[advps-slideshow optset="1"]

Notre invité sur Influence: Quentin Mosimann, coach en Belgique

ELECTRO 3 

Pour marquer la fin des vacances et la reprise du boulot, il était bien normal de demander à un artiste, qui a toujours répondu présent pour notre site, de nous donner cette première interview de la rentrée. Véritable électron libre et énergique, Quentin ne triche pas avec ses fans. Il essaye d’être toujours disponible, c’est probablement ce qu’il fera aussi en devenant coach pour la nouvelle émission de la RTBF (en Belgique), The Voice.  Un rendez-vous qu’il donne à tous très prochainement!

 

 

I. Considéré comme un ovni dans le paysage musical français, est-ce que tu crois que le public a eu du mal à connaître dans quelle voie artistique tu désirais t’orienter?
En effet, même si j’ai toujours essayé de promouvoir les styles qui me tenaient à coeur, en l’occurence le jazz et l’électro, le public n’est pas forcément parvenu à définir dans quelle voie artistique il désirait me suivre. J’ai compris ensuite qu’il fallait faire des choix, qu’il fallait écouter mon coeur et foncer. En France, il est plus difficile d’imposer différentes « étiquettes » malheureusement car j’en aurais bien encore fait pour tous les goûts! lol
 

I. Aujourd’hui, tu sembles avoir choisi l’électro dance, c’est réellement la voie que tu as décidé de suivre?
L’électro, ça a toujours été ma voie. J’ai commencé par ça, je n’ai jamais lâché, je l’ai juste mis dans l’ombre quelque temps, le temps de répondre à certaines attentes du public. Aujourd’hui, c’est vraiment ce que j’ai envie de faire au plus profond de moi et je sais que le moment pour le faire, c’est maintenant. Je n’ai que 23 ans, j’ai le temps d’évoluer, de travailler, de grandir, rien ne dit que je ne ferai plus de jazz dans le futur. Mais pour au moins les dix prochaines années, je continuerai de faire danser les gens…
 
I. Tu mixes depuis tes 16 ans, comment est née cette passion?
A 16 ans, j’ai commencé à aller en boîte et à observer le travail des DJs qui mixaient. Ca m’a immédiatement passionné, j’ai commencé à apprendre comme ça, puis j’ai rencontré John  Revox et Christian Sims avec qui j’ai monté le groupe Hot Vocation. Je chantais sur leurs sets, on a produit plusieurs titres et écumé les clubs du sud de la France.
 
I. Tu as toujours su que tu voulais vivre de cette passion ou c’est venu petit à petit?

Je savais que je voulais être artiste. J’ai découvert les instruments dès mes 5 ans, ma voix à l’âge de 7 ans, puis ma passion du DJing et de la production/composition, je ne sais rien faire d’autre, à vrai dire je ne me pose même pas la question, je sais qu’être sur scène est mon destin.


 
I. L’électro semble être à la mode et tout le monde veut en faire, c’est pas un peu embêtant pour toi qui a opté pour cette direction artistique?
J’étais là avant! lol Pour être honnête, c’est une chance que l’électro soit tendance car cela met en lumière le travail des DJs, des producteurs, beaucoup plus qu’avant où un « disc-jockey » représentait seulement un mec qui enchaîne des CD dans la tête du public. Aujourd’hui, un DJ/producteur est un véritable artiste, et comme tous les artistes, il y en a des bons, et des moins bons… 😉
 

I. Tu as sorti un duo avec Sheryfa Luna, All Alone, ce titre electro est très différent de son répertoire, comment vous êtes-vous lancé dans cette aventure?
Sheryfa et moi avons représenté le jeu « DJ Hero 2 » au salon du jeu vidéo à Paris. Nous nous connaissions déjà par le biais de plusieurs plateaux en commun mais c’est à cette occasion que nous avons véritablement discuté de nos projets respectifs. J’avais déjà commencé à travailler sur des morceaux, elle désirait changer d’orientation artistique et rejoindre le label USM comme moi. Elle est donc venue dans mon studio écouter mes titres et a eu un coup de coeur pour « All alone ». On l’a adapté en français pour elle, et on a enregistré et tourné le clip dans les 2 mois qui ont suivi!
 
I. Ce duo sera-t-il présent sur le nouvel album de Sheryfa, qui sort courant 2011?
Très certainement, je l’espère.
 
I. J’ai entendu une superbe version piano/voix de All Alone, est-ce que cette version sera disponible un jour?

Non, je ne pense pas. C’est une version que j’ai faite pour faire plaisir à mon public, parce que j’ai ressenti de l’émotion dans la version acoustique du titre. Petite info d’ailleurs, je compose tous mes titres au piano avant de les adapter en électro… 😉


 
I. Quand peut-on espérer un nouvel album?
Premier semestre 2012, si tout va bien…
 
I. Pourrais-tu nous dire quelques mots au sujet de ce nouvel opus?
Vous risquez d’être surpris! 😉
 
I. Tu reprends depuis quelques semaines le titre, Do You St Tropez, pourquoi cette chanson? pour son côté festif?
Je crois en ce titre depuis des lustres! Je sais que c’est un titre évocateur pour toutes les personnes du sud de la France d’où je viens, mais également à l’étranger où cette chanson notamment et Saint-Tropez représentent des icônes du patrimoine français. C’est également son côté festif qui m’a plu, sa « french touch », et le fait que Saint-Tropez n’ait jamais autant été à la mode qu’aujourd’hui.
 
I. As-tu envie de reprendre d’autres chansons?
Pourquoi pas… J’ai aussi envie de produire et composer, même si les remixes requièrent de la créativité, il est aussi très excitant de donner naissance à des titres originaux, que ce soit pour moi comme pour d’autres interprètes.
 
I. Une rumeur prétend que tu vas te retrouver jury dans la version belge de « The Voice »? Peux-tu nous en  dire plus?
C’est officiel depuis le mercredi 7 septembre 12H: je serai en effet Coach (et non pas « jury » car on n’emploie pas ce terme dans cette émission qui prône des valeurs positives) sur l’émission « The Voice Belgique ». Je suis très heureux de faire partie de cette aventure et de pouvoir partager plein de choses avec les futurs talents, tout comme avec les autres coaches.
 
I. Est-ce que c’est toi qui décide des visuels de tes singles? disques? affiches?

C’est vrai que j’essaie d’être présent le plus que possible dans ce domaine, après je pense qu’il faut savoir déléguer et savoir faire confiance à ses équipes de professionnels!

 
I. Tu sais qu’Influence te soutien depuis le début, aurais-tu un message pour les lecteurs du site?
Merci à tous d’être toujours présents pour me soutenir, beaucoup de belles choses sont à venir, en attendant, rendez-vous sur www.quentinmosimann.com et que la House vous bénisse les amis! 🙂

 

Retouche
 
Merci Quentin pour cette interview, tu es en quelque sorte le parrain du site puisque tu as été le premier à accepter une interview, Influence continuera à te soutenir et à te suivre.
Merci pour tout, c’est toujours un plaisir! 😉