[advps-slideshow optset="1"]

Les Rencontres d’Influence: Les Prêtres:  » Cette dernière tournée sera comme les autres, un partage! ».

les-pretres-10509639jbjdg_1879.jpg

 

Les Prêtres sont de retour avec un 3ème album, Amen! disponible depuis le 07 avril 2014. Un disque qui est annoncé comme étant le dernier, les 3 hommes refermeront cette parenthèse dans leur vie après une ultime tournée.

I-Grande-4744-amen-les-pretres.net.jpg

 

Premier extrait de l’album, Infunde Amorem (Repands l’Amour) est disponible.

 

Depuis leur premier album, les Prêtres ont vendu plus de 1,7 millions d’albums. Une partie des recettes seront reversées à l’association caritative, Spirale.

 

Nous les avons reçu à Influence, un moment de partage.

 

Comment est né ce dernier album, Amen?

 

Il est arrivé comme ça. On en avait envie et aujourd’hui il est là.

 

Il s’agit de votre ultime album, ressentez-vous plus de pression aujourd’hui que pour les sorties précédentes?

 

On sait qu’il y a une attente du public et de tous ceux qui ont aimé nos disques. On s’attend à beaucoup d’émotion certes parce qu’il s’agit du dernier mais il faut bien dire que nous ne le vivons pas mal. Ce n’est pas la fin du monde. Le principal est de repartir en tournée et de vivre ces moments comme nous les avons vécu avec les deux précédents. C’est toujours un partage.

 

Comment choisissez-vous les chansons?

 

On nous en propose et on fait des sélections. C’est une sorte de jeu aller/retour avec la production. On doit aussi définir un certain nombre de choses. C’est une concertation entre tous les protagonistes de cette aventure.

 

les-pretres-amen-1_600C-600x400.jpg

 

Vous avez vendu plus de 1,7 millions d’albums, c’est une belle preuve d’amour du public. Comment expliquez-vous ce succès?

 

C’est miraculeux non? En fait c’est au public qu’il faudrait poser cette question. C’est lui qui peut dire pourquoi avoir répondu à notre appel et savoir pourquoi il a acheté nos disques.

 

Que contient ce disque?

 

Comme pour les précédents, il y a des musiques classiques sur lesquelles ont nous a écrit des textes. Il y a évidemment des reprises de la variété française et aussi des musiques religieuses.

 

285858-clippretres.jpg

 

Le premier extrait, Infunde Amorem (Répands l’Amour), est-il le meilleur extrait pour promouvoir ce dernier disque?

 

Nous pensons que la musique parle d’elle-même, elle est universelle. C’est aussi un texte porteur d’un message d’amour, de paix, et surtout d’espoir.

 

En tournée, comment se passe le contact avec le public?

 

Fort bien. Il y a le temps du concert et ensuite vient le temps du partage, des dédicaces. C’est une chance de vivre de ces moments là et de pouvoir rencontrer les gens qui achètent les disques et qui se sont déplacés pour vous voir. C’est encore un moment où on partage où on échange.

 

Comment pensez-vous que le public vous perçoit? vous êtes des religieux ou des artistes pour eux?

 

Un peu des deux. Ils savent qui on est en achetant nos disques ou quand ils se déplacent pour nous voir. Nous ne sommes pas de faux prêtres, on ne porte pas un déguisement. Ensuite, il y a évidemment un petit côté artiste car nous chantons, on se produit sur scène, à la télévision donc ils nous voient comme étant des deux côtés. La religion et l’artistique.

 

Cette tournée d’adieu sera-t-elle plus difficile à vivre pour vous?

 

Non, on est content de repartir vers les gens et même d’aller dans des endroits où on avait pas encore été. Ca va nous permettre de rencontrer encore davantage de monde.

 

Après le tout dernier concert, qu’allez-vous faire? reprendre une vie « normale » loin des salles de concerts, loin du public ne sera pas facile, si?

 

Vous savez on a jamais quitté note Ministère, on savait que ça ne pouvait pas durer et qu’il y avait une limite. On a toujours été dans la réalité.  C’est vrai que ça va nous changer de ne plus partir en tournée mais la vie continue. On poursuit nos actes religieux, on a des baptêmes, des mariages. La musique n’a pas changé notre vie paroissiale. Ce n’est pas notre gagne pain même si on n’aime pas ce mot.

 

Le mot de la fin sur Influence?

 

Nous allons rester dans le thème de l’album en espérant un partage, un message d’amour, de tolérance et de respect à chacun. Gardez aussi espoir. Nous souhaitons du bonheur dans le quotidien des gens et toujours ce partage.

 

Le livre de la semaine: Les Invasions Quotidiennes par Mazarine Pingeot

1540-1-copie-1.jpg

 

La presse people s’était délectée de sa découverte, Mazarine Pingeot étant la fille cachée de François Mittérand. Ce serait réducteur de la cantonée à ce simple rôle…car Mazarine a fait ses preuves et c’est une talentueuse écrivaine.

 

Ses écrits plutôt graves sont encore dans la mémoire de ceux qui aiment sa plume. Ici, cette même plume qui hier écrivait sombrement s’est métamorphosée et nous offre de la légerté avec une vraie comédie.

 

Le récit est celui d’une mère célibataire, un peu gaffeuse à qui il arrive pas mal de choses dans sa vie. On peut dire que le récit fait écho à la vie de son auteur. Le livre se veut amusant, énergique, une vraie bouffée d’oxygène.

 

Un portrait de femme dans lequel vous serez nombreuses Mesdames à vous reconnaître!

 

238 pages

Les Editions Juliard

 

Prix: +- 18,05 euros

 

Cote Influence: 3.5/5

On a écouté: Patricia Kaas: Kaas chante Piaf à l’Olympia

Chanter du Piaf n’est pas chose aisée tant le répertoire est devenu un patrimoine de la chanson française. Difficile aussi de mettre les émotions là où Edith Piaf les plaçait avec justesse sans trop en faire. Beaucoup d’artistes reprennent ces chansons et souvent sans grand intérêt.

 

 

Patricia Kaas a fait le pari de reprendre le répertoire de cette grande dame et elle y arrive en s’appropriant les textes. Elle ne se limite pas à de simples reprises mais apporte sa vision, sa voix, son charisme, son univers.

 

On a d’ailleurs du mal à reconnaître certaines chansons dès que le morceau démarre. Milord en est le parfait exemple.

 

Tout n’est pas parfait, car rien ne l’est jamais mais Patricia peut être fière de cet hommage. Personnellement, mais c’est mon avis, le morceau sublime de l’album reste, L’Hymne à l’Amour.

 

Le CD est accompagné du DVD et c’est un pure bonheur. Un bon spectacle, intense et émouvant.

 

Un disque/DVD Universal

 

Cote Influence: 4/5


 


On a écouté: Christophe « Intime »

 

La mode est actuellement au Best Of où les artistes revisitent leurs plus grands succès! Christophe, à qui on doit le hit, Aline, est de ces artistes, tentés de donner une nouvelle vie à ses chansons.

 

L’artiste est parti en tournée pour donner à nouveau vie à ses tubes et à ses titres moins connu. Christophe les a reinterprèté dans des versions intimistes, jolies mélodies jouées au piano ou à la guitare.

 

Si on peut parfois se lasser, l’album est un très beau moment. Il est fait de douceur, de nuance. Les fans aimeront les gros succès: Aline, Petite Fille du Soleil, Les Mots Bleus

 

Un disque Universal

 

Cote Influence: 3/5