRE COCO

 

Odis FLORES de son vrai nom est un jeune rappeur Américain né à Atlanta qui réalise actuellement un carton plein avec son titre COCO.

Signé chez G-Unit records depuis 2011, il a sorti début 2012 une mixtape baptisée BLACK BELT.

Son premier album signé chez une major est attendu en 2015, boosté par le succès de son single qui pointe déjà dans le top 20 du BILLBOARD HOT 100 aux Etats-Unis et dans le top 40 en France.

COCO est un titre addictif sans mauvais jeu de mot, car le O.T ne chante pas son amour pour la poudre à la noix de coco bien sûr.
Le beat est percutant et le phrasé posé à la façon d’un KID CUDI, le refrain est déjà sur toutes les lèvres.

Attendons donc la suite pour voir si O.T GENASIS transformera l’essai avec son album et s’il deviendra un poids lourd du rap US.

TEN2FIVE, L’ALBUM A BRAND NEW DAY

 

A l’écoute de l’album du groupe TEN2FIVE, on pense directement à Shania TWAIN ou aux productions country rock que seuls savent en faire les artistes Américains, mais oh surprise quand on cherche à en apprendre plus sur la formation, on découvre que le groupe vient d’Indonésie.

Deuxième surprise l’album A BRAND NEW DAY est sorti en 2006 dans leur pays d’origine !
9 ans pour découvrir cet album cela fait long quand même ; et pourtant l’album sonne très actuel.

Le groupe s’est formé en 2004 et leur nom a été choisi par rapport à leurs horaires de répétitions.
TEN2FIVE a connu plusieurs changements de membres depuis sa création à cause de divergences artistiques.

La voix de la chanteuse IMEL est dans la lignée des grandes artistes à voix Américaines, un petit bijou pouvant être tantôt très rock et tantôt tout en douceur.

Ils ont déjà 6 albums à leur actif, chantés en Anglais et en Indonésien.

Tiennent ils enfin leur passeport pour une carrière internationale ?
L’avenir nous le dira…