[advps-slideshow optset="1"]

Julien-Dor--.jpg

Le suspens est terminé quoi que…fallait-il vraiment en douter? En tout cas, Julien Doré, l’ovni de la saison 5 est la Nouvelle Star 2007. Dans une finale  très partagée, où chaque interprétation atteignait un niveau peu vu en cinq éditions, le chanteur à la voix éraillée a séduit les téléspectateurs de M6 et de Plug TV (pour les votes en Belgique).

Alors qu’ils étaient quinze il y a  encore onze petites semaines, les téléspectateurs étaient invités à désigner le successeur de Christophe Willem, le grand triomphateur des émissions de télé-réalité qui désignent des chanteurs. Après l’élimination la semaine dernière de Gaëtane, ils n’étaient plus que deux. Tigane et Julien. Sans surprise. Tigane est monté crescendo durant la compétition, sortant peu à peu de sa coquille pour nous offrir des interprétations épatantes, comme l’a été sa reprise Crazy de Gnarls Barkley. Dans un style groovy, Tigane a séduit le jury, le traitant de « hors concours », participant même au vote par sms pour s’assurer de sa présence la semaine suivante. Le soir de la grande finale, il a impressionné les spectateurs en reprenant, notamment, dans un style plus accoustique le tube d’Outkast, Hey yah. Le jury en était dithyrambique. Ca n’aura pas suffit pour le jeune homme à s’imposer face à un Julien qui ne laisse personne indifférent. Qu’on aime ou non cet artiste, force est de reconnaître qu’il arrive à réinventer les chansons qu’il interprête avec conviction.

Julien , l’artiste Mal Aimé (comme il l’a chanté), éblouissant dans ses interprétations de Light my fire, Heartbreak Hotel,  Moi Lolita ou les Bêtises a toujours divisé le public. Pourtant, son air de chien battu et son charisme n’ont pas laissé insensible, les déclarations de haine ou d’amour à son égard ayant frisé l’hystérie. Ses sauts de ton, son timbre de voix que le jury n’hésitait pas à cataloguer de « Joe Cockerien », a en tout cas permis au spectateur de se délecter chaque semaine. En ponctuant cette édition de la Nouvelle Star par une reprise de Paul McCartney et Stevie Wonder, Ebony & Ivory, les deux chanteurs en compétition pour le titre de La Nouvelle Star ont démontré à la fois une réelle complicité et une singularité qu’il a fallu départager. Au final, le public a choisi Julien qui succède, dans l’ordre, à Jonatan Cerrada, Steeve Estatof, Myriam Abel et Christophe Willem. On se souvient que d’autres candidats, tels qu’ Amel Bent ou Thierry Amiel sont sortis de l’ombre grâce à ce programme. On souhaite aux deux candidats la même réussite. L’édition de la Nouvelle Star 2007 est donc terminée et c’est à nouveau l’originalité qui a payé. Julien fera-t-il aussi bien que la Tortue? L’avenir nous le dira.