[advps-slideshow optset="1"]

L’animateur de télévision Jean-Luc Delarue a été condamné mercredi à un stage de citoyenneté de trois jours pour son comportement violent et outrageant à l’encontre de personnels navigants d’Air France, lors d’un vol Paris-Johannesburg le 13 février alors qu’il était ivre et qu’il avait pris des médicaments, lui qui ne supporte pas les vols (d’avion).

La vice-présidente, Mme Bretagne, a homologué la peine proposée plus tôt par la procureure Nadine Perrin et acceptée par Jean-Luc Delarue, qui était jugé selon la procédure dite du "plaider-coupable". Arrivé à 11H30 sous une nuée de caméras et d’apareils photos alors qu’il était convoqué à 9H00, M. Delarue s’est retiré plus de 40 minutes avec son avocat et la procureure dans une salle où la négociation de peine s’est déroulée à huis clos.

Les trois victimes et Air France ont renoncé à se constituer partie civile compte tenu des "excuses faites par M. Delarue" et du fait que l’animateur les a indemnisées du préjudice subi. Me Yann Pedler, avocat d’Air France, a refusé de révéler le montant de cette transaction secrète