[advps-slideshow optset="1"]

undefined

La chanteuse pop américaine Britney Spears a quitté samedi l’hôpital de Los Angeles, où elle avait été conduite jeudi soir pour y subir des examens médicaux suite à une interpellation par la police liée à la garde de ses enfants, ont indiqué des médias américains.

Spears, qui avait été admise à l’hôpital Cedars Sinai tard dans la nuit de jeudi à vendredi, a quitté les lieux après que les autorités médicales ont déterminé qu’elle ne représentait plus une menace pour elle même, a indiqué le site internet spécialiste des célébrités TMZ, citant des sources ayant requis l’anonymat.

Selon le site de l’émission télévisée Entertainment Tonight, elle aurait quitté l’établissement via un tunnel sous-terrain, évitant ainsi les hordes de paparazzi qui l’attendaient devant l’hôpital. Un porte-parole de l’hôpital a refusé de confirmer ces déclarations, citant la clause de confidentialité.

La police était intervenue jeudi soir au domicile de la chanteuse alors qu’elle refusait de remettre Sean Preston, deux ans, et Jayden James, un an, à son ex-mari, Kevin Federline, qui en a la garde légale. Après une négociation, Britney Spears avait été interpellée et conduite en ambulance à l’hôpital parce que des officiers avaient estimé qu’elle était sous l’influence d’une substance inconnue.

Vendredi, un juge aux affaires familiales a décidé de lui retirer jusqu’à nouvel ordre le droit de rendre visite à ses enfants, qu’il lui avait précédemment accordé. Il a convoqué une nouvelle audience dans cette affaire le 14 janvier. Depuis un an, Britney Spears a enchaîné les revers artistiques, judiciaires et personnels. Ses frasques font quasi quotidiennement la une de la presse « people » américaine.

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com