[advps-slideshow optset="1"]

m-perr2g.jpg

L’affaire pourrait faire grand bruit mais deux artistes viennent de découvrir qu’ils étaient espionnés. Leurs mails étant sous surveillance. L’homme responsable de ces faits graves est un dirigeant d’une société implantée en région parisienne. Il avait assuré l’installation informatique de Michel Sardou il y a sept ans et en avait profité pour intégrer à l’ordinateur de son client un logiciel d’espionnage.

Selon Le Parisien de samedi, l’informaticien indélicat a été découvert suite à une erreur de manipulation qui a permis de découvrir le « pot aux roses« . Michel Sardou a demandé à son avocat, Me Daniel Vaconsin, de déposer une plainte avec constitution de partie civile. Une information judiciaire pour « atteinte au secret de la correspondance » a donc été ouverte. Convoqué par le TGI de Nanterre dans le cadre de l’instruction, les gendarmes ont découvert en juin que les courriels de Johnny Hallyday et de son producteur Jean-Claude Camus étaient également espionnés. Une deuxième procédure a alors été ouverte, mais elles devraient vraisemblablement être jointes dans la même instruction à l’automne, selon les propos du journal. 
 
Agé de 45 ans, l’individu a été placé en garde à vue lundi dernier et interrogé par les gendarmes des Hauts-de-Seine. Ressorti libre, il est convoqué devant un juge d’instruction du tribunal de grande instance de Nanterre fin septembre.